« Alors on laisse entrer les noirs, maintenant ? »

Publié le 24 octobre 2018 par Marie Guérin
« Alors on laisse entrer les noirs, maintenant ? »

« Ça va Nadège, c’est pour rire ! » Une anecdote parmi des centaines d’autres que l’on découvre dans le témoignage poignant de Nadège Beausson-Diagne, une actrice française. Ah, une actrice française noire. Il faut préciser. Parce que là où ce n’est pas censé faire une différence, le milieu de 7e art tente de créer un fossé.

C’est pour dénoncer cette réalité que 16 actrices ont uni leurs forces dans un ouvrage collectif. Initié par Aïssa Maiga, ce livre est une compilation de belles plumes qui décrivent des mots, des actions, des gestes d’un autre âge. Sauf qu’ils ont lieu maintenant. Et qu’on ne peut pas les accepter. Le racisme, les stéréotypes ethniques, les plaisanteries nauséabondes, telles sont le situations auxquelles les actrices noires sont confrontées quotidiennement. "Le personnage ne peut pas être pour vous, elle est avocate et elle s'appelle Sandrine", des réflexions qui nous donnent le tournis. Au-delà de racisme, c'est aussi la question de la représentation de la femme noire dans la production culturelle qui est remise en cause. Et il était temps.

Alors on laisse entrer les noirs, maintenant ? - 1

Bravo à Nadege Beausson-Diagne, Mata Gabin, Maïmouna Gueye, Eye Haïdara, Rachel Khan, Aïssa Maïga, Sara Martins, Marie-Philomène Nga, Sabine Pakora, Firmine Richard, Sonia Rolland, Magaajyia Silberfeld, Shirley Souagnon, Assa Sylla, Karidja Touré et France Zobda pour leur courage car « ne pas résister, ne pas développer une conscience militante, citoyenne, humaine pour s’élever contre l’injustice serait tout simplement s’effondrer moralement et psychiquement ».

« Noire n’est pas mon métier », ouvrage collectif présenté par Aïssa Maiga, éd. Seuil, 19 €