Comment organiser la fête de l’année chez soi ?

Publié le 21 décembre 2018 par Marie Guérin
Comment organiser la fête de l’année chez soi ?

Pas besoin d’aller dépenser toutes ses économies dans une soirée traiteur avec un mauvais DJ. Cette fois, la meilleure soirée de l’année, c’est chez nous et ça va déchirer !

Céline Delcourte est la fondatrice d’Antoinette Design qui organise des dîners, mariages, brunchs et teatimes sur mesure. De la réalisation de la déco à la coordination générale d’un événement, elle propose un service à la carte qui en fait une véritable experte de la fête. Et c’est bien ce qui nous intéresse ! Quelles sont ses astuces pour une soirée d’exception à la maison ?

Pas de soirée sans invités

Avant toute chose, pour garantir une ambiance maximale jusqu’au bout de la nuit, il faut des gens qui partagent notre humeur festive. Une bonne proportion hommes-femmes, des couples qui se décollent, des invités qui s’oublient et qui perdent leur téléphone. Une fois choisis, il faut les prévenir.

Les invitations

« J’envoie les invitations via une newsletter ou via une groupe WhatsApp avec une carte personnalisée », explique Céline. « La version luxe, c’est l’invitation papier, une bonne occasion d’être créatif. On peut faire son graphisme soi-même et faire ensuite imprimer ses cartons ou passer par un bureau de graphistes, ce qui permet de vraiment de s’amuser avec le design. » Le plus important, c’est que l’invitation reflète l’ambiance de la soirée pour titiller les invités.

Le plan de table

Le principe peut sembler obsolète et pourtant, c’est un véritable garant de bonne ambiance. « J’utilise le logiciel Perfect Table Plan qui permet d’avoir le plan de table avec à côté la liste des invités que je glisse sur les places. J’aime bien alterner homme et femme et mélanger un maximum les gens. » Pour orchestrer tout ça, rien de tel que le bon vieux marque-place ? « Ils sont de moins en moins utilisés. Dans mes dîners, mes clients me demandent souvent de dresser plus de places assises que d’invités pour que le placement soit libre. À titre personnel, j’adore, car c’est un élément à part entière de la déco de table. Cela peut être un objet gravé comme un rondin de bois, une huître,  une agate, une nominette glissée dans une pomme de pin ou posée sur l’assiette. Il faut s’appliquer pour avoir une belle écriture ou télécharger une typo manuscrite sur Dafont.com. »

À quoi va ressembler ce dîner ?

La déco : c’est l’élément incontournable pour plonger les invités dans un nouvel univers. « Je réalise toujours un moodboard, même pour mes petits dîners. Je m’inspire du travail de directeurs artistiques comme Shonah Heath, Simon Costin, Charlotte de La Grandière, Linda Lominelo, de livres comme “L’Art de la fête” de Guendalina Litta, des lieux historiques, publics (Café Liberty, le Vogue café à Porto, les boutiques Ladurée, Sketch à Londres) et, bien sûr, de la nature. Le moodboard peut décrire une ambiance générale (romantique) ou un thème détaillé (Willy Wonka). Parmi les thèmes qui ont du succès, il y a le “Wabi Sabi”, un concept japonais qui prône le retour à la simplicité, à la nature, aux objets qui ont une histoire, à la recherche du parfait dans l’imparfait et le thème “Moody”, un style rétro avec des couleurs sombres, des chandelles noires, des roses rouges. » Une fois le thème défini, on réunit toutes les inspirations qui s’y réfèrent afin de créer une direction artistique et ne pas se disperser.

La décoration de table

Vaisselle, couverts, verres, accessoires, fleurs, rien n’est laissé au hasard. « Pour trouver ma vaisselle, je chine beaucoup. Je vais au marché aux puces place du Jeu de Balle pour trouver des objets qui ont du vécu. Rien de tel que les brocantes ! » Faut-il mettre une nappe ? « Uniquement à condition que le tissu soit lourd, parfaitement repassé et qu’elle recouvre les pieds. Il faut donc prendre la taille de la table ajouter 70 cm de part et d’autre en largeur et en longueur. J’aime assortir le tissu de la nappe au tissu des serviettes, ce qui apporte un peu de confusion optique et c’est original. Parfois, c’est en trouvant ma nappe que je décline ma décoration. Une nappe fleurie par exemple, accompagnée d’un bouquet des mêmes fleurs. La nappe unie neutre (noire ou blanche) peut donner de l’ampleur aux objets posés sur la table. »

Qu’est-ce qu’on mange ?

Avant d’opter pour une formule, il faut se mettre d’accord : on veut un lunch, un brunch, un teatime, un walking dinner, un dîner assis, un pique-nique ? « J’adore la tendance du “sharing food”, on partage tout. Les “grazing tables”, ce sont des grandes planches avec plein de nourriture façon antipasti. J’aime prendre un produit simple et le rendre chic et noble comme une hot dog party de luxe avec des toppings haut de gamme, du très bon pain, des saucisses d’un bon boucher. Le plus important, c’est d’être cohérent entre le menu et la déco. » Le cocktail qui fait l’unanimité ? « C’est le Moscow Mule, uniquement servi dans un mug en cuivre : vodka et ginger beer, c’est délicieux ! Et si on veut gagner du temps, on prépare son cocktail à l’avance dans une jarre en verre et chacun se sert. » Qu’en est-il des pierrades, fondues et autres raclettes ? « Je ne suis pas super fan, car les appareils prennent de la place sur la table et les odeurs persistent. Mais c’est tellement bon ! Je recommande alors la raclette traditionnelle avec le fromage qu’on racle soi-même au milieu du buffet, chacun se lève pour se servir et la table est libre. »

La fête des fauchées ?

Si on veut en mettre plein la vue sans se ruiner, comment fait-on ? « Il y a toujours moyen d’apporter une émotion, peu importe le budget. J’ai déjà fait de très belles tables à petit budget. Une grande table brasseur blanche avec plein de grosses bougies Ikea, par exemple. Il faut privilégier le minimalisme, l’épuré. Il ne faut pas hésiter à prendre des éléments naturels, des branches de sapin, des pommes de pin, des fruits des bois. Avec peu de budget, on veille à ce que tous les postes soient équilibrés. Pour la nourriture, un buffet, c’est toujours moins cher. Et parfois, faire appel à des prestataires n’est pas forcément cher. » Avec Antoinette Design, Céline s’adapte au budget de ses clients et propose, pour chaque poste, différentes fourchettes de prix. Rémunérée à la journée, elle fonctionne avec un honoraire fixe de 150 €-200 € la journée.

Ambiance, ambiance

Céline n’est pas une grande fan d’activités et d’animations pendant la soirée. Quiz et blind-test ? Très peu pour elle. « Je pense que l’ambiance doit venir naturellement. Un bon cocktail, une bonne playlist et il ne faut rien de plus. La musique qui matche à tous les coups, c’est la bossa nova. Il n’y a rien de mieux ! » Pour avoir quelques idées d’animation, nous avons interrogé la reine de la surprise, Isabeau Paape de Please Surprise Me : « Pour qu’il y ait une chouette ambiance, il faut créer de l’interactivité et provoquer la rencontre. Il y a les meneurs et suiveurs qui passent parfois à côté du moment. Il faut trouver des manières ludiques pour que les gens sortent de leur rôle social avec des jeux. Cela peut être un tirage au sort pour placer les gens, des cocottes qui annoncent le menu, des Polaroids pendant l’apéro que l’on dispose à table comme marque-place. Il faut que les invités se mettent en action et bougent d’une place à l’autre. On peut dîner dans une pièce puis prendre le dessert dans une autre. Créer des petits espaces avec des ambiances différentes en mettant des braseros à l’extérieur. Il existe beaucoup de services originaux comme les jeux de piste par SMS de GeoMotion, le jacuzzi norvégien nomade ou le sauna mobile à mettre dans son jardin en hiver, le brasseur à domicile, les messages chantés .» Les surprises pendant le dîner, quelle bonne idée !

En pratique

Pour une newsletter gratuite : Mail Chimp www.mailchimp.com

Pour imprimer son invitation : Yaka Print à Waterloo www.yakaprint.be

Pour concevoir l’invitation : Hoet & Hoet à Rixensart www.hoet-hoet.eu

Pour créer son plan de table : le programme Perfect Table Plan www.perfecttableplan.com

Pour graver un marque-place sur tous types de support : Inkut Lab à Bruxelles www.inkutlab.com

Pour télécharger une typo manuscrite : Dafont www.dafont.com

Traiteur : Maison Cantillon à Lasne www.maisoncantillon.com

Chef à domicile : Arnaud Verbeke de Point Albert www.pointalbert.com

Cocktails : Hannah van Ongevalle est mixologue à domicile

Pour les fleurs : le marché matinal à Bruxelles et Helianthus à Uccle www.helianthusbrussels.com

Jacuzzi nomade : Nomad Bath, 250 € la journée www.nomadbath.be

Sauna mobile : Nicolas Godeau 190 €/jour www.sauna-mobile.be

Brasseur à domicile : J’irai brasser chez vous www.jiraibrasserchezvous.com

Pour des événements sur mesure : Antoinette Design www.antoinette-design.com

Pour des surprises inédites, insolites et éphémères : Please Surprise Me www.please-surprise.me