La lumière bleue : comment lutter contre le vieillissement cutané provoqué par les écrans ?

Publié le 26 février 2018 par Eloïse Pirard
La lumière bleue : comment lutter contre le vieillissement cutané provoqué par les écrans ?

Ordinateurs, smartphones, télévisions, tablettes,... nos yeux sont en permanence rivés sur des écrans. Problème: la lumière bleue qu’ils dégagent pourrait accélérer le vieillissement cutané. Comment protéger notre peau de cette menace 2.0 ?

En moyenne, nous passons environ six heures par jour devant nos écrans et possédons quatre appareils digitaux. Au quotidien, la lumière bleue qu’ils dégagent est donc inévitable. S’il on connaît déjà les effets néfastes de cette dernière sur notre vision et sur notre sommeil. On parle en revanche rarement des dégâts qu’elle provoque sur notre peau. Après le soleil, le tabac et le stress, la lumière bleue deviendra-t-elle le nouvel ennemi de notre bonne mine ?

1/

Lumière bleue, kézako ?

La lumière bleue fait partie du spectre de la lumière naturelle. Elle est caractérisée par une longueur d’onde variant entre 380 et 500 nanomètres. Et même si on parle beaucoup en ce moment à cause des écrans, cette dernière n’est pas seulement émise par nos smartphones ou encore nos ordinateurs. Au contraire, elle est également présente dans un rayon de soleil. Mais les LED qui composent les écrans de nos appareils digitaux pourraient dégager une lumière bleue jusqu’à cent fois plus agressive que celle qui provient d’une source naturelle.De toute façon qu’elle provienne de la lumière du jour ou de la lumière artificielle, elle reste dangereuse dans les deux cas”, rappelle la dermatologue Dr Binet.

2/

Quels dangers pour ma peau ?

La video beauté du jour :
5 TRUCS POUR FAIRE POUSSER NOS CHEVEUX PLUS VITE

via GIPHY

Au-delà des maux de tête, de troubles de la vision et de la perte du sommeil, la lumière bleue s’attaque également à notre peau.

En effet, cette dernière serait responsable de stress oxydatif au niveau de nos cellules cutanées. Traduisez : coupable du vieillissement prématuré de notre peau. Cependant, il ne faut tout de même pas crier au loup trop rapidement. Alors que certains parlent déjà de conséquences sur la formation de rides et de ridules, notre experte rappelle quant à elle qu’aucune étude scientifique ne peut réellement le prouver à l’heure actuelle: “Quand on analyse le vieillissement cutané, on est encore incapable de dire que tel pourcentage est provoqué par le soleil, tel autre par les smartphones ou encore par les bancs solaires.

Par contre, la dermatologue confirme la dangerosité de la lumière bleue pour la peau déjà après une exposition de 30 minutes. “Mais pour moi, les dégâts se traduisent surtout au niveau de la pigmentation de la peau.” La lumière bleue artificielle ou naturelle provoquerait ou accélérerait l’apparition de lentigos solaires, ces petites tâches brunes sur la peau. De ce fait, le Docteur Binet conseille d’éviter d’exposer ses tâches de vieillesse ou ses cicatrices de peur qu’elles ne se pigmentent encore plus. “Il faut aussi faire attention aux melasma, ces masques de grossesses qui ne sont pas uniquement réservés aux femmes enceintes et qui risqueraient de s’accentuer avec la lumière bleue”, ajoute-elle.

3/

Comment se protéger ?

via GIPHY

La crème solaire

On le sait déjà, qu’il fasse grand soleil ou couvert, les UV nous agressent de la même manière. Il faut donc protéger sa peau avec une crème solaire. Au bureau, c’est la même chose: “Il vaut mieux mettre une protection avec l’indice le plus élevé. En moyenne, on conseille de remettre de la crème toutes les deux heures. Mais ce n’est pas vraiment envisageable au travail. Opter pour une protection solaire SPF 50 vous permettra d’être toujours protégée après deux heures mais dans une moindre mesure.. plutôt comme si vous veniez de mettre de la 30.”, explique le Dr Binet. Elle propose également à ses patientes de privilégier les crèmes comportant une filtre anti lumière bleue.

Les cosmétiques anti lumière bleue

Pas envie de se tartiner de crème solaire le matin ? Rassurez-vous. Aujourd’hui, de nombreux laboratoires se sont lancés dans la création de produits anti lumière bleue. Dès lors, on retrouve des masques, des crèmes de jour, des BB crèmes et même des fond de teints permettant de protéger notre peau de ces rayons. Et si la dermatologue ne souhaite pas forcément parler de marketing de la part des marques, elle rappelle toutefois que ces filtres anti lumière bleue ne sont soumis à aucune réglementation par la Commission Européenne : “On ne sait pas exactement si c’est vraiment probant, quel pourcentage de produit il faut pour que ça fonctionne,... C’est un peu comme la crème solaire à ses débuts.

La vitamine A

Pour certains, la vitamine A ou encore le bêta-carotène, seraient aussi d’excellents moyens de limiter l’impact de la lumière bleue sur notre peau. Préférez donc garnir vos assiettes de  foies, d’abats maigres, de poissons gras, ou encore de fromage. Mais buvez également des jus de carottes et autres fruits et légumes colorés. Et si ces ingrédients ne font pas partie de vos habitudes, personne ne vous empêchera d’opter pour les compléments alimentaires.

A LIRE AUSSI

10 produits de beauté à base de fruits et légumes

Bain aux fruits: recettes pour une expérience cocooning ultime 

Comment savoir si la frange vous va bien ?