C’est comment une journée avec Olivia Borlée ?

Mis à jour le 13 février 2018 par Elsa Fralon
C’est comment une journée avec Olivia Borlée ?

 

Olivia Borlée a été choisie comme porte-drapeau belge pour la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques. Nous l'avons accompagnée une journée !

08.30 Je me lève assez tard car j’ai besoin de dormir beaucoup pour pouvoir mener mes deux projets de front. Si je me lève plus tôt, je tiens difficilement le coup pour enchaîner les entraînements et mes rendez-vous pour 42/54, la marque que je viens de lancer avec Elodie Ouedraougo (athlète belge spécialiste du sprint et chroniqueuse à ... ELLE Belgïe, ndlr). Je me réveille en douceur et je fais des étirements dans mon lit, pas de précipitations le matin.

09.00 J’allume mon téléphone et je checke Instagram. C’est le seul réseau social que je regarde au réveil, car il est plus positif et que je n’ai pas forcément envie de me réveiller avec des nouvelles négatives. 09.30 Je prends mon petit déjeuner : une eau tiède citronnée, des flocons de quinoa, du lait d’amande chaud, une banane, une cuillère de pâte d’amande, de la noix de coco, des baies de goji, une cuillère à café de poudre de chanvre et un fruit en plus. En tant que sportive de haut niveau, je dois manger beaucoup de protéines pour être full énergie.

10.00 Je file sous la douche. Si je m'entraîne le matin, je me prépare assez rapidement : un legging, une brassière de sport, un t-shirt à manches longues de ma nouvelle collection… Des pièces, techniques mais très féminines, qui présentent toutes un joli détail, un twist. Quand on est obligée, comme moi, de porter des vêtements de sport la plupart du temps, on a envie qu'ils soient jolis. Si je ne dois pas m’entraîner, j’enfile un jeans, une paire de baskets, un t-shirt noir et notre perfecto 42/54.

13.00 Après l'entraînement, je mange près du stade de Boitforst ou chez mes frères qui habitent à côté. On se fait une vraie bouffe, je ne peux pas me contenter d’une salade à midi, il me faut ma dose de protéines.

La video actu du jour :
HALLOWEEN 5 COCKTAILS TERRIFIANTS À DÉGUSTER SANS TREMBLER

14.00 Je retrouve Elodie et notre tour de la Belgique commence. Nos fournisseurs sont à Tournai, nos modélistes à Anvers et l’agence qui s’occupe de notre identité visuelle à Bruxelles. Je passe énormément de temps dans ma voiture et pour me motiver ou me changer les idées, j’écoute Higher place de Dimitri Vegas et Like Mike, c’était la bande son d’une super vidéo de mon mariage et ça me replonge dans cette journée magique.

Si je n’ai pas de rendez-vous, je rentre à la maison et je regarde une petite série sur Netflix pour couper ma journée. 

16.00 Pause en-cas obligatoire. Je me fais du thé et grignote une barre protéinée ou un yaourt. Je continuer à bosser, à dessiner des protos pour la marque. 42/54, c’était une idée que j’avais depuis longtemps dans un coin de ma tête. Et puis, j’ai été blessée. Je vais avoir 30 ans, je suis consciente qu’un jour ma carrière de sportive va s’arrêter, que ce n’est pas facile de concilier une vie de famille avec une vie d’athlète de haut niveau. C’était le bon moment pour se lancer avec Elodie qui vient d’avoir un enfant et qui partage mon amour pour la mode.

19.30 Je prépare le repas moi-même le plus souvent car je fais très attention à mon alimentation. Je cuis tout à la vapeur, je mange bio, beaucoup de légumes… J’attends que mon mari rentre et nous mangeons ensemble. Nous avons tous les deux des vies bien remplies et sommes accros au boulot, donc on se comprend. On se remet généralement à travailler dans la soirée, chacun de notre côté, mais ensemble quand même.

22.30 J’essaie de me coucher assez tôt sinon je ne tiens pas le rythme. Je suis généralement trop crevée pour lire un bouquin, alors je surfe un peu sur internet. J’aime bien aller sur Pinterest le soir car cela permet de s’évader : d’inspiration en inspiration, je finis par regarder des photos de plages australiennes…

23.00 Je mets mon téléphone en mode avion et j’éteins la lumière. Je lance ma marque et je m’entraîne pour les qualifications des Jeux Olympiques de Rio. J’ai vraiment besoin de sommeil !

www.4254sport.com