NYFW : dans les coulisses du défilé TOMMYNOW x Zendaya

Publié le 17 septembre 2019 par Maxine Detaellenaere et Virginie Dupont
NYFW : dans les coulisses du défilé TOMMYNOW x Zendaya

Sur invitation de Tommy Hilfiger, nous nous envolées vers la grosse pomme pendant la fashion week de New York pour vivre une expérience mode inoubliable. Nous avons interviewé le créateur américain qui a su changer le BCBG en cool, mais qui est aussi à la base du phénomène streetwear. Ensuite, nous avons eu la chance de nous introduire dans les coulisses du défilé TOMMYNOW x Zendaya, et de participer en chair et en os à ce spectacle groovy inspiré des années 70. Compte-rendu.

L'interview

Dimanche soir, nous avons rendez-vous à l'impressionnant Q.G. de Tommy Hilfiger situé sur la Madison Avenue. Tout en attendant notre tour, nous errons au neuvième étage et croisons mannequins et stylistes avant de nous rendre dans une mystérieuse pièce où trône la nouvelle collection. Mais avant même de pouvoir l'approcher, nous sommes appelées à nous rendre dans l’élégant bureau de Tommy Hilfiger.

Tommy Hilfiger

Soyons honnêtes : nous sommes en admiration devant cette icône de la mode américaine, mais Tommy incarne la douceur comme personne. Dans son bureau rouge-blanc-bleu, nous prenons place dans le fauteuil en denim pour une interview où il sera question de sa carrière grandiose, sa passion incommensurable pour la musique et, bien sûr, le défilé de ce soir.

Backstage

Un cadre légendaire

16 heures. Direction Harlem dans le quartier de Manhattan pour découvrir les coulisses d'une superproduction telle que TOMMYNOW. Quatre heures avant le défilé, l’effervescence est à son comble. Les coulisses se trouvent dans le cadre époustouflant du légendaire Apollo Theater, qui a accueilli des figures emblématiques telles que Duke Ellington, Jimi Hendrix, James Brown ou encore Aretha Franklin.

Des visages connus

Aujourd'hui, les stars du jazz et de la soul ont cédé la place à des tops autour desquels s’affairent coiffeurs et make-up artists. Le casting comprend pas mal de visages connus : Winnie Harlow, Candice Swanepoel et Sara Sampaio, anges de Victoria's Secret, la divine Ashley Graham et l’adorable Halima Aden, première mannequin en hijab qui foule le podium de nombreux défilés internationaux. Les unes après les autres, elles sont transformées en reines contemporaines du disco.

Le make-up

Sir John, responsable de l’équipe make-up et l’une des personnes les sympathiques que nous ayons rencontrées, nous dévoile les étapes du make-up. "Nous nous sommes inspirés des années 70 et les avons agrémentées d’une touche moderne. Nous avons opté pour une bouche brune mate afin de créer un look disco facile à adopter la journée. Nous avons mis les yeux en valeur en prenant le parti de la brillance au milieu de la paupière mobile. Enfin, nous avons appliqué du blush sur les pommettes que nous avons étiré jusqu’aux tempes."

Le défilé

L’atmosphère

Pendant le défilé, nous sommes catapultés dans les années 70 sexys de Saturday Night Fever ou plus récemment de The Get Down – pour celles qui ont suivi cette série musicale, nous avons croisé Shameik Moore alias Shaolin Fantastic. Des mustangs vintage ont envahi le podium et des musiciens soutiennent la bande sonore à coups de trompettes et de saxophones étincelants. Un salon a même été aménagé, dans lequel des figurants super bien sapés feuillettent d’anciens numéros du Times et passent leurs appels sur un téléphone rétro à cadran.

Les tenues

Place au show : les mannequins se succèdent dans la joie et la bonne humeur. Elles portent des costumes aux décolletés jusqu’au nombril et pantalons évasés, des gilets et des chemises à col lavallière. Certaines dansent même. On retiendra les pois et le pied-de-poule dans des tons de rouge cerise, les blazers cintrés, le velours luxueux, et les outfits métalliques et brillants à motif peau de serpent. Les chaussures viennent aussi tout droit d’une autre époque : des cuissardes en cuir à talon partagent la vedette avec des escarpins à semelles compensées. Et si ça ne tenait qu’à Tommy Hilfiger, nous serions désormais interdites de sortie si nous n'arborons pas un chapeau chic en feutre, stratégiquement placé façon cool kids on the block.

À LIRE AUSSI:

NYFW : interview de l'icône de la mode américaine Tommy Hilfiger

5 infos à connaître sur la fashion week de New York

New York Stories: le court-métrage de Francesco Carrozzini pour Delvaux