Fête nationale: où manger les meilleures frites de Bruxelles ?

Publié le 21 juillet 2020 par Eloïse Pirard Photos: CP
Fête nationale: où manger les meilleures frites de Bruxelles ? Frites Atelier - frites Bruxelles

Des fritkots historiques aux nouvelles cantines branchées, découvrez les meilleures adresses où manger des frites à la capitale !

Crise sanitaire oblige, il n'y aura pas de festivités pour célébrer le 21 juillet cette année. Mais heureusement pour nous, la gastronomie est toujours au rendez-vous. Direction les adresses les plus prisées de Bruxelles pour manger des frites parfaitement dorées.

1. Bintje

https://instagram.com/p/Bc5FmNCnD2_/

Ethique et authentique, Bintje est un bar à frites qui redonne ses lettres de noblesse à la pomme de terre. Ici, le tubercule est traité comme un produit de luxe qu'il ne faut pas dénaturer. Les pommes de terre sont donc locales et bio, grossièrement tranchées à la main chaque matin, baignées deux fois dans l'huile végétale puis simplement saupoudrées de sel non traité de Bretagne. On part donc sur un concept un peu plus less is more que les fritkots, même si le monoproduit a rapidement été accompagné de burgers de qualité. Les végétariens seront d'ailleurs ravis d'apprendre que de nombreuses options plant based sont également au menu ! Bref, c'est l'adresse parfaite quand vous êtes en mal de comfort food !

Où ? 62 rue Simonis, 1050 Ixelles

Plus d'infos ? Sur leur page Facebook

La video elle à table du jour :
5 ASTUCES POUR RÉUSSIR SON PAIN MAISON À TOUS LES COUPS

2. Frit Flagey

https://instagram.com/p/BXQ2-eQBBlF/

Situé comme son nom l'indique sur la Place Flagey, ce mythique fritkot est l'un des plus adoubés de la capitale. Pour goûter à ces célèbres frites, il faudra donc parfois vous armer de patiente car la clientèle y est fidèle et affamée. On vous conseille donc d'y aller le samedi après le marché matinal et d'emporter votre délicieux cornet pour le déguster paisiblement face aux étangs.

Où ? Place Flagey, 1050 Ixelles

3. Maison Antoine

fritkot maison antoine

Autre incontournable du paysage bruxellois ? Maison Antoine. Cette véritable institution de la frite existe depuis 1948. Entre les touristes et les habitués, ne soyez pas étonnés de voir les longues files se former devant l'établissement. Gérée en famille depuis ses débuts, c'est aujourd'hui la troisième génération qui a repris le flambeau. Et même si l'établissement s'est offert un coup de neuf, le menu reste quant à lui toujours aussi authentique.

Où ? 1 Place Jourdan, 1040 Etterbeek

Plus d'infos ? maisonantoine.be

4. Chez Clémentine

View this post on Instagram

Go pour une nouvelle journée #chezclem

A post shared by chezclem (@chezclem2) on

Fille du fondateur du célèbre fritkot susnommé Maison Antoine, Clémentine a créé son propre établissement éponyme à Uccle. Mais ici, c'est moins la tradition que la prise de conscience qui anime les lieux. En phase avec son époque la patronne a décidé de créer une friterie qu'elle désigne comme éco-respondable. "De la conception du bâtiment aux aliments choisis en passant par les matières utilisées, tout est pensé pour respecter l’environnement et ce sans aucune répercution sur les prix." Mais même si de nombreux éléments peuvent être améliorés, on apprécie ce positionnement assez rare chez les fritkots.

Où ? 40 Place Saint-Job, 1180 Uccle

Plus d'infos ? chezclem.be

5. Patatak

https://instagram.com/p/CC0qR-bgn3h/

Ouverte il y a deux ans, Patatak est la seule friterie à avoir reçu le label GoodFood de la région bruxelloise. Ainsi Adrien Dewez, patron de l'établissement, prouve que faire des frites à l'ancienne n'est pas incompatible avec l'idée de durabilité. Patatak allie donc tradition et conscience écologique : les ingrédients sont locaux, les frites artisanales, les sauces maison et les produits sont préparés, cuits et frits sur place. L'idée, c'est de faire des frites comme nos grands-parents tout en respectant la nature."Patatak est l’aboutissement d’un rêve : proposer de véritables frites avec des pommes de terre d’un producteur local, pelées et coupées sur place et embellies de sauces maison." Et pour contenter les papilles de tout le monde, les frites peuvent être cuites (selon la tradition) dans la graisse de boeuf ou dans l'huile végétale. Sans oublier que la moitié de la carte est végétarienne et propose également plusieurs options véganes !

Le must ? Tous les déchets organiques du fritkot sont récupérés par leur producteur de pommes de terre pour alimenter son compost.

Où ? 31 Parvis de Saint-Gilles, 1060 Saint-Gilles

Plus d'infos ? patatak.be 

6. Frites atelier

Qui a dit que la frite ne pouvait pas être gastronomique ? Certainement pas le chef étoilé Sergio Herman. Amoureux du terroir et des bons produits, ce dernier a décidé de s'attaquer au patrimoine culinaire belge en lançant le pari de faire de la "Haute friture". Pour ce faire, le chef est parti en quête des meilleurs ingrédients : "Le début des frites de la meilleure qualité se trouve dans une pomme de terre de la meilleure qualité. Après avoir expérimenté plusieurs mois avec divers types de pommes de terre, diverses méthodes de cuisson et après avoir goûté beaucoup de fois, j’ai trouvé la pomme de terre la plus savoureuse dans la terre glaise de Zélande." Et loin de faire dans la simplicité, les frites sont également twistées et upgradées en version de luxe avec des sauces originales à base de cacahuètes ou encore des toppings tels que le pulled pork ou de la viande de boeuf mijotée. Au-delà du tubercule, les accompagnements sont aussi soigneusement sélectionnés, les viandes venant de la célèbre boucherie Dierendonck et les poissons de chez Noordzee. Pari réussi donc !

Où ? 32 rue de Sainte-Catherine, 1000 Bruxelles

Plus d'infos ? fritesatelier.com

À lire aussi : 

Escapade en Belgique : où partir le temps d’une journée?

Top 7 des thermes et spas qui réouvrent en Belgique cet été

Patatak : le temple de la frite artisanale et (presque) 100% durable