Krjst: le tissage comme oeuvre d’art

Mis à jour le 16 février 2018 par Marie Guérin
Krjst: le tissage comme oeuvre d’art

Jusqu'au 31 décembre, KRJST investit les allées de Maasmechelen Village. L'occasion est idéale... pour parler chiffons.

Entre art et artisanat, la différence ne tient qu'à un fil. Erika Schillebeeckx et Justine de Moriamé nous ouvrent les portes de leur univers. La "Krjstroom" et ses tapisseries à 360 degrés dévoilent les frontières d'un monde enchanté.

Krjst: le tissage comme oeuvre d'art - 1
La KRJSTroom à Maasmechelen Village

L'origine du tissage

"Le tissage est venu petit à petit. Lors de notre première collection, nous avions travaillé l’impression digitale avec une entreprise à Tilbourg" explique Erika. "On a découvert qu’en plus de l’impression, ils faisaient également du tissage. Au fil des saisons, nous avons donc développé nos propres techniques. C’était un challenge pour nous en tant qu'autodidactes." Après cinq collections mode, de 2013 à 2015, la marque décide de se lancer dans les collabs. "On travaillait avec une belle équipe de photographes, de dessinateurs. En 2015, on nous a proposé de collaborer avec Eastpak et Huawai. On s’est rendues compte que c’était notre truc !" Mais enchaîner partenariats et collections de vêtements, avec l'impératif des saisons, ce n'est pas facile.

Krjst: le tissage comme oeuvre d'art - 3
Une des entrées de MMV imaginée par KRJST

En 2016, Justine et Erika décident de la jouer collectif en créant Studio Krjst. La même année, elles exposent pour la première fois leur travail à la galerie Atelier Relief. "C’est un mélange de figuratif et d’adaptation au textile : on réalise des fresques que l’on dessine et puis que nous reproduisons en tissage. C’est un univers organique dont on teste encore les limites" explique Justine. Est-ce que cela signifie la fin de leur collection mode ? "Nous avons encore quelques pièces disponibles en commandes privées. Ce sont des pièces signées, quasi sur-mesure. Nous désirons maintenir une cohérence entre art et mode."

Maasmechelen Village, un nouveau terrain de jeu

"En nous faisant confiance, Maasmechelen Village nous a dit de nous éclater. Nous avons d’abord imaginé des murs qui ont ensuite débordé sur le plafond." Jusqu'au 31 décembre, le village est entièrement aménagé par KRJST. Comment le projet est-il né ? "Nous avons été contactées par l'équipe de Maasmechelen Village qui nous a demandé de réfléchir à un concept" explique Erika. "On s’est mises d’accord sur l’idée de tissage à travers le village, d’un jardin de tissages. On a proposé des couleurs, des dessins. Comme ils étaient enthousiastes, on a fait évoluer notre concept jusqu'à l'idée du "Krjstmas tree". Une jolie idée qui mettra un point final à leur oeuvre, au coeur du village. "Cela nous permet de faire vivre une toute nouvelle expérience au client. C'est une façon de mettre en avant de jeunes talents, de leur offrir une plateforme d’expression" conclut Maasmechelen Village.