3 conseils pour bien choisir, conserver et déguster le caviar

Mis à jour le 11 décembre 2020 par Romane Henkinbrant et Elle à Table
3 conseils pour bien choisir, conserver et déguster le caviar © Royal Belgian Caviar

Entre saumon fumé, foie gras, huîtres et autres plaisirs prestigieux… le caviar occupe une place de choix dans nos repas de fêtes. Cédric Paquet, directeur commercial de Joosen-Luyckx Aqua Bio, la société à laquelle appartient la marque Royal Belgian Caviar, nous livre ses 3 conseils pour bien le choisir, le conserver et le déguster afin de pleinement en profiter.

Avec ses reflets vert olive et ses notes de noisettes, le caviar est un bijou pour les yeux comme pour le palais. Au vu de son coût élevé, on prend le temps de savourer et on opte pour de la qualité ! Le top du top ? Royal Belgian Caviar, seule alternative locale et durable qui produit un caviar d’exception à partir de sa propre aquaculture. De la production de la nourriture pour poisson aux conditions d’élevage, en passant par la fécondation des œufs et la récolte finale du caviar, la totalité du processus se déroule dans des conditions contrôlées afin de garantir à l’or noir un goût incomparable.

Pour ne pas se louper lors de l’achat, la conservation ou la dégustation de ce met luxueux, Cédric Paquet nous partage ses recommandations.

© Royal Belgian Caviar

Faire confiance à son odorat

Cédric Paquet conseille à chaque amateur en quête de bon caviar d’être vigilant sur ce qui est proposé sur notre marché local. En effet, si la boîte ne mentionne aucune date de production, cela signifie que le produit a été reconditionné et il est donc impossible de vérifier quand les œufs ont été produits. Autre méthode pour s’assurer de la fraîcheur du met délicat : faire confiance à son flair ! Lorsqu’il est produit selon les normes de qualité nécessaires, le caviar ne dégage presque pas d’odeur. Au contraire, si un fort parfum d’iode se dégage de la boîte, passez votre chemin ! Cela témoigne souvent d’un manque de fraîcheur, compensé par du sel ou des agents de conversation supplémentaires, donnant au produit un goût trop salé et oxydé.

Maintenir au frais

Comme tout met délicat, la température de conservation du caviar est d'une importance essentielle pour en garantir la qualité. Elle se situe entre -2°C et +4°C et doit être respectée directement après l’achat en rangeant le caviar dans le réfrigérateur, mais également à la dégustation en servant le produit sur un lit de glace. Par ailleurs, le caviar est extrêmement sensible à l’oxydation et peut donc rapidement changer de goût en cas d’exposition à l’air. Ouvrez la boîte juste avant de servir et consommez-en de préférence la totalité - on ne se le fera pas dire deux fois.

Opter pour la simplicité

On laisse son argenterie dans l’armoire - néfaste pour le bon goût du caviar - et on privilégie des cuillères de perles, en bois ou en plastique. Pour bénéficier au maximum de tous les arômes du produit, on le savoure avec des préparations simples comme un morceau de pain, un blini beurré ou avec un peu de crème sûre, des spaghettis al dente ou même seul, en une délicieuse bouchée. Si vous souhaitez en agrémenter vos préparations chaudes, servez-le de préférence séparément, dans une assiette ou un verre refroidi. Et pour en faire un réel moment de fête, on le déguste avec une coupe de champagne soigneusement sélectionné.

Pour avoir du Royal Belgian Caviar à votre table, commandez-le sur www.royalbelgiancaviar.be ou trouvez un distributeur dans votre région sur le site web de la marque.

À LIRE AUSSI

Secrets de chefs : 5 manières d'accompagner du caviar

Alex Spices : les mélanges d'épices parfaits pour la cuisine végé

5 recettes de cocktails pour impressionner vos invités au Nouvel An !