Ce que vous ignoriez peut-être sur l’orgasme

Mis à jour le 12 février 2018 par Laurence Donis
Ce que vous ignoriez peut-être sur l’orgasme

Des chercheurs de l'université de Yale se sont plongés sous les jupes des filles pour élucider le mystère du plaisir féminin. Entre-temps, Génération Quoi ? a demandé aux jeunes Belges de faire des petites confidences coquines. On vous dit tout. 

A quoi sert l'orgasme féminin ? On se demande pourquoi il devrait forcément servir à quelque chose mais une nouvelle étude s'est penchée sur cette question qui fascine les scientifique. Günter Wagner, de l'université de Yale et Mihaela Pavlicev, de l'hôpital pour enfants de Cincinnati, ont analysé les parties de jambes (ou de pattes) en l'air de toute une série de mammifères. Chez certains, c'est encore la montée d'hormones qui déclenche l'ovulation et qui permet donc la reproduction. Et d'après les chercheurs, c'était également le cas pour les femmes il y a 75 millions d'années.

En résumé : on parle aujourd'hui d'ovulation spontanée (les filles ont leurs règles tous les mois qu'elles fassent l'amour ou non) mais avant l'évolution des humains, l'ovulation était « induite par le mâle » (nos ancêtres n'avaient leurs règles qu'après une nuit caliente). Autrement dit, l'orgasme servait à mettre au monde de jolies petites têtes blondes. C'est en tout cas la thèses des deux scientifiques. Aujourd'hui, les femmes ne doivent plus forcément jouir pour se reproduire, ce qui expliquerait d'ailleurs pourquoi leur clitoris est plus éloigné de l'entrée de leur vagin qu'avant... Mais prendre du plaisir ne sert pas "à rien" pour autant et n'est évidemment pas moins important qu'avant.

Et tant qu'on parle d'orgasme, où se situent les Belges sur l'échelle du plaisir ? Génération Quoi ?, la grande enquête sur les 18-34 ans, a demandé à plus de 14.000 personnes chez nous si elles pourraient être heureuses sans sexe. Le « non » triomphe (76%). On apprend aussi que 53% des hommes interrogés aimeraient tester le plan à trois et que 40% des répondants ont déjà fait l'amour dans un lieu public. Les sex-toys ont plus la cote chez les néerlandophones que chez les francophones mais ces derniers sont en revanche plus tentés par l'échangisme... Pour voir tous les résultats, c'est juste ici.

Crédit photo: film "Sex friends"