Comment ça marche ? Comprendre son bébé grâce à la langue des signes

Mis à jour le 19 octobre 2020 par Marie-Noëlle Vekemans
Comment ça marche ? Comprendre son bébé grâce à la langue des signes ©Shutterstock

"Mais qu'est-ce qu'il a ?" C'est probablement la question que se posent le plus les parents face à leur enfant qui pleure. Et s'il était possible de communiquer avec bébé avant même qu'il apprenne à parler ? Génial oui, mais comment ? En lui apprenant la langue des signes. On vous dit tout sur cette façon originale de communiquer avec un tout petit.

Faim, soif, encore, dodo, mal, peur, triste, pipi, caca, autant de mots qu'il est possible d'apprendre à bébé pour qu'il puisse exprimer ses besoins et ses envies avant même de savoir les verbaliser.

Apprendre la langue des signes à son enfant comment ça marche ? Interview de Marie Cao, auteure du Grand guide des signes avec bébé.

ACHETER CE LIVRE

Maman de deux petites filles, Marie est professionnelle bilingue en langue des signes. Si aujourd'hui, elle n'exerce plus son métier en milieu scolaire, elle continue de pratiquer la langue des signes au quotidien avec ses filles et de transmettre son savoir et sa passion à travers son compte Instagram Littlebunbao sur lequel elle parle maternité, allaitement, cododo et bien évidemment aussi communication via de petites vidéos et stories montrant des signes à apprendre aux enfants pour favoriser les échanges et le lien parent-enfant.

La video lifestyle du jour :
10 SPORTS QUI FONT UN CORPS DE BOMBE

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Je me disais aujourd’hui que des fois instagram c’est comme un grand repas de famille mais genre géantissime, vous voyez celui où tu te rends en traînant les pieds, avec 12 mémés Gertrude, 15 tonton relous, 20 tantines je sais tout, 6 cousines qui te détestent, mais qui viennent quand même te parler et tant d’autres profils fort sympathiques. Dès que tu vas l’ouvrir sur un sujet t’es pas à l’abri de : faire face à des critiques souvent violentes mais aussi sexistes / culpabilisantes/ agressives / agressives passives (...) et sur des sujets bien futiles, genre des attaques sur la marque de ta housse de couette - tes cernes- la bouteille d’eau sur la table - ton étagère commandée sur Amazon et j’en passe. C’est un lieu où si tu veux éviter ce genre de messages pète-rouleaux qui te donne juste envie de répondre un double gros mot, (que tu changes en un smiley qui☺️), tu dois DEVANCER et tout justifier à l’avance. Tu postes une photo de baignoire mais tu dois t’excuser de prendre des bains et justifier derrière que tu aimes ta planète que tu tries tes déchets, tu postes une recette tu dois t’excuser qu’il y est un animal mort dans les ingrédients alors que tu n’es même pas végétarienne, bref c’est sans fin t’as compris le truc. Alors heureusement ça concerne une poignée de relous mais quand même. Et ça va plus loin si tu décides de te préserver de ne pas perdre ton énergie dans des débats incessants, tu lisses ce que tu dis parce que tu es fatiguée de justifier, tu te prends dans la gueule le cinglant « meuf parfaite va» qui te fait doucement tordre ta serviette de table. Alors les gens si vous passez par là irréductibles gaulois petit rappel : avant d’attaquer réfléchissez à la pertinence de vos petites piques, je doute fortement du fait que si vous me croisiez dans la rue vous balanceriez ce genre de remarques en me tapant sur l’épaule. Oui on est derrière un écran mais c’est pas un airbag à la connerie ou la mesquinerie . Et j’anticipe ENCORE : Non ça fait pas partie du game des réseaux sociaux, ce genre de comportements c’est pas okay. Bref ne soyons pas ces gros lourds des repas de famille Instagram, ça sera plus agréable . #bonaplesgens

Une publication partagée par Marie Cao 🤟🏼Signe Bébé & LSF (@littlebunbao) le

ELLE : Comment tout à commencé ?

Marie Cao : Tout simplement, à la naissance de ma première fille. J'ai naturellement commencé à communiquer avec elle grâce à la langue des signes et quand j'ai compris à quel point cela avait eu un impact positif sur nous - diminution des pleurs, réduction du stress, des incompréhensions, etc. -, j'ai décidé de partager mon savoir avec le grand public sur les réseaux sociaux. Et j'en ai même fait un livre.

ELLE : Pourquoi on parle de langue des signes et pas langage des signes ?

M.C. : On a malheureusement trop longtemps parlé de langage des signes tout simplement parce que la langue des signes n'était pas reconnue comme une langue officiellement. Des linguistiques, en France et ailleurs, se sont finalement penchés sur la question et cette langue a été enfin démontrée comme étant une véritable langue et non un langage. Les sourds se sont battus pendant des années, voire un siècle, pour obtenir cette reconnaissance. C'est une étape très importante car il faut savoir qu'à une époque, la langue des signes a même été interdite dans l'enseignement pour les enfants sourds. Aujourd'hui, elle est reconnue comme langue d'éducation pour qu'ils puissent bénéficier de leur langue naturelle, leur langue maternelle, comme langue d'apprentissage.

ELLE : Les signes utilisés dans votre guide sont-ils les mêmes signes que ceux utilisés avec des enfants ou des adultes sourds ?

M.C. : Ce sont les mêmes signes, et c'est tout l'intérêt puisque l'enfant entendant pourra dès lors entrer en communication avec un enfant sourd ce qui permet une ouverture au handicap de la surdité. C'est important de communiquer sur cette langue, cette culture, cette communauté. Maintenant, apprendre des signes à un bébé ne le rendra pas pour autant bilingue en langue des signes, c'est une porte d'entrée. L'apprentissage en profondeur de la langue se fait avec des personnes sourdes, dans des associations, dans des centres de formation pour véritablement développer la langue.

ELLE : Votre guide est-il suffisant pour un enfant sourd de naissance ?

M.C. : Absolument pas ! Par contre, il peut permettre de commencer un apprentissage et de débuter une communication avec bébé avant même les dépistages de la surdité. Une fois le diagnostique posé, c'est plus facile pour les parents et l'enfant puisque la langue des signes est déjà installée comme outil de communication à la maison.

ELLE : Quel est l'âge idéal pour débuter l'apprentissage de la langue des signes avec bébé ?

M.C. : Je conseille de commencer à signer avec bébé dès la naissance. Pour faire entrer la langue des signes dans le quotidien et communiquer avec l'enfant sur les événements qui vont rythmer sa journée : changer sa couche, l'habiller, manger, etc. Ce sont des moments-clés pour un tout petit et lui expliquer ce que l'on va faire permet de réduire son stress lorsqu'il sera manipulé ou changé de pièce. Le cerveau de l'enfant va commencer à retenir les signes à partir de 6 mois. Néanmoins, à cet âge, il n'est pas encore capable de reproduire les signes car il ne possède pas la motricité fine nécessaire. La reproduction des signes va arriver plus tard, aux alentours des 9 mois de l'enfant ou après l'acquisition de la marche, une fois qu'il aura l'esprit un peu plus libre et qu'il pourra se concentrer sur un nouvel objectif.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

💡Pourquoi ici parle t-on de LSF ? (Langue des Signes Française) La pratique de signer avec bébé s'appelle " communication gestuelle associée à la parole " c'est à dire on signe en même temps que l'on dit le mot à l'oral, mais c'est aussi un terme fourre tout pour les formateurs qui utilisent des signes modifiés. Mais ici pour bien se différencier de ces méthodes de signes qui inventent changent des signes (souvent venu de l'américan sign language) nous parlons nous de LSF. Les signes que je vous enseigne ici sont tirés de la vraie lsf ( la langue des sourds) étant interprète depuis plus de 8 ans je garantie de vrais signes avec du sens. Ces signes sont les mêmes partout en France 🇫🇷 c'est à dire que dans chaque crèche nounou famille qui aura été formé aux signes de la LSF permettra à n'importe quel enfant de retrouver les mêmes signes les mêmes repères et se faire comprendre. De plus un enfant entendant et un enfant sourd dont c'est la langue pourront aussi échanger avec leur petites main 👋🏻. Bien-sûr on apprend pas à faire des phrases aux bébés libre à lui de combiner les mots si il le souhaite plus tard mais l'objectif n'étant clairement pas d'apprendre la syntaxe ni de faire des cours de linguistique. C'est un outil clé au cœur du maternage, de la bienvaillance et pour vous aussi une découverte culturelle de la langue, de sa logique aussi de l'importance du pointage de l'expression du visage qui sont une grosse part de la LSF. Il me semble important de respecter cette langue et sa communauté, d'ouvrir nos petits bouts de choux au travers de leur propre épanouissement à des enfants différents qu'ils soient sourds, porteur d'un handicap, d'un chromosome en plus. Alors oui la lsf ici est un outil de communication pour le bébé mais c'est aussi un joli pont pour passer outre la différence. Alors vous nous excuserez mais ici on parle bien de signes issus de la langue des signes françaises enseignés aux bébés aux parents professionnels et à tous les amoureux curieux de cette formidable langue ❤️ #languedessignes #communicationgestuelle #lsf #bebe #maternage #languedessignesfrançaise #lsfbebe 📷: @studiosushi 👚 : @littlemilkypanda (bientôt sur le shop

Une publication partagée par Marie Cao 🤟🏼Signe Bébé & LSF (@littlebunbao) le

ELLE : Et si on commence l'apprentissage plus tard, ça fonctionne aussi ?

M.C. : On peut commencer plus tard. L'enfant a un cerveau plastique, il va absorber les infos très rapidement. Il peut, même à 12 mois, à 18 mois ou plus, se rendre compte qu'en fait c'est super pratique pour communiquer et se mettre à utiliser la langue des signes même si l'apprentissage n'a pas commencé à la naissance. En grandissant, certains mots comme les émotions, restent difficiles à exprimer pour un enfant et il peut le faire en signant.

ELLE : Une fois qu'on commence à signer avec bébé, en combien de temps on peut voir des résultats ?

M.C. : Ca dépend vraiment de chaque enfant, de son développement, de son rythme d'apprentissage. Il faut lui faire confiance, respecter son évolution et ne pas lui mettre la pression. Il faut persévérer, tous les enfants sont capables de signer.

ELLE : Quels sont les moments propices à l'apprentissage ?

M.C. : Ca ne sert à rien de signer dans le rush. Il faut le faire lors de moments de qualité, pendant des moments d'échange et de connexion avec son bébé, lorsqu'on le regarde, le touche, lui parle. Des moments où on prend le temps comme pendant des repas, des séances de câlins, de chatouilles ou de lecture. On peut signer les émotions du personnage, les événements importants de l'histoire, par exemple. Apprendre la langue des signes à bébé c'est créer une connexion forte avec lui.

ELLE : Quels sont les bénéfices de la langue des signes pour un bébé ?

M.C. : Ils sont nombreux. Tout d'abord, le plus grand avantage c'est que bébé va réussir à se faire comprendre. Il va exprimer ce qu'il veut, ce dont il a besoin et ses parents vont le comprendre ce qui va réduire le stress à la maison, faire baisser l'angoisse et la frustration du bébé. Communiquer via la langue des signes va également permettre d'augmenter la complicité et la confiance du bébé envers les adultes avec lesquels il arrive à communiquer. Ca va aussi développer le langage de l'enfant puisqu'il prendra goût tôt à communiquer et qu'il va de ce fait peut-être essayer de parler plus rapidement. Autre point positif, le signe venant renforcer le mot, la compréhension de l'enfant sera boostée. Il va mieux retenir ce qu'il a appris. Si vous avez plusieurs enfants, cela permet de créer un lien entre eux assez tôt, d'inclure les plus grands dans la relation avec le plus petit. Enfin, les signes permettent de faire prendre conscience aux adultes que l'enfant est une véritable personne et pas juste - comme on peut l'entendre parfois - "un tube digestif". Plus vite bébé va pouvoir communiquer avec ses proches et faire comprendre ce dont il a besoin, ce qu'il veut, ce dont il a peur, etc. plus vite il va être pris en compte.

Bref, que de bonnes raisons d'essayer !

A LIRE AUSSI 

Panades pour bébé : les meilleurs conseils et une recette facile

10 livres géniaux à offrir à de futurs parents

6 marques coup de coeur pour prendre soin de bébé