Primavera : pourquoi on y va sans tarder ?

Mis à jour le 28 mai 2019 par Eloïse Pirard
Primavera : pourquoi on y va sans tarder ? © Dani Cantó

Barcelone, des artistes qui marquent leur époque, un line-up égalitaire, le soleil catalan, de la street food savoureuse, une ambiance caliente, des festivaliers souriants.... Primavera, c'est un paradis musical féministe, inclusif et progressiste à seulement 2h de notre plat pays. Prête à embarquer ? Ça se passe du 30 mai au 1er juin et on vous explique pourquoi le ELLE y va !

Face à la plage de Barcelone, cela fait presque 20 ans que le Primavera réunit les branchés des quatre coins du monde. Souvent comparé à Coachella, on lui trouve tout de même un supplément d'âme propre à ses origines catalanes. Cette année, petite révolution dans le monde des festivals, Primavera s'est donné comme challenge la parité du line-up. Pour la première fois, il y aura donc autant d'artistes féminins que masculins. C'est une première dans l'histoire, et on se demande pourquoi ils ne l'ont pas fait plus tôt tant l'affiche est alléchante. Eykah Badu, Rosalia, Solange, Jannelle Monáe, Future, Tame Impala, Christine and the Queens, FKA Twigs, Peggy Gou... il n'y a que du très lourd ! Cette édition va donc marquer un tournant dans l'histoire du plus grand festival indie d'Europe.

Nous, on sera là pour y assister et tu sais pourquoi ? 

Pour le line-up stronger together

concert au primavera sound festival

Pendant des centaines d'années, les femmes n'ont pas eu droit au chapitre des arts et de la musique. Reléguées au rôle de mères nourricières, elles ne pouvaient en aucun cas espérer devenir peintres renommées ou écrivaines célèbres. Malgré leur lente et douce conquête de ce monde intangible, les femmes sont toujours moins prises au sérieux, moins visibles, moins "pro", moins solides. Bref, moins considérées que leurs homologues masculins. Donc quand le Primavera a balancé son line-up paritaire, on ne pouvait que sauter de joie ! Car l'initiative n'est pas anodine, elle fait réellement office d'exemple à suivre pour le reste de la scène musicale et du paysage festivalier. Si l'année dernière le festival faisait déjà la part belle aux femmes (35% d'artistes féminines sur les stages), cette édition rompt carrément avec les traditions en offrant au moins 50% de la progra aux nanas. On se retrouve donc avec des têtes d'affiche qui balancent un max. Rosalia, Solange, Janelle Monaé, FKA Twigs, Princess Nokia, Peggy Gou, Christine and the Queens, Erykah Badu, Sophie... que des meufs qui en imposent par leur talent. Du coup, personnellement, on se devait obligatoirement d'en faire partie !

 

Pour l'ambiance caliente

ambiance primavera

Comment ne pas succomber au charme du Primavera quand tous les ingrédients d'un grand festival sont réunis ? Nope, impossible de résister ! Premiers éléments non négligeables : soleil, coquillages et crustacés. Oui madame, rien que ça. Aller au Primavera, ce sont des vacances en soi. Dans un cadre idéal et face à la mer, on suit le chant des sirènes pour se retrouver devant la MainStage à écouter les derniers artistes en vogue. Rester des heures debout à arpenter les scènes ne semble d'ailleurs jamais un problème quand il fait bon et que de la musique douce et entêtante se faire entendre à longueur de journée. Envie de se restaurer avant d'attaquer une nuit de folie ? On fonce s'envoyer de la street food de qualité hyper tasty et surtout gorgée d'amour dans le corner adéquat. Et entre deux concerts, on se balade entre les villages proposant des dizaines d'activités pour chiller au soleil.

 

Pour Barcelone obviamente

Barcelone en été

Pour les pauvres petits belges que nous sommes, le Primavera représente une oasis à seulement deux heures de vol. Niché en plein coeur de Barcelone, le festival nous permet de coupler city-trip pour découvrir la ville en journée et plongée dans la fièvre catalane dès que les premières notes de musique se font entendre. C'est le plan idéal pour découvrir la métropole aussi bien le jour que la nuit. Flâner au parc Güell, faire du shopping sur la rambla, manger des tapas en terrasse, faire une sieste sur la plage et un plongeon dans la mer... un programme qu'on va sans aucun doute adopter pendant ces trois jours de festival !

 

À lire aussi : 

Paradise city : découvrez le programme du festival électro-green le plus engagé de Belgique

5 bonnes raisons d'aller au Paradise City Festival

Foodie alert: deux festivals vegan arrivent en Belgique