Quels sont les bons gestes pour avoir de beaux seins ?

Mis à jour le 30 juillet 2019 par Marie-Noëlle Vekemans
Quels sont les bons gestes pour avoir de beaux seins ?

Quelle que soit sa taille, sa forme ou sa couleur, la poitrine est une zone particulièrement fragile du corps et demande toute notre attention. Guide pratique pour avoir de beaux seins et les soigner comme ils le méritent !

Avoir de beaux seins n’est pas une question de couleur, de  forme ou de taille. Chaque corps est différent – et beau tel qu’il est – et cela vaut également pour chaque poitrine. Cet été, on admire ses seins et on arrête de les juger, de les comparer et de complexer. On apprend plutôt à en prendre soin pour préserver leur beauté originelle le plus longtemps possible et surtout, s’assurer de leur bonne santé. 

UNE ZONE FRAGILE 

Au même titre que les paupières et le contour des yeux, la peau du décolleté est une zone particulièrement délicate du corps, comme le confirme Clarisse Gaymard, cheffe de produit scientifique pour le Groupe Bogart : « Au niveau du décolleté, la peau est plus fine, plus fragile et directement exposée aux UV et aux agressions extérieures. Elle subit donc davantage les effets du vieillissement. D’autant plus qu’on a souvent tendance à oublier cette zone au moment de l’application des soins quotidiens. » En effet, si de nombreuses femmes ont pris l’habitude de démaquiller, nettoyer et hydrater la peau de leur visage matin et soir, une minorité pense à traiter avec autant d’égard celle située sous leur menton. Pourtant, elles ont tout à y gagner. 

« À partir de 35 ans, les signes de vieillissement commencent à se voir. La faute aux expositions trop fréquentes et sans protection solaire adaptée, à la pollution atmosphérique, aux soins d’hygiène trop agressifs, mais également aux lessives dont les composants chimiques agressent la peau. » Sans soins particuliers, le buste vieillit donc de façon prématurée avec comme signes principaux : un affaissement cutané renforcé par le fait que sous la peau du décolleté se trouvent très peu de muscles de soutien capables de maintenir en place les tissus mammaires qui exercent, par leur poids, une traction constante, des taches brunes et des ridules dues aux expositions solaires répétées, un manque de fermeté et d’élasticité inhérent au vieillissement cellulaire.

LES BONS REFLEXES POUR AVOIR DE BEAUX SEINS

Si les effets du temps qui passe et de l’attraction terrestre sont immuables, il existe tout de même quelques trucs et astuces pour préserver la jeunesse d’une poitrine. En fonction du ressenti et du confort recherché, investir dans des sous-vêtements (y compris de sport) possédant une bonne armature et des bretelles de qualité permet de gagner en soutien. Cependant, certaines femmes ne supportent pas la sensation de compression exercée par un soutien-gorge, surtout en période estivale. Pour éviter de « froisser » la peau du décolleté, le mieux est de privilégier la position couchée sur le dos lors des périodes de sommeil. Les draps en soie ont également la réputation de moins marquer la peau.   

D’un point de vue cosmétique, « il est primordial d’hydrater et de nourrir régulièrement la zone du décolleté, il faut toujours la protéger du soleil avec un SPF élevé et appliquer des soins préventifs anti-taches si la peau y est sujette ». On garde en tête qu’été comme hiver, même en Belgique, les UV traversent les nuages et atteignent la peau. Il suffit donc d’un lunch ou d’un verre en terrasse, même à l’ombre, pour attraper un coup de soleil. Si vous n’êtes pas fan de l’usage de crème solaire en ville, il existe une multitude de soins visage hydratants munis d’un filtre protecteur 30 ou 50 que vous pouvez également appliquer sur le cou et le décolleté dès le matin pour vous protéger durant la journée.

«En institut, il existe différentes possibilités de soins. Pour réduire les taches, on peut réaliser un peeling aux acides de fruits. Si l’objectif est de retendre le tissu cutané, l’idéal est de miser sur des soins à base de collagène ou d’acide hyaluronique. Pour booster la fermeté de la peau, on applique les soins en remontant des seins vers les maxillaires par des effleurements doux.»

LA ROUTINE BEAUTE IDEALE POUR AVOIR DE BEAUX SEINS

La première bonne idée est d’intégrer la zone du buste dans sa routine de soin quotidienne. On étend l’application des lotions, toniques et produits hydratants au cou, au décolleté et aux seins. Idéalement, on investit dans des produits spécifiques boosteur de fermeté pour une action anti-âge plus ciblée. Lors de l’application, on en profite pour s’offrir un massage libérateur de tensions et qui va par ailleurs améliorer la circulation lymphatique. On procède toujours avec douceur sans trop appuyer et via des mouvements circulaires lents ou en 8 couché (comme le signe de l’infini). On masse le contour, mais aussi le mamelon jusqu’à pénétration complète du produit. Bien-être immédiat garanti ! 

L'AUTO-PALPATION : MODE D'EMPLOI

Bien plus importante que la beauté, la santé des seins. 

Pour s’en assurer, il est nécessaire de consulter chaque année un gynécologue et de pratiquer l’autopalpation régulièrement, idéalement tous les trois mois maximum, après la période de règles. Cet examen rapide et simple peut vous sauver la vie grâce à la détection précoce d’anomalies. 

Schéma auto-palpation des seins mode d'emploi.
@Shutterstock - schéma auto-palpation des seins mode d'emploi.

1. OBSERVER : on commence par ouvrir grands les yeux. On se positionne face à un miroir et on lève un bras, puis l’autre. On inspecte avec minutie la peau des seins ainsi que les mamelons. On ouvre l’œil sur un changement de couleur (rougeur ou tache brunâtre), de texture (peau qui pèle, qui chauffe, démangeaisons, eczéma) ou l’apparition d’un pli anormal, d’une bosse ou encore d’une crevasse.

2. PINCER : doucement, on pince les tétons pour s’assurer qu’aucun écoulement n’apparaît.

3. PALPER : pour palper le sein droit, on utilise la main gauche, et inversement. On réalise l’examen une fois debout, une fois couchée pour s’assurer un meilleur accès à toutes les zones du sein. On place la partie charnue des doigts le long de la courbe du sein en commençant au plus près de l’aisselle. Une fois les doigts positionnés, on soulève légèrement le sein et on le plaque contre le thorax. Ensuite, on réalise de petits mouvements circulaires et on prête attention aux sensations sous les doigts. Il est normal de ressentir la présence de petites boules dans le tissu mammaire, mais la répartition doit être homogène. En cas de détection d’une boule plus grosse, dure, fixe, indolore, bref, anormale par rapport à la composition générale du sein, on consulte sans attendre. 

A LIRE AUSSI 

Saggy Boobs Matter : le mouvement qui valorise les seins qui tombent

Comment choisir la meilleure protection solaire ?

La lumière bleue : comment lutter contre le vieillissement cutané provoqué par les écrans ?