À quel moment de la nuit les rêves surviennent et pourquoi ?

Mis à jour le 7 décembre 2020 par Jennifer Buisset et ELLE Belgique
À quel moment de la nuit les rêves surviennent et pourquoi ? ©Shutterstock

Vous passez en moyenne un tiers de votre vie à dormir. Durant ce moment de détente et de récupération, il n’est pas rare que votre imagination vous plonge dans un doux rêve ou un terrible cauchemar.

Pour tenter de comprendre le processus d’un rêve, il faut tout d’abord s’étendre sur la question du fonctionnement du sommeil. Le sommeil n’est pas quelque chose de structuré et de figé qui commence à l'instant où vous fermez les paupières et qui se termine à l'instant où vous les rouvrez. Beaucoup de choses se produisent au niveau du cerveau et du corps une fois que vous sombrez dans les bras de Morphée.

Le sommeil se compose de 3 à 6 cycles successifs d’une durée d’environ 90 minutes. Chaque cycle commence par une phase de sommeil léger et se termine par une phase de sommeil plus mouvementée qui s’intitule le sommeil paradoxal. Ces phases sont identiques chez tous les humains, cependant elles peuvent s’organiser différemment au fil de la nuit.

Le sommeil lent

L’endormissement : le stade 1

C’est le tout premier stade, c’est le moment où vous sentez que votre respiration ralentit, vous êtes dans une position confortable, vos muscles se détendent. Votre température corporelle diminue légèrement. Vous entrez tout doucement dans un sommeil. Ce moment dure en moyenne entre 3 à 12 minutes.

Le sommeil lent léger : le stade 2

Ce deuxième type de sommeil n’est pas très profond et représente en moyenne 50% du temps de sommeil total. Vous n’êtes pas totalement endormie, un bruit peut facilement attirer votre attention.

Le sommeil lent profond : le stade 3

Comme son nom l’indique, à ce stade vous êtes dans un sommeil profond, vous n’avez plus conscience du monde qui vous entoure. Votre activité cérébrale se réduit au minimum. Vous êtes dans un cycle récupérateur qui apaise tout votre organisme et qui va vous permettre de faire une réserve d’énergie pour la journée suivante.

Le sommeil paradoxal (REM)

C'est le moment de rentrer dans le vif du sujet. Le sommeil paradoxal est la phase durant laquelle vous faites soit de beaux rêves soit d’horribles cauchemars. Même si vous êtes toujours plongée dans un sommeil profond, votre cerveau ne dort pas, il est en pleine d’activité ! C’est pour cette raison que ce type de sommeil porte bien son nom. Votre rythme cardiaque ainsi que votre respiration deviennent de plus en plus rapides et irréguliers alors que vos muscles sont totalement paralysés.

Cette phase représente en moyenne un quart du temps de votre sommeil total. Elle se déroule en majeure partie en fin de nuit, quelques heures avant votre réveil.

Les rêves : les mystères du sommeil

La science enquête toujours sur le sens des rêves, elle n’a pas encore su apporter une réponse claire à cette question, même si de nombreux éclaircissements ont vu le jour depuis quelques années.

Différents professeurs et philosophes ont émis plusieurs théories différentes. Une des plus connues serait celle du fondateur de la psychanalyse, Sigmund Freud, ce dernier a écrit dans son roman « l’interprétation des rêves : « Tout rêve est l’accomplissement (déguisé) d’un désir (refoulé, réprimé)». Carl Jung célèbre psychiatre et psychothérapeute qui a analysé plus de 20 000 rêves pour tenter de comprendre leur signification rejoignait ce point soulevé par Freud. D’autres chercheurs ont expliqué ce phénomène par le fait que le rêve serait en lien avec les informations que vous auriez assimilées durant la journée précédente.

Aujourd’hui, il existe, que ce soit sur internet ou dans des livres, une multitude de significations aux rêves. Par exemple : rêver de perdre des dents est une situation très courante. Cela signifie que vous êtes dans une période de transition, d’instabilité et que vous éprouvez des difficultés à accepter ce changement.

Les phases de rêve sembleraient extrêmement importantes pour la santé mentale car elles permettraient de stimuler l’activité cérébrale mais aussi de soulager les émotions vécues au cours de la journée.

Des souvenirs d'un rêve ? 

Une étude publiée par l’Insern dans la revue Neuropsychopharmacology, a démontré que les personnes qui se souviennent de leurs rêves sont des personnes qui restent plus longtemps éveillées dans leur sommeil. Pour qu’un rêve soit mémorisé, il faudrait donc que vous soyez réveillée.

À LIRE AUSSI 

10 conseils et astuces pour un meilleur sommeil

On a testé: les lunettes PSiO pour lutter contre les troubles du sommeil

3 astuces naturelles pour mieux dormir malgré le stress