La Palma: les meilleures adresses des initiés pour découvrir l’île

Mis à jour le 13 juin 2019 par Laurence Donis
La Palma: les meilleures adresses des initiés pour découvrir l’île

Facilement accessible et abordable financièrement, La Palma est moins connue que ses grandes sœurs mais n’a pourtant rien à leur envier. Volcans imposants, forêts profondes, plages mystérieuses et ciel étoilé... Focus sur cette petite île des Canaries en forme de cœur qui va vous faire chavirer. 

La « Isla Bonita ». C’est le surnom affectueux donné à La Palma. Et lorsqu’on y a posé les pieds, on comprend directement pourquoi... Située dans l’océan Atlantique, cette petite île des Canaries a déjà tout d’une grande. Ici, l’environnement change constamment et les paysages sont radicalement différents. En une journée, on peut tout aussi bien se la jouer Indiana Jones que Neil Armstrong : le nord offre une forêt tropicale luxuriante alors qu’avec son décor volcanique, le sud donne l’impression de marcher sur la Lune. Et entre les deux? Des plages de sable noir, des cascades, des cratères géants et des petits villages où la douceur de vivre s’érige en philosophie de vie. La Palma est l’île la plus verte des Canaries, l’Unesco l’a d’ailleurs déclarée « réserve de la biosphère » en 2002. Et c’est un vrai paradis pour les fanas de trek. On y retrouve plus de 1.000 kilomètres de sentiers de randonnée balisés. Le climat est doux toute l’année, on se prend pour un baroudeur et on a rapidement l’impression d’être seul au monde...

Parce que le grand avantage de la Isla Bonita, c’est ça : l’absence de tourisme de masse. Moins visitée que ses voisines, Gran Canaria ou Tenerife, elle garde le charme de la destination authentique. Oubliez les gros complexes hôteliers, ici on se rend dans des « casa rurales », des petites chambres d’hôtes, et il n’est pas rare de se retrouver pratiquement seul, même dans les plus beaux spots de l’île. Mais si, en journée, La Palma nous avait déjà séduits, elle nous a définitivement fait chavirer de nuit. Le lieu est mondialement connu pour l’observation des étoiles. Seuls le volcan Mauna Kea à Hawaï et le désert d’Atacama au Chili font mieux. En cause : l’influence des alizés, l’altitude, l’absence de pollution lumineuse... Une « loi céleste » a même été érigée en 1988 pour garantir un éclairage public de faible intensité, la fermeture de l’aéroport à partir d’une certaine heure, etc. Accompagné d’un guide, il est possible d’observer les constellations à travers un télescope, à plusieurs endroits de l’île. L’expérience est à vivre. Abordable et facilement accessible, La Palma n’en est pas moins vraiment dépaysante. Définitivement, une pépite à explorer...

Alors on va où?

1. Hiker's Paradise: le Parc National Taburiente

la palma parc national taburiente
Parc National Taburiente

Passage obligé pour les fans de nature et de randonnée escarpée. Le parc national de Taburiente renferme un immense cratère et se situe dans la partie la plus ancienne de l’île. Ici, on peut se balader pendant des heures dans un paysage rouge, jaune et orangé... À ne pas manquer : le Roque de los Muchachos, le point culminant de La Palma. À 2.426 mètres d’altitude, la vue est à couper le souffle. >Parc national de la Caldeira de Taburiente 

2. Les salines de Fuencaliente

Les salines de Fuencaliente la palma
Salines de Fuencaliente

Ici, c’est le contraste entre le noir de la terre volcanique, le bleu de la mer et le rose du sel qui assure le spectacle. Un paysage surréaliste de conte de fées. Classées site d’intérêt scientifique, les salines se situent à l'extrême sud de l’île et accueillent de nombreux oiseaux migrateurs. La fleur de sel y est encore récoltée de façon artisanale. On en profite pour en ramener chez soi, on l’utilisera en « finishing touch » sur un plat. > Ctra. La Costa El Faro, 

3. L'or noir: La Playa Nogales

la palma plage noire
Playa Nogales

Direction le nord de La Palma. La plage de Nogales est l’une des seules plages naturelles de l’île. Et l’une des plus préservées. Entourée d’une falaise impressionnante, elle est composée de sable fin volcanique, d’où sa couleur noir intense. Une petite marche est nécessaire pour y arriver. La récompense ? Un spot de nature sauvage, pour vous tout seul (ou presque). On respire. > Playa Nogales, Puntallana 

4. Swim baby, swim: Charco Azul

la palma piscine naturelle
Piscine naturelle Charco Azul

Au fil des ans, la nature a creusé une série de piscines naturelles dans la roche volcanique, on les appelle des « charcos ». L’une des plus canon ? La Charco Azul. Ici, on fait la planche dans une crique bleu azur protégée des vagues et on admire la mer à quelques centimètres... Take it easy. Pas très loin de là, on vous conseille aussi le joli petit village authentique de San Andres et le Mirador de La Tosca pour une vue imprenable. > Camino del Melonar, San Andres y Sauces. 

5. Jungle tropicale: Los Tilos

jungle cascade d'eau
Cascade Los Tilos

Grâce à ses microclimats, La Palma est caractérisée par une biodiversité exceptionnelle. Préparez-vous à une explosion de vert. Au programme ? Forêt de lauriers, fougères à profusion, parfum des feuillages épais et cascade digne d’un film. Une vraie expérience apaisante en pleine nature, le chant des oiseaux constitue le seul bruit à des kilomètres... Le must : parcourir un peu plus au sud le sentier du Cubo de la Galga dans le « bois enchanté ». > Cascade de Los Tilos, San Andres y Sauces 

7. La capitale: Santa Cruz

la palma santa cruz
Santa Cruz

Réputée pour son architecture vieille de plusieurs siècles et ses petites ruelles colorées, Santa Cruz est la capitale de La Palma. Ici, on vient se poser à la terrasse des cafés et écouter de la musique sur la jolie Plaza de Espana en dégustant une glace citron menthe. On aime : les maisons old school et leur balcon fleuri construit en bois de pin canarien, une espèce aujourd’hui protégée. > Av. Marítima, 44 

8. Paysage lunaire: Volcan de San Antonio

la palma volcan
Volcan de San Antonio

La dernière éruption volcanique a eu lieu en 1971. Le volcan Teneguia a couvert de lave et de gravillons l’extrême sud de l’île. Aujourd’hui, on peut aussi visiter son petit frère, le volcan San Antonio, et faire une rando en ayant l’impression d’être sur une autre planète... > Volcan San Antonio, Fuencaliente de la Palma 

9. La baie des pirates: Poris de Candelaria

la palma mer village
Poris de Candelaria

Les petites maisons de ce village de pêcheurs ont été construites sous une falaise et sont donc invisibles vu d'en haut. On les atteint après une descente vertigineuse en enchaînant les virages en épingle. Un joyau bien caché. > Tijarafe, La Palma 

10. Carnet d'adresses

> Don Manuel : le meilleur café de l’île. Si vous êtes dans le mood, demandez un barraquito, le cocktail local à base de lait, d'expresso, de cannelle, de citron et de Licor 43. facebook.com/elcafedonmanuel/ 

> Restaurant San Andres : un petit resto typique dans le joli village du même nom. On y déguste du poisson frais et des spécialités locales. On adore : le fromage de chèvre grillé à la consistance de l’halloumi et les papas con mojo verde, des pommes de terre salées accompagnées d’une sauce au poivron vert. restaurantesanandres.com 

> Distilerias Aldea : une distillerie authentique de rhum. Leur spécialité ? Le rhum au miel, mais ils en proposent aussi au caramel ou à la banane. nueva.destileriasaldea.es 

> El Jardin de la Sal : pour manger en terrasse face aux salines de Fuencaliente. On peut aussi suivre un petit cours sur le processus de production et acheter une série de produits artisanaux comme de la fleur de sel. salinasdefuencaliente.es 

Infos pratiques:

Plus d’infos sur visitlapalma.es.

Vol aller-retour à partir de 99,98 €. Tui est le seul tour opérateur présent à La Palma et propose un vol direct en plus de nombreux hébergements. Toutes les activités peuvent être réservées auprès d’eux. S’il est évidemment possible de visiter l’île par soi-même, la présence d’un guide représente définitivement un plus, on vous conseille la compagnie Isla Bonita Tours, et Enrique en particulier.