La fille du vendredi : la joaillière privée Cindy Lecomte

Mis à jour le 29 juillet 2021 par Juliette Maes et ELLE Belgique
La fille du vendredi : la joaillière privée Cindy Lecomte © Gabriel Lelièvre

Après avoir travaillé pendant plus de 20 ans dans le monde de la haute joaillerie, Cindy Lecomte a décidé de se lancer en tant que joaillière privée, un métier peu connu mais fascinant.

Sa passion pour la haute joaillerie lui vient de sa famille, également dans le métier. Cindy a étudié l'orfèvrerie à Anvers et s'est spécialisée dans le diamant et la gemmologie. Elle a eu la possibilité de travailler pour des maisons belges prestigieuses. Après 2 décennies de carrière, créer sa propre entreprise s'est dès lors présenté comme une évidence. Chez Gastby & Me, la joaillière propose ses services en tant que joaillière privée.

Le métier de joaillière privée, c'est quoi ?

L’idée de la joaillerie privée, c’est de proposer un service entièrement personnalisé. Il s'agit d'un certain privilège et d'un certain confort que de choisir la personne qui va s’occuper de nous, en sachant qu'elle possède sa propre expertise ses qualifications. Le rendez-vous va être convivial, à un moment et dans un lieu choisis avec et par le client. C’est également l’idée d’une relation à long terme entre le client et le joaillier.

Quel service offrez-vous ?

Je propose un service de création sur mesure. Durant le premier rendez-vous, je vais discuter avec la cliente pour déterminer ce qu'elle désire. Ses attentes, son mode de vie, les marques qu’elle affectionne, les couleurs éventuellement. Tout cela va me permettre de la conseiller. Je vais lui montrer des pierres, des dessins, afin de l’inspirer. On va pouvoir petit à petit faire de la personnalisation par rapport à toutes ces informations. C’est le service qu’on me demande le plus souvent.

À côté de cela, j’ai aussi une petite sélection de bijoux que j’ai pu acquérir lors de mes différents voyages. Ce sont aussi bien des bijoux historiques que des pièces de créateurs. L'idée est de proposer autre chose à mes clients, mais si la personne veut vraiment quelque chose d’unique, on va souvent partir sur une création sur-mesure.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Cindy Lecomte (@gatsbyandmejewels)

Qu'est-ce qui vous plait dans le métier de joaillière privée ?

J’ai une expérience du bijou historique et j'aime le fait qu'on puisse s’en inspirer pour le bijou actuel. Je ne vais pas proposer des bijoux à l’ancienne, ils sont d’ailleurs généralement tout à fait actuels, mais l’histoire du bijou de haut de gamme m'inspire beaucoup. Les personnes avec qui je travaille, ma dessinatrice et mon maître joaillier ont tous les deux côtoyé le bijou historique, et c’est très important dans ce métier. On sait comment travailler le métal et le dessin. Cela aide beaucoup d’avoir cette connaissance du bijou ancien, même pour proposer des bijoux actuels.

Y-a-t-il une pièce qui vous a particulièrement marquée ?

Oui ! Actuellement, les motifs floraux sont très à la mode. Récemment, j’ai réalisé une parure d'un collier et des boucles d’oreilles avec un motif de feuilles, où l’or était travaillé comme une feuille. Dans les feuilles étaient incrustés des diamants bruns au reflet vert. C’était assez magnifique. Les boucles d’oreilles avaient également ces petits diamants et des gouttes de coraux de Méditerranée. Et c’était tout simplement parfait. Ni trop grand, ni trop petit - juste l’élégance.

Gatsby & Me, l'Art Déco, c'est votre période préférée pour la joaillerie ?

Oui, c’est une période intemporelle. De nombreux bijoux créés à cette période ne se sont jamais démodés. Ils peuvent être porté aujourd’hui - j’ai d’ailleurs moi-même des bijoux de cette épique - et on ne pourrait pas dire de quand ils datent. Les années 20 étaient une très belle période pour la joaillerie. Il y a une certaine architecture dans le bijou que j’apprécie beaucoup.

Si vous étiez un bijou, ce serait quoi ?

Je pense que je serais un sautoir de perles. J’aimerais beaucoup en faire une série car je souhaite qu’il revienne à la mode. Je vois très peu de dames le porter. Tout le monde a une petite robe noire, mais quand je porte la mienne, par exemple, pour aller à un cocktail, il manque quelque chose. Ce sautoir de perle va vraiment habiller et ajouter une touche d’élégance. Un sautoir de perle en tant que tel, c’est une pièce toute simple. Donc j’aimerais ajouter aux miens une touche d’Art Déco qui sera visible sur le côté pour apporter une touche actuelle. C’est un bijou que j’affectionne beaucoup parce qu’il peut aller sur beaucoup de tenues différentes. Mais il faut cette touche de modernité, parce qu’il ne faut pas que cela fasse vieillot. Mon but c’est d’aligner les périodes, d’avoir ce clin d’œil Art Déco, mais en période moderne.

À LIRE AUSSI

Bijoux en or recyclé : pourquoi vous devriez vous y intéresser ?

Shopping : les plus beaux bijoux astrologiques du moment

Rosé, star de la K-pop, est la nouvelle égérie Tiffany & Co.