“Middle finger”: l’art délicat du doigt d’honneur

Mis à jour le 20 février 2018 par Juliette Debruxelles
“Middle finger”: l’art délicat du doigt d’honneur

rihanna-middle-finger-1024x558

T'as raté ton permis, ton bulletin est pourri, tes potes sont tous partis, même ton meilleur ami, t'as pas d'avis sur le piétonnier de Bruxelles et tu ne comprends rien à la crise grecque ?
La réponse, dans ces cas là, consiste à manifester sa frustration en tendant le majeur à la face du monde. Une pratique désuète qui, au fil des décennies, a perdu de sa superbe au profit d'insultes plus élaborées (quoique le plus souvent issues des perles de la télé-réalité).
Pourtant, le doigt d'honneur est un pur cri qui, bien exécuté (main détendue, pouce replié sur l'index et pas en dessous, aisance du poignet), impose le respect. S'il s'accompagne d'une légère morsure de la lèvre inférieure et d'un nez froncé, c'est gagné ! (Les prises d'initiatives du style "Je le relève en faisant semblant de tourner une manivelle", "Je replie les autres doigts un par un jusqu'à ce qu'il ne reste plus que lui" et autres fantaisies sont laissées à l'appréciation de chacun, mais toujours avec un haut coefficient de cheapitude).
Pour célébrer le come-back massif du geste cher à Jennifer Lawrence (aux Oscars), Adele (aux Brit Awards), M.I.A (au Superbowl), Asia Argento (sur les marches à Cannes), Rihanna (partout, tout le temps), un supercut rassemblant les 161 plus belles prestations du cinéma tourne sur le web. Et sur giphy.com (le site où on pioche les GIF les plus timbrés), il y a même une rubrique réservée (ici) !
Up yours !