Le secret des sacs Chanel

Publié le 19 avril 2018 par Elisabeth Clauss
Le secret des sacs Chanel

Chanel crée les it-bags les plus désirables au monde. Qu'on leur fasse une infidélité sur un buzz concurrent, qu'on se les offre neufs, vintage ou qu'on rêve à ce qui leur ressemble, les sacs aux double C nous matelassent le coeur.

Enfant de « l'ère moderne » Gabrielle Chanel a libéré ses contemporaines à bien des égards : petite fille pauvre, placée dans un orphelinat de province à la fin du XIXème siècle, devenue apprentie couturière, elle a eu raison, à coups d'innovations, de courage créatif et d'obstination, des conventions corsetées et des carcans qui étouffaient une bourgeoisie figée. L’esprit rebelle et avant-gardiste de Gabrielle Chanel, animé des balbutiements du féminisme, a permis l'émergence d'un style, et nourri une philosophie humaniste tournée vers la simplification du quotidien des femmes. Sans rien concéder à l'élégance.

1/

 

En février 1955, Gabrielle créait enfin un sac qui laissait les mains libres. Un sac aux lignes aussi belles que fonctionnelles, qui allait révolutionner l’univers de la mode et de l’accessoire. Depuis plus de trente ans, Karl Lagerfeld poursuit la même mission d'excellence du design et d'enrichissement du patrimoine de la Maison. Le sac Gabrielle de Chanel, présenté lors du défilé Prêt-à-Porter Printemps-Été 2017 au Grand Palais à Paris, dans un décor futuriste de data center, s'inscrivait dans cet engagement avant-gardiste. Inspiré de la forme des lunettes à réalité augmentée, mais aussi des étuis à jumelles que les hommes portaient en bandoulière sur les champs de courses hippiques, le sac reste fidèle à l'androgynie douce voulue par Gabrielle Chanel lorsqu'elle simplifia pour la magnifier la silhouette féminine du début du XXème siècle.

Avec ses collections de maroquinerie pratique-chic, Chanel incarne la force intemporelle du luxe. Fondé sur une base rigide thermoformée, le corps du sac Gabrielle est extrêmement léger et ultra souple : une structure contrastée qui lui confère une tenue parfaite, et nous permet de trouver sans peine une clef ou un téléphone dans ce petit jardin secret de cuir précieux. Fidèle à la recherche de ce confort prôné par la fondatrice de la Maison, il épouse la silhouette pour suivre la démarche sans jamais l’entraver. Plus qu'un accessoire, il a été conçu pour faciliter la course de la vie quotidienne. On le porte à l'épaule, en bandoulière ou diagonale sur le buste. Comme nous, il s'adapte aux situations et à l'humeur.

 

Le secret des sacs Chanel - 1
Kaia Gerber par Karl Lagerfeld

2/

Le secret des sacs Chanel - 3

Ce printemps, Chanel lance le 3.55, et dévoile dans un film exclusif le savoir-faire de la Maison, qui contribue à préserver des Maison d'artisanat d'art française inégalées dans le monde, et qui perdurent grâce au groupe de luxe. Dans cette campagne 2018, on découvre une femme et ses sacs. Les physiques, les symboliques. C’est une histoire de mode et une histoire d’amour intemporelle, entre praticité et passion esthétique. Karl Lagerfeld la raconte ici sous un prisme qui transcende les générations, le style et les époques. Pour la campagne des sacs Printemps-Été 2018, le créateur a invité le mannequin Kaia Gerber dans l'appartement de Mademoiselle Chanel. Un univers dans lequel chaque meuble, chaque objet est porteur d’authenticité, d’émotion, de souvenirs. Comme ce canapé en daim fauve aux coussins matelassés immortalisé sur des clichés de Gabrielle Chanel entourée de ses mannequins ou de ses amis intimes, et sur lequel Kaia Gerber prend aujourd’hui la pose. Le temps n’a pas de prise sur ce refuge, l’âme de Gabrielle Chanel y demeure et Karl Lagerfeld veille à la rendre toujours plus vivante.

Le sac Chanel est une icône, un concentré de rêve, d’histoire, d’un luxe minutieusement façonné. Le sac 11.12, en tweed richement brodé ou ludique dans son corps de PVC coloré transparent, illustre une humeur, une envie et traverse le temps, indispensable à toute silhouette. Dernier né des sacs de la Maison, le Gabrielle est, comme ses prédécesseurs, à la fois pratique et élégant. Son volume, sa souplesse posée sur une base rigide et sa bandoulière autorisant de nombreux porters le distingue des autres sacs de la Maison. Le Boy signe le goût du masculin/féminin de Chanel, les emprunts de Gabrielle Chanel au vestiaire masculin et notamment aux cartouchières des chasseurs qu’elle-même portait en bandoulière et dont il est directement inspiré. Enfin, un vanity case et un camera case habillent leurs formes originales de cuir exotique ou de charms.

Chaque sac Chanel est un véritable manifeste de mode, une histoire de femmes, le réceptacle de tous leurs secrets.

3/

Le secret des sacs Chanel - 5
Le Boy de Chanel

Petit glossaire des sacs iconiques de la Maison Chanel :

Le 2.55 : C'est le premier auquel on pense quand on évoque un it-bag Chanel (ils le sont tous, cela dit…) Il doit son nom à sa date de création : février 1955. Rectangulaire, on le reconnaît à son matelassage et à sa chaîne dorée passée de lanières de cuir fin.

Le Boy : Baptisé ainsi par Karl Lagerfeld en hommage à l'un des grands amours de Mademoiselle Chanel, Boy Capel, il est la version rock et Art Déco du 2.55 de Chanel. Créé en 2010, il présente la même forme, mais varie en ornements : il s'inspire des cartouchières, besaces de chasseurs, que Gabrielle la rebelle adorait porter en guise se sac à main.

Le secret des sacs Chanel - 7
Le Gabrielle de Chanel

 

Le Mademoiselle : Arrondi, il présente des courbes de » porte monnaie ». Son égérie ? Blake Lively. Moderne, décalé, c'est le sac de « la it-girl next door ».

Le Timeless Classique : C'est Karl Lagerfeld qui, dès 1983 et son arrivée dans la Maison, a instauré le fermoir aux C croisés. Ce modèle arbore aussi une lanière de cuir tressée dans sa chaîne.

 

Le secret des sacs Chanel - 9
Le Timeless Classic de Chanel