C’était comment ? La Fashion Week de Paris

Publié le 7 novembre 2019 par Cellule commerciale
C’était comment ? La Fashion Week de Paris

Chaque personne sensible à la mode sait à quoi fait référence la Fashion Week de Paris. Avec Londres, Milan et New York, c'est l'un des événements les plus importants de la planète fashion. Deux fois par an, les grands noms du secteur présentent leur nouvelle collection lors de défilés de mode exclusifs, organisés dans des lieux impressionnants. Nous avons vécu la Paris Fashion Week sur les traces de Marie Guérin, rédactrice en chef d'ELLE Belgique, et suivi la présentation des prochaines collections printemps-été 2020 au premier rang !

Jour 1: A.P.C. et Lacoste

07h00

L’heure est enfin venue, je suis prête. Paris Fashion Week, me voilà ! À la gare de Bruxelles-Midi, je prends le Thalys en direction de Paris. En moins de deux heures, je pose le pied dans la capitale française : “Hello Paris !".

9h

J'ai réservé une chambre à l’hôtel Parisianer, 4 étoiles, à quelques pas de la gare de Lyon. C’est le point de départ idéal pour mon séjour à Paris. Mais d'abord, défaire mes bagages ! J'ai prévu la tenue parfaite pour chaque show. Et bien sûr, mon défroisseur à main Philips Steam & Go Plus m’accompagne. Je l’emmène lors de chaque voyage. Rien de plus énervant que de constater que toutes vos tenues sont froissées et sentent cette odeur caractéristique de valises ou de garde-robes d’hôtel... Je commence par ma première tenue : un costume en velours rose Baum und Pferdgarten. Un jet de vapeur sur le et tout est impeccable. Au revoir les plis, bonjour le style ! En moins de 45 secondes, ma tenue est fraîche et sans défauts. Le Philips Steam & Go Plus est si léger et compact que je l’emmène même parfois dans mon sac à main pour rafraîchir ma tenue entre mes rendez-vous. Pratique !

 

9h30

Durant la Fashion Week de Paris, nous avons la chance d’assister à des shows exclusifs. Un rêve pour une vraie amoureuse de la mode, comme moi. Mais impossible d’y accéder sans une invitation personnelle. Je reçois donc mes invitations aux shows à la réception de l’autel : Chanel, A.P.C., Louis Vuitton... Les deux prochains jours s'annoncent extrêmement chargés. Je prépare mon planning en avalant un copieux et délicieux petit-déjeuner.

11h00

Le premier rendez-vous du jour me conduit vers le show A.P.C.. Jean Touitou réussit encore une fois à me surprendre à travers une collection exceptionnellement accessible. Jeans, motifs vichy et fleuris, chaussettes épaisses en tricot... Le tout à la fois classique et audacieux. Le DJ set, en direct, complète la présentation. Maisie Williams, alias Arya Stark, présente elle aussi, se dit bluffée !

12h00

Je rentre à l'hôtel pour me changer et me rafraîchir pour le déjeuner. Sous la vapeur délicate, mon chemisier blanc est à nouveau frais, et il sent bon ! Je l’associe à mon jean Monki préféré, à mes bottes Essentiel Antwerp fleuries et à mon sac à main Tempête de Delvaux. Je reçois l'invitation pour le show Lacoste et elle a la forme d'un polo. Très cool !

15h00

Après mon déjeuner “Loulou” avec les habitants de la planète Louboutin, il est temps de filer au show Lacoste. Le décor : le court de tennis Simonne-Mathieu, au sein de Roland Garros. Un clin d'œil aux premières heures de la marque. Jaune vif, vert frais, bleu marine, la collection est pleine de couleurs. La directrice de création, Louise Trotter, est une grande fan de cuir. Le matériau rehausse de nombreux vêtements, du pantalon au foulard. À l’after show, je repère Alice Barbier et JS Roques, les blogueurs qui se cachent derrière Jaimetoutcheztoi. Moins d'une minute après la fin du spectacle, un orage violent commence. En parlant de chance !

22h00

La première journée est terminée ! J’ai encore un peu de travail et l’appel au service de chambre de l’hôtel me tente… Un masque feuille et une bonne nuit de sommeil...

Jour 2: Chanel et Louis Vuitton

9h

Il est temps d’aborder le deuxième jour à Paris. Pour le petit-déjeuner, j’ai rendez-vous avec les rédacteurs en chef d'ELLE du monde entier, près du Grand Palais, où se tiendra le spectacle Chanel. En guise de tenue, j'ai opté pour un jean large, un haut de satin noir et un cardigan en laine à motif losanges.

10h00

Après le petit-déjeuner, nous nous dirigeons ensemble vers le show Chanel. Le premier depuis la disparition du grand Karl Lagerfeld. Virginie Viard opte pour une collection jeune et contemporaine, dévoilée dans un décor urbain fait des toits gris de Paris. Des combinaisons et robes courtes et pratiques, des carreaux et rayures élégantes, des jeans, du noir et blanc, des tailles hautes. Ici aussi, je repère des célébrités Instagram, notamment Camilla Coelho et Aimee Song.

11h00

De retour à l'hôtel pour revêtir ma prochaine tenue : un pull en laine violet surdimensionné American Vintage, que je rafraîchis avec mon défroisseur à main - toujours prêt – et que je porte avec un pantalon rose. Après mon déjeuner au Café des Beaux-Arts, je me dirige vers la présentation Hongaarse Nanushka, synonyme de mode confortable et fonctionnelle. Dans cette collection, du coton biologique, du lin et du jersey dans des couleurs naturelles, douces, aux influences tribales.

19h00

Après une pause-café, l'heure du dernier défilé de cette fashion week sonne : Louis Vuitton. La nouvelle collection d'été, inspirée de la Belle Epoque et de l'Art nouveau, révèle des manches bouffantes, broches iris de toutes les couleurs , robes à fleurs colorées. Dans le public, beaucoup de célébrités, notamment Justin Timberlake et Jessica Biel.

20h00

Pour clôturer cet événement fantastique de deux jours, je dîne à Pizzou et je fais tinter un verre à No Entry. Fatiguée, mais ravie, je saute dans le Thalys qui me ramène à Bruxelles le lendemain. Paris, c’était encore une fois incroyable !

A lire aussi:

Cet article a été réalisé en étroite collaboration avec Philips.
www.philips.be