Que faut-il retenir du défilé de l’Helmo ?

Mis à jour le 16 février 2018 par Marie Guérin
Que faut-il retenir du défilé de l’Helmo ?

helmo

Le 21 juin, la section mode de l'école Liégeoise HELMo présentait ses travaux de fin d'année. Un show étonnant et bien ficelé. Que fallait-il retenir ?

L'Helmo, c'est quoi ?

L'HELMo (Haute École Libre Mosane), propose 36 formations dans les domaines économique, paramédical, pédagogique, social et technique, du type court (bacheliers) et du type long (masters), depuis sa création en 2008.

Ce qui nous intéresse particulièrement, c'est la section mode, une section technique de "modeliste-styliste", qui insiste autant sur les compétences pratiques (modélisme, coupe) qu'artistiques (stylisme).

Moins médiatisé et moins international que les défilés de fin d'année de la Cambre et d'Anvers, le show de l'Helmo répond au même principe : présenter les travaux des élèves réalisés tout au long de l'année et révéler leur talent.

Un défilé plus local donc, mais qui n'a rien à envier aux plus grands. C'est la grande découverte : une organisation cohérente (au Grand Manège, à Liège), et des projets prometteurs.

Voici nos coups de coeur.

Que faut-il retenir ?

1/

10357176_681516441920331_423690424151512978_n

Bac1: le mix des cultures

Quatre thèmes prédominaient pour le show des Bac1 : le Mix & Match ethnique, Knots (jeu sur les noeuds et matières), Pleats please (jeu sur le plissé de la jupe) et Russian Dolls (matière, couleurs et volumes).

Le show des premières années a été présenté comme un voyage. De manière générale, on pouvait apprécier le travail des matières, les lignes pures, les coupes très féminines (robes, jupes crayons, jupe boule, jupe patineuse...) avec un point commun très étonnant à ce stade de la formation : tout est très portable. Très ancré dans la réalité.

2/

10406722_682102055195103_5920601245843458398_n

Bac 2: volume et silhouette

En Bac 2, trois thèmes étaient annoncés : Dakar (des silhouettes présentées lors de la Biennale Dak'Art 2014), Whiteboard et sa réinterprétation de la cape (une écrue, l'autre colorée) et Words World où les mots servent de base à la collection.

La collection Dakar est plus conventionnelle. Elle utilise la wax pour des modèles tels que le crop trop, la jupe peplum et la jupe crayon, sans grande révolution, mais avec des finitions recherchées.

On adore l'idée de l'exercice Whiteboard où les étudiants ont vraiment rivalisé de créativité pour présenter leur conception de la cape. Coup de coeur pour la cape géométrique (inspiration Rubik's cube ?).

Beaucoup de créativité également dans le projet final "Words World". Adrien Cumbo, s'inspirant de la maternité, a proposé des silhouettes évolutives du corps féminin.

Ronja Fell détourne la carte de course d'orientation et propose des vêtements sporty à imprimés cartographiés. Pierre Bourguignon propose une collection très aboutie jouant sur les drapés, le vert, la soie, extrêmement féminine.

Gros coups de coeur pour les pièces streetwear utilisant le néoprène de France Léonard et les imprimés de Valentina Tsitiridis.

3/

10491179_680915978647044_1759311548674575312_n

Bac 3 : cohérence et structure

Le projet final "One Word" pousse plus loin le concept du mot qui articule une collection de quatre silhouettes. Il s'agissait donc d'imaginer des pièces cohérentes, autour du concept de base.

Avec le mot "imputrescible" Karin Waldschmidt utilise pour imprimé des images stylisées de fruits pourris. Surprenant.

Christophe Dumez a, quant à lui, choisi le mot "obliger". Outre la présentation caricaturale des pièces (femmes à fouet, dominantes), on apprécie le travail du cuir, le jeu de transparence et les broderies.

Un moment rafraichissant avec les créations "parfum" de Tugba Kuz qui sentent bons les fleurs et le "feel good".

Très chouette idée de Mathilde Hauret pour "rappeler", qui a photographié sa région et utilisé les images en imprimés.

"Indistinctement", et la collection crème de Célestine Dormal, qui réalise un très beau travail sur les matières, les broderies et les transparences. Sans doute le mot le mieux choisi.

Le prix du jury

10444719_680916991980276_1703297962720060922_n

Le prix du jury, composé de professionnels de la mode, a été remis pour cette édition 2014 à Louise Deharre pour sa collection "information".

Lire aussi : L'agenda des défilés des écoles de mode belges