Pourquoi cette pièce est-elle remplie de photos de pénis?

Mis à jour le 22 janvier 2018 par Laurence Donis
Pourquoi cette pièce est-elle remplie de photos de pénis?

Surprise, vous venez de recevoir la photo d'un sexe en érection alors que vous n'avez rien demandé. Vous ne savez pas quoi en faire? Whitney Bell a une petite idée pour vous...

« Ce pénis est tellement beau qu'il devrait figurer dans un musée ». Tout est parti d'une blague entre copines. Whitney Bell vient de découvrir qu'un homme lui a envoyé une image de son sexe, elle décide de réagir. Cette jeune Américaine vide sa maison et installe tous ses meubles dans une galerie d'art à Los Angeles. « Il ne me restait plus qu'un lit sans oreiller et une garde-robe », raconte-t-elle. Elle encadre ensuite des centaines de photos de pénis non sollicitées et les accroche aux murs. Sympa la déco ! Mais Whitney Bell n'est pas une nympho qui aime s'entourer d'organes au garde-à-vous. Son initiative vise à dénoncer le harcèlement des femmes.

« J'ai l'impression que certains hommes se sentent invincibles derrière leur écran et qu'ils ont besoin d'être rappelés à l'ordre », affirme-t-elle. Son but ? Ouvrir le débat et montrer que le harcèlement est tout doucement en train de devenir la norme : « On m'a déjà sorti des phrases du style : 'Evidemment que tu vas recevoir des messages indésirables sur Tinder. Tu t'attendais à quoi ?' Est-ce vraiment fou d'espérer qu'un homme ait envie de coucher avec moi et de me respecter ? ». La plupart des photos de l'expo proviennent de la collection perso de Whitney Bell mais certaines de ses connaissances ont également apporté leur petite (ou grande) contribution.

Et si elle a décidé de déménager sa maison, ce n'est pas un hasard. Dans chaque pièce où le visiteur se rend, il tombe nez à nez avec un sexe dressé. Une façon de montrer à quel point le harcèlement est envahissant : « Comme dans la vie, vous ne pouvez pas l'éviter, cela suit les femmes partout où elles se rendent ». Les bénéfices générés par l'exposition ont été reversés à une association qui lutte pour le droit à l'avortement. Et le projet a eu tellement de succès qu'il devrait s'exporter dans d'autres villes des Etats-Unis mais aussi en Europe. A Londres pour commencer, et ensuite à Bruxelles ? Whitney Bell lance un appel : « Si des galeries belges lisent ceci, sachez que je suis intéressée ! »

Crédit photos : Michael A Mendoza for Rony's Photo Booth

Expo : "I Didn't Ask For This: A Lifetime of Dick Pics"

La video actu du jour :
HALLOWEEN 5 COCKTAILS TERRIFIANTS À DÉGUSTER SANS TREMBLER