Bons baisers de Bistro Bisou à Namur

Mis à jour le 13 septembre 2019 par Virginie Dupont
Bons baisers de Bistro Bisou à Namur

Boire. Grignoter. Manger. Bruncher. Bisou.

Thibault Gourdain (30 ans) fait partie de ceux qui font bouger la ville de Namur. "Ce que j’apprécie particulièrement, c’est développer un projet de A à Z, de la carte à la déco en passant par un concept original et l’expérience client", confie Thibault. Figure bien connue de l’Horeca namurois où il officie depuis l’âge de 22 ans, ce serial entrepreneur a déjà à son actif l’ouverture de plusieurs établissements dont le bar à tapas La Cantina. Il a aussi été aux commandes du Piano Bar. Et on lui doit récemment la création d’une boisson apéritive baptisée POMO. Mais parce que la casquette de commercial correspond moins à sa personnalité, il est revenu à ses premières amours. À la mi-avril, il a ouvert Bistro Bisou, un lieu à l’image de ses amis trentenaires en quête de plats simples et de déco inspirée.

Bistro Bisou
Thibault Gourdain, serial entrepreneur

Simple et tendance

Bistro Bisou associe des plats simples inspirés du bistro traditionnel à la food tendance dans une atmosphère chaleureuse. Notre copine enceinte a commandé des boulettes sauce tomate, un plat basique mais très bien exécuté allié à une préparation riche en légumes. Bien cuites comme elle l’avait demandé, elles étaient accompagnées de grosses frites croustillantes et d’une portion de mayo. Nous on a craqué pour un Buddha Bowl rehaussé de saumon gravlax. Ultrafrais et hyper-copieux !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

La video elle à table du jour :
3 RECETTES ULTRA SIMPLES POUR LES FÊTES

Une publication partagée par Morgane L. (@fairy.mood) le

Ici rien n’est industriel et tout est fait maison. Ça se voit et ça se goûte. "Pour nos ingrédients, nous nous approvisionnons chez les meilleurs producteurs et artisans de la région comme Fleur de Lait pour la glace et Chez Maitre Corbeau pour les fromages et charcuteries", se réjouit Thibault. Et qui mieux que Catherine Mathieu, œnologue et sommelière du resto Pépite - cave à manger, pourrait sélectionner les vins bios et nature de Bistro Bisou. Côté boissons, mocktails et cocktails sont aussi de la party pour tenir compagnie à l’houmous et autres petites portions à partager à l’heure de l’apéro. Pour terminer en beauté, place aux thés et infusions Teatower, une maison belge aux valeurs locales et aux saveurs envoûtantes.

Bistro parisien

Cette carte variée et gourmande fait merveille avec la déco terriblement séduisante du lieu. Citons la terrasse et ses chaises façon bistro parisien, le bar et son plan de travail en granite – mention spéciale au barista Adrien qui assure avec brio la gestion de l’équipe en salle –, la machine à café qui en impose, le papier peint signé Casamance et les minicartes de visite super cute de l’établissement. Un résultat canon qui est la juste récompense des longues heures passées sur Pinterest par Thibault et sa compagne.

Loin de la place du Vieux souvent bondée et de sa clientèle plus festive, Thibault a misé sur le piétonnier, à l’angle des rues du Président et des Fossés Fleuris. On a mangé en terrasse et on s’y est senties super bien.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

La terrasse, ensoleillée s’il vous plaît 🤗

Une publication partagée par Bistro Bisou (@bistrobisou) le

Challenge

Insuffler plus de dynamisme au Namur du dimanche est un des défis que s’est fixés Thibault. C’est dans cette optique que Bistro Bisou accueille les locaux et touristes de passage le dimanche autour d’un brunch à coups d’avocado toasts, de pain perdu, pancakes, granola, œufs Bénédicte, etc. Des assiettes sucrées et/ou salées à composer selon ses préférences qui serviront de prétexte à notre prochaine visite !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Oh yes, c’est dimanche ! BRUNCH 10:30 - 14:30 ☕️🥞🥓🍳🥝🥭🥑

Une publication partagée par Bistro Bisou (@bistrobisou) le

Stay tuned! Thibault attend un heureux événement pour décembre : un endroit où les cocktails couleront à flots et où la décoration montera encore d'un cran. On brûle déjà d’impatience et, en attendant, on vous embrasse !

À LIRE AUSSI