Baby: la nouvelle série Netflix entre Elite et Gossip Girl

Publié le 5 décembre 2018 par Laurence Donis
Baby: la nouvelle série Netflix entre Elite et Gossip Girl

Elles sont jolies, elles sont riches, et elles n’ont peur de rien… La nouvelle production italienne de Netflix nous plonge dans le monde de la nuit et de la prostitution étudiante. Une série qui dérange. 

1/

Avis aux fans d’Elite, de Gossip Girl et des teen drama en général, votre nouvelle série est déjà toute trouvée. Elle s’appelle Baby et elle risque vite de vous rendre accro. Le pitch ? Alléchant si c’est votre came, bien que déjà vu et revu. Ici, on suit un duo d’Italiennes issues de familles fortunées. Dans leur collègue huppé, on porte la mini-jupe et la cravate mais l’uniforme est loin de faire le moine… Histoires d’amour, sexe et potins de pestes sont au programme.

La blonde, Chiara est aussi sage et jolie que The Blonde Salad, la brune, Ludovica, est connue pour sa sextape non consentie et son esprit libre. Et les deux s’ennuient à mourir dans leur cage dorée. Ensemble, elles vont donc décider de se prostituer, plus pour se payer des fringues de luxe et « pimenter » leur existence que par besoin d’argent. Le scénario du show est inspiré d’une histoire vraie. C’était en 2014, à Rome, et l’affaire sordide avait été baptisée « Baby Squillo ». Là aussi, les filles vendaient leur corps pour se payer du Gucci.

2/

Netflix, habitué des polémiques

Mais à peine sortie, la production italienne de six épisodes est déjà accusée de glamouriser la prostitution. Comme dans « Jeune et Jolie », la série montre surtout la facilité avec laquelle on peut entrer dans ce monde, et les sommes folles rapidement obtenues. Sauf qu’elle oublie un peu de représenter les conséquences, la violence du milieu, l’impact psychologique,…

Une association américaine, le Centre national de lutte contre l'exploitation sexuelle, a d’ailleurs demandé à la plateforme de streaming de supprimer la série. Pour l’organisation, Baby normalise les abus sexuels et Netflix « privilégie les profits au lieu des victimes de maltraitance ». On attend d’avoir fini tous les épisodes avant de juger… Et vous, vous en pensez quoi ?

D'autres articles: