La cure détox sert-elle vraiment à quelque chose ?

Mis à jour le 3 juin 2020 par Virginie Villers et ELLE Belgique
La cure détox sert-elle vraiment à quelque chose ? @ Shutterstock

En overdose de sucre et de gras, le tube digestif est parfois « en burn-out », l’occasion de se lancer dans une cure détox.

Qu’est-ce qu’une cure détox ?

Si, en principe, le corps procède lui-même à l’élimination de ses déchets, il peut arriver que leur accumulation soit trop importante et qu’il ne puisse plus y faire face.

Le but d’une cure détox n’est donc pas du tout de maigrir, mais de débarrasser l’organisme des toxines, accumulées suite à des excès alimentaires. Cette idée peut sembler simpliste (on imagine bien qu’il faut plus que simplement quelques jours de bouillon pour débarrasser l’organisme de ses poisons), cependant, elle a fait ses preuves pour la mise au repos du système digestif.

Dans une cure idéale, il n’est pas question de se priver de tout ou de jeûner comme un moine, mais de retrouver les bons réflexes d’une hygiène de vie saine.

Le conseil du pharmacien : le coup de boost des plantes

« Il existe de nombreuses plantes pour favoriser la détox ! À consommer en gélules, solutions ou tisanes, mais toujours associées à une alimentation équilibrée. La bardane est idéale pour la peau, le chiendent et les queues de cerise en tisane sont bons pour les reins, le bouleau active les fonctions intestinales, la chicorée, l’artichaut travaillent avec le foie, le marron d’Inde est un expert des jambes légères, le thé vert un spécialiste de la minceur, le café vert, l’arme fatale contre les capitons, le radis noir est le meilleur ami du foie et de la vésicule biliaire », explique Ann Daelemans, pharmacienne-conseil.

À éviter

  • L’excès de protéines animales. Il est conseillé de réduire la quantité de protéines animales à 150 g par jour en privilégiant les œufs, les viandes maigres et les poissons.
  • Les plats industrialisés et les plats traiteurs car ils sont trop riches en additifs et en sel.
  • Les plats sucrés.
  • L’alcool, le café, les sodas, les jus de fruits industriels.

À privilégier 

  • Une alimentation riche en fruits et légumes frais, de saison, et si possible cultivés localement.
  • Cuisiner à l’huile d’olive ou aux huiles de noix, de lin, de chanvre, de sésame, pour leur bonne teneur en acides gras polyinsaturés. 
  • Les céréales complètes. 
  • Boire, encore et encore, de l’eau, des tisanes. 
  • Miser sur les super-aliments : ils se distinguent par leur teneur exceptionnelle en nutriments indispensables. Baies de goji ou d’açai, graines de chia, ginseng, curcuma. Mais aussi algues comme la spiruline ou la chlorella, une algue d’eau douce originaire d’Asie, riche en chlorophylle qui piège les métaux lourds contenus dans l’organisme.
  • Bouger. En pratiquant une activité physique régulière pour oxygéner les muscles.
  • Dormir. En essayant si possible de se coucher vers 22 h : le corps se recharge la nuit.
  • Sans oublier la détente. Un hammam, 15 minutes de repos, puis un sauna, encore 15 minutes de repos et on termine par un hammam.

À LIRE AUSSI 

Quelles boissons font une jolie peau ?

10 conseils pour des cheveux en bonne santé

L'autobronzant : le meilleur allié pour une bonne mine instantanée