Créer son entreprise : les conseils pour bien se lancer

Mis à jour le 3 août 2019 par ELLE Belgique
Créer son entreprise : les conseils pour bien se lancer

Envie de lancer votre propre business ? Difficile de ne pas prendre peur en pensant à toutes les étapes de ce long processus. Heureusement, il existe en Wallonie et en région bruxelloise des points d'information pour vous orienter et vous guider. 

Une porte d'entrée

Quand on trouve LA bonne idée, il est difficile de ne pas se laisser submerger par les différentes étapes administratives, les conditions d'octroi des aides et les difficultés logistiques pour créer son entreprise. Mais saviez-vous que les régions wallonnes et bruxelloises proposaient des services d’informations pour vous aider pas à pas dans votre démarche ?

Le premier bon réflexe quand on souhaite créer son entreprise est de se tourner vers le 1890 (Wallonie) et 1819 (Bruxelles). Ces deux structures sont de véritables portes d'entrée vers le monde de l'entrepreneuriat. Par mail, par téléphone ou en rendez-vous physique, les conseillers vous écoutent et vous proposent les solutions adaptées à votre projet.

"Il y a trois questions essentielles à se poser pour pouvoir répondre à la demandeuse : Qui est-elle ? Quel est son projet ? Quels sont ses besoins ? Ensuite, on oriente vers les bonnes personnes et les bons organismes de manière totalement neutre", explique Nathalie Maréchal du guichet unique 1890. 

Le personnel est spécialement formé pour vous accueillir et répondre à de nombreuses demandes. Hugues Luyckfasseel, conseiller au 1819, explique : "On reçoit environ 50% de personnes qui sont porteuses de projet et le reste ce sont des indépendants ou des entreprises existantes. Ils peuvent toujours nous contacter s'ils ont par exemple des questions sur les subsides, l'aspect juridique, etc. On est vraiment polyvalent et on va les informer tout au long du processus."

Ces services agissent comme des facilitateurs pour vos projets. Plus besoin de faire le tour du web et de s'embrouiller l'esprit pour trouver une réponse à une question. Ici tout est simple, efficace et gratuit, un détail non négligeable pour ceux qui décident de se lancer dans la grande aventure de entrepreneuriat.

Les bons réflexes

Démarrer son entreprise requiert une certaine discipline et surtout des réflexes essentiels. Une fois que vous avez l'idée ainsi que le projet, il faut réaliser une étude de marché et constituer un business plan. Ensuite il faut trouver le financement, puis accomplir les démarches juridiques et administratives avant de lancer son activité.

Tout au long ce parcours, les conseillers recommandent plusieurs choses. Nathalie Maréchal explique : " Il faut être bien renseignée et ne pas hésiter à se faire accompagner ou demander de l'aide. Il ne faut pas se lancer toute seule en pensant que tout est facile." En effet, il est temps d'en finir avec ce cliché du "self made", c'est à dire une personne qui s'est construite et a tout créé seule. Chacun de nous a besoin d'aide, même Mark Zuckerberg, Bill Gates ou Kylie Jenner.

"Il faut s'orienter vers le bon type d’accompagnement, la bonne structure et s'entourer d'experts comme entre autres un comptable, un notaire ou un juristeJe pense aussi qu'il faut accepter d’adapter son projet, s'il ne répond pas à une demande il faut le réorienter. Ça c'est très important. Enfin, il est nécessaire d'accepter ses lacunes et surtout de ne pas vouloir aller trop vite", conseille Hugues Luyckfasseel.

Vous l'aurez compris, n'hésitez pas à prendre votre temps. Un projet mûrement réfléchi et préparé aura toujours plus de chance d'aboutir et d’être viable dans le temps. Et si vous désirez aller plus loin dans votre démarche, il existe plusieurs solutions.

L'accompagnement

Ses deux points d'information ont une excellente connaissance du secteur entrepreneurial. En fonction de votre profil, ils vont vous renvoyer vers tous les acteurs et les aides qui sont disponibles. Et parmi ces services, on retrouve l'accompagnement, qui peut s'apparenter à du coaching. hub.brussels est une agence spécialisée dans cette méthode et elle en propose différents types.

Il y a le soutien en fonction d'une thématique comme, par exemple, l'environnement ou les financements, celui-ci propose un entretien intensif de quelques heures ce qui est un véritable gain de temps pour les futurs entrepreneurs. Il y a également l'accompagnement lié à des secteurs bien précis comme l'économie sociale ou le tourisme. Ce dernier peut mettre en contact de nombreux acteurs du milieu et les aide à stimuler leur réseau. Enfin, l'agence propose aussi des programmes collectifs de plusieurs mois et des incubateurs en lien avec le commerce et l'Horeca.

Rappelons également que le 1819 coordonne un projet régional à Bruxelles : Women in Business, qui sensibilise les femmes à l'entrepreneuriat.

De nombreuses aides qui montrent l’étendue des possibilités et moyens mis en place pour soutenir les futurs et actuels membres du monde de l'entreprise. Si vous hésitiez encore à vous lancer, vous savez maintenant à quelle porte il faut toquer.

Parce que rappelez-vous, "who run the world"  ? GIRLS !

Plus d'informations 

1819, région bruxelloise : https://www.1819.brussels/fr

1890, région wallonne :  https://www.1890.be/

A LIRE AUSSI 

7 conseils pratiques pour lancer sa start-up 

Quels sont les métiers d'avenir pour les femmes ? 

Charlotte Médot (stagiaire)