5 commandements pour maigrir sans régime

Mis à jour le 22 février 2018 par ELLE Belgique
5 commandements pour maigrir sans régime

Mae West

Mais si l'on souhaite vraiment maigrir, certaines règles si elles sont bien appliquées et de manière régulière, nous permettent de nous débarrasser de nos (quelques) kilos en trop.

Aujourd'hui, plus que jamais, être mince devient une obsession pour bon nombre d'entre nous.
Entre les régimes draconiens et les programmes alimentaires en tout genre, on y gagne pas toujours au change, en tous cas pas durablement.

Oppressées par les diktats de beauté extérieure, on en oublie parfois qu'une bonne hygiène alimentaire doit avant tout servir à préserver notre santé.

1. Tes aliments, tu mâcheras

(c) Getty Images
(c) Getty Images

Une bonne mastication comporte de nombreux avantages ! En plus de favoriser la digestion (grâce à la salive qui contient des enzymes qui facilitent le futur travail de notre système digestif), elle est l'un des facteurs qui va déclencher la satiété.

Après une quinzaine de minutes, la mastication provoque la libération de  "l’histamine" par le cerveau. C'est le neurotransmetteur qui va transmettre le message « arrête de manger, tu n’as plus faim ».
Au final: plus on mâche, moins on a faim. A contrario, plus on mange vite, plus on retarde le moment où le cerveau reçoit le message: "cette personne est repue (STOP, STOP!)".

Alors augmentez le nombre de mastication à chacune de vos bouchés, savourez davantage vos repas, et perdez du poids !

1/

2. A heure fixe, tu mangeras

(c) Getty Images
(c) Getty Images

C'est l'un des b.a-ba des principes d'hygiène alimentaire. L'estomac a besoin de plus moins 4h pour digérer les aliments et les transformer en nutriments.

Passé ce délai, la faim se fait sentir. Le fait de manger à heure fixe permet au corps de fonctionner de façon optimale, en respectant le rythme de l'estomac. Il sécrète moins d’insuline s’il est rassasié à intervalle régulier, ce qui tend à lutter contre la prise de poids.
On évite dès lors le grignotage qui dérègle le rythme de notre estomac.

De la même manière, on évite de sauter les repas, de peur de compenser de manière disproportionnée aux prochains lunchs.

2/

3. Au lit, tu iras

(c) Getty Images
(c) Getty Images

Moins vous dormez plus votre organisme stocke les graisses, la faute aux hormones.
La ghréline est celle qui creuse l’appétit et la leptine (hormone coupe-faim) est celle qui est responsable de la satiété. Le manque de sommeil booste la première et réduit la seconde.

Idéalement notre corps a besoin de 8 bonnes heures de sommeil !

Mais la qualité du sommeil est également importante. C'est en phase de sommeil lent et profond que le corps élimine le plus de graisses. Elle représente grosso-modo la moitié du temps de repos.

Pour l'entretenir, il faut essayer de dormir à heure fixe.
Ce sommeil réparateur déstresse l'organisme. À l'inverse le stress provoque la prise de poids !

3/

4. Du sport, tu pratiqueras

(c) Getty Images
(c) Getty Images

Ce n'est pas vraiment un scoop. Le sport reste l'un de nos meilleurs alliés pour brûler les graisses et perdre du poids. Le jogging et la marche rapide sont des activités physiques accessibles à (presque) tout le monde.

Mais on ne court pas n'importe comment non plus ! Pour commencer, privilégiez un quart d'heure de course à pieds et rallongez votre parcours un peu plus chaque semaine. La durée idéale ? Entre 40 à 45 minutes. Vous trouverez nos conseils pour bien courir ici.

D'autres sports sont recommandés pour perdre du poids tels que la natation, le vélo, la corde à sauter, la musculation, l'aquagym, le rameur ect. Il faut trouver la meilleure activité et la meilleure méthode pour soi, en privilégiant celles à potentiel cardio.

4/

5. L'hypnose, tu testeras

(c) Getty Images
(c) Getty Images

L'hypnose ne vise pas directement le corps, mais procède par l'esprit.

Comment ? En reprogrammant le subconscient pour aider le sujet à suivre une hygiène alimentaire saine au lieu d'une alimentation par envie. L'hypnose pour maigrir aide à modifier la perception que l'on a de son corps ainsi que les rapports que l'on entretient avec soi-même.

Avec cette technique, on vise un changement du comportement alimentaire à long terme et non un processus cyclique.

En groupe ou en solo, les personnes "hypnotisées" reçoivent des messages au niveau de leur subconscient par le billet du thérapeute.

Adja Kiaku