8 mars: 3 events importants à ne pas manquer

Mis à jour le 19 mars 2019 par Laurence Donis Photos: Unsplash
8 mars: 3 events importants à ne pas manquer

Grève, expo, pièce de théâtre féministe… La Journée internationale des droits des femmes est l’occas’ d’éveiller les consciences et de faire entendre sa voix. Ce jour-là mais aussi (et surtout) tout le reste de l’année. 

1/

1. La première grève des femmes en Belgique

affiche grève des femmes belgique

Préparez-vous à faire du bruit, les femmes belges feront grève le 8 mars 2019. Inspiré par le mouvement espagnol qui avait entrepris une démarche similaire l’année dernière, le collecti.e.f 8 maars encourage les filles à mettre le pays massivement à l’arrêt vendredi. Parce que si les femmes s’arrêtent, le monde s’arrête. Les revendications sont évidemment nombreuses. Parmi elles, on citera l’égalité salariale, la fin de la division genrée du travail, une répartition égalitaire pour les congés parentaux, l’auto-détermination, la reconnaissance de la diversité des corps et des violences faites aux femmes, l’accès gratuit à l’avortement et à la contraception, une éducation non-sexiste, un meilleur accompagnement des victimes...

On l’a compris, il y a du boulot. Et le féminisme est loin d’être inutile, même en Belgique. (La liste complète est disponible sur le site du collectif, et on conseille à tout le monde de la lire en entier.) Comment participer ? En arrêtant tout simplement de travailler, d’étudier, de consommer, de faire ce que vous faites pour les autres en temps normal. Que ce soit pour quelques heures ou pour toute la journée. La manif aura lieu de 9 à 17h gare centrale mais un agenda reprend toutes les actions en Belgique. La bonne nouvelle ? Une garderie sera mise en place ce jour-là jusque 20 heures pour vous permettre de participer en toute tranquillité… 

2/

2. Intime vulnérabilité gynécologique (IVG)

affiche intime vulnérabilité gynécologique

En lien avec le 8 mars, une expo, « Intime Vulnérabilité Gynécologique », a lieu au Centre Culturel Bruegel du 12 au 23 mars. L’idée ? Présenter une installation sonore et plastique autour de l’avortement. « Dans un espace blanc et confiné, des voix d’hommes et de femmes parlent, lèvent un voile sur la partie invisible de l’iceberg souvent inconnue. Les mots flottent, rebondissent, se frappent, s’entremêlent et accrochent l’oreille de celui qui écoute cette narration composite, interrogeant l’avortement sous des regards croisés. » Si l’affiche représente un iceberg, ce n’est pas un hasard. Le but de l’expo, c’est d’aller en profondeur. D’oublier pour une fois les lois, les statistiques, les méthodes médicales et de parler de l’IVG dans sa dimension de vécu intime.

Le projet est signé Serena Galante et Caroline Kempeneers. « Nous sommes parties à la recherche de témoignages, qui nous apparaissent préférables aux discours politiques et sociaux. Ils constituent pour nous les plus beaux reflets de notre condition humaine, dans toute sa grandeur et sa fragilité. Des paroles remplies de vie, de sentiments, de rires, et de larmes. Des récits touchants à leur manière, chaque façon d'aborder son histoire personnelle et chaque chemin de vie étant différent. (…) Cette démarche de recueil d'histoires personnelles et de réflexions humaines renforce notre conviction qu'il n'y a pas de place au jugement face à l'avortement. »

Infos pratiques : Du lundi au vendredi de 11 à 16h, excepté le jeudi jusqu'à 18h. Vernissage le 12 mars de 18 à 21 heures. Centre Culturel Bruegel - Rue des Renards 1F, 1000 Bruxelles. Entrée libre.

3/

3. La femme s'expose + King Kong Théorie

pièce de théâtre king kong théorie

« La femme s’expose », c’est une expo qui interroge la place et l’image de la femme dans la société, les canons de beauté, la femme-objet… Des artistes seront invités à donner leur point de vue : photographes, sculpteurs, vidéastes, il y en aura pour tous les goûts. Interactive, gratuite et ouverte à tous, elle aura lieu du 8 au 22 mars 2019. Deuxième bonne nouvelle : lors de la Journée internationale des droits des femmes, le vernissage sera suivi de la pièce de théâtre « King Kong Théorie » à 20h30. Un spectacle féministe punk tiré du livre coup de poing de Virginie Despentes.

Un extrait pour vous mettre dans l’ambiance ? «J’écris de chez les moches, pour les moches, les frigides, les mal baisées, les imbaisables, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf, aussi bien que pour les hommes qui n’ont pas envie d’être protecteurs, ceux qui voudraient l’être mais ne savent pas s’y prendre, ceux qui ne sont pas ambitieux, ni compétitifs, ni bien membrés. Parce que l’idéal de la femme blanche séduisante mais pas pute, qu’on nous brandit tout le temps sous le nez, je crois bien qu’il n’existe pas»…

Infos pratiques : Exposition du vendredi 8 au vendredi 22 mars 2019. Ouverture les lundis de 13h à 16h30, du mardi au vendredi de 9h à 12h et de 13h à 16h30. Ouverture exceptionnelle le dimanche 17 mars de 13h à 17h. Centre culturel d’Andenne : Rue de la Papeterie, 2A – 5300 Andenne.