Diables Rouges: ce qu’il faut savoir d’eux pour briller dans les dîners

Mis à jour le 21 février 2018 par ELLE Belgique
Diables Rouges: ce qu’il faut savoir d’eux pour briller dans les dîners
418kompanyCrédit Photo: Instagram @vincentkompany

Quelles sont leurs mensurations ? Où peut-on les croiser ? Leur histoire ? Leurs anecdotes. On vous raconte tout !

On nous avait dit : « Vous ne pourrez jamais les approcher, ce sont des stars, ils ont autre chose à foot. » Nous, tout ce qu’on voulait, c’était rencontrer des athlètes de haut niveau, des baas, des machines à win aux muscles rutilants. Et on nous annonce quoi ? Qu’une Coupe du Monde, ça commence par des matchs de poules et des matchs califes ! Consternation. Alors, pour consacrer à l’équipe belge toute la ferveur qu’elle mérite, on a tout de même investigué sur nos onze favoris, jusqu’à leur position préférée (sur le terrain). Parce qu’ils cimentent le pays mieux que toute la monarchie et le Grand Jojo réunis sous l’Atomium à chanter du Brel. D’autant que pour la Coupe, ils ont le vent en poupe. Cette année, c’est simple, on va gagner. Quel score au final ? C’est bien le Diable si on le sait...

V-kompany

 

Mensurations : 84 kg pour 1 m 93

Àge : 28 ans

La video actu du jour :
HALLOWEEN 5 COCKTAILS TERRIFIANTS À DÉGUSTER SANS TREMBLER

Position préférée : Défenseur

Il vient d’où ? Bruxelles

On peut le croiser où ? à Manchester et Grand-Place

Ce qu’il faut savoir de lui pour briller dans les dîners:

Comme son nom l’y prédestinait, Kompany est un homme d’affaires avisé. Au lieu de claquer son salaire en guindailles, il l’investit sagement dans diverses sociétés, dont une boîte de production audiovisuelle. Il vient aussi d’ouvrir un bar, Good Kompany, judicieusement situé à un corner de la Grand-Place de Bruxelles. Capitaine de Manchester City, il est parfaitement bilingue, et même tri : il a été scolarisé en néerlandais. Habitué tout petit à dribbler avec les langues, il n’y avait plus qu’à lui glisser un ballon entre les pieds.

1/

S-Defour

Mensurations : 70 kg pour 1 m 74

Âge : 26 ans

Position préférée : Milieu

Il vient d’où ? Malines

On peut le croiser où ? À Porto

Ce qu’il faut savoir de lui pour briller dans les dîners:

C’est un peu le bad boy de l’équipe, mais attention, version Diables rouges, pas les-Bleus-partent-en-sucette. Donc, plutôt bon enfant. Son job sur le terrain ? Aller piquer le ballon à l’équipe adverse, évidemment. Steven n’est pas super grand, alors il se coiffe avec une crête, histoire de renforcer ses prédispositions johnnydeppiennes époque « Cry-Baby ». En 2008, il avait tout juste 20 ans, et il était capitaine du Standard. C’est sous son règne que l’équipe liégeoise a remporté le titre national qu’elle briguait depuis vingt-cinq ans. Autant dire que dans le Carré et en bords de Meuse, Defour, c’est l’idole des fous de foot.

2/

A-Witsel

Mensurations : 81 kg pour 1 m 86

Âge : 25 ans Position préférée : Milieu

Il vient d’où ? Liège

On peut le croiser où ? À Saint-Pétersbourg

Ce qu’il faut savoir de lui pour briller dans les dîners:

Passé tout droit de la Cité ardente au Zénith de Saint-Pétersbourg, le garçon est fait pour briller. Métis aux yeux bleus à tomber à la renverse sur la pelouse (mais on ne se tiendra pas le genou en braillant, on est pas au Milan AC, ha ha), Axel est gracieux quand il joue. Milieu de terrain, son poste est au cœur de la stratégie, car voyez-vous, le milieu de terrain, c’est devenu la position clé du football contemporain. Le garçon est un créateur de jeu. Vous imaginez déjà les applications pratiques d’un créateur de jeu, je le sais. Multitâche et élégant, en offensive douce et en défense en même temps, Axel, c’est l’homme moderne.

3/

 

M-Fellaini

Mensurations : 85 kg pour 1 m 94

Âge : 27 ans

Position préférée : Milieu

Il vient d’où ? Bruxelles

On peut le croiser où ? À Manchester

Ce qu’il faut savoir de lui pour briller dans les dîners:

C’est un lanceur de mode. Et au ELLE, on aime ça, surtout quand ils alimentent nos rubriques « cheveux ». Car Marouane, d’origine marocaine, est un jour tombé sur une photo de son papa, gardien de but dans une équipe de Casablanca, coiffé à l’afro. Séduit par la coolitude du look paternel, et pour rendre hommage à celui qui lui a transmis sa passion du sport, le jeune homme a décidé d’imiter son modèle au cheveu près. Bien lui en a pris, puisque dès son transfert à Everton (à Liverpool, comme vous le savez) en 2008, on l’a immédiatement remarqué, et évité bien des prises de têtes. Et puisque les Britanniques ne se laissent jamais défriser par une bonne idée capillaire (n’ont-ils pas inventé les crêtes sur le crâne de jeunes gens avenants et néanmoins multi-épingles-à-nourricés ?), il a été copié. Aux abord de Manchester United où il joue désormais, des échoppes vendent des perruques afro, qu’on retrouve sur le chef de tous ses supporters, de Goodison Park à Old Trafford – des stades, pas des bars, même si au nom, j’ai cru. Heureusement qu’il a opté pour une nouvelle coiffure, et pas pour un piercing (on vous laisse choisir où).

4/

 

T-Alderweireld

 

Mensurations : 81 kg pour 1 m 86

Âge : 25 ans

Position préférée : Défenseur

Il vient d’où ? Wilrijk On peut le croiser où ? à Madrid

Ce qu’il faut savoir de lui pour briller dans les dîners:

Toby est un garçon discret, quasi lisse. Ce n’est pas de lui que vous entendrez des scandales de mœurs, il n’est pas du genre à faire la cover des tabloïds. Ce qui ne nous facilite pas la tâche, vous imaginez bien. Chez les Rouges, il joue comme défenseur latéral alors que sa spécialité, c’est le centre. On l’a mis là pour voir ce qu’il donnera, en conséquence de quoi, c’est bien lui qui pourrait créer la surprise à la Coupe du Monde. Il faut toujours se méfier du Rio qui dort.

5/

T-Courtois

Mensurations : 91 kg pour 1 m 99

Âge : 22 ans

Position préférée : Gardien de but

Il vient d’où ? Brée (moi non plus je ne sais pas où c’est)

On peut le croiser où ? à Madrid

Ce qu’il faut savoir de lui pour briller dans les dîners:

Ce beau bébé, qui a manqué les 2 m à une cuillère de soupe près, est réputé pour son agilité. Il occupe quasi à lui tout seul le goal, ravissante cabane tout en filet où, pour une raison obscure, on le bombarde de ballons. Une agressivité gratuite qui ne perturbe pas ce grand calme, issu d’une dynastie de volleyeurs. Ses parents ont pratiqué ce sport au plus haut niveau, et sa sœur fait partie de l’équipe nationale belge. Plus jeune (c’est-à-dire à la crèche, je suppose), il a pratiqué foot et volley conjointement. Ce qui l’exposait à de nombreuses sanctions, puisque comme on le sait, au foot on ne peut pas toucher la balle avec la main, et au volley, pas avec le pied. Mais on l’a dit, Thibaut, pas seulement Courtois, est habile.

6/

 

D-Vanbuyten

Mensurations : 95 kg pour 1 m 97

Âge : 36 ans

Position préférée : défenseur

Il vient d’où ? Chimay

On peut le croiser où ? À munich

Ce qu’il faut savoir de lui pour briller dans les dîners:

Qu’il vaut mieux l’avoir en portrait qu’en pension. Son gabarit lui vient de son papa, qui avait trouvé un usage sportif à une carrure de golem : il était catcheur professionnel. Je vous vois déjà vous imaginer le catcher. C’est compréhensible, surtout quand on apprend que son père ne lui a pas transmis que des gènes de fantasme vivant, il lui a inculqué le sens de l’effort physique. Comment ? En faisant du yoga devant la télé sur un tapis rose ? Non. En tirant des pneus dans le fond du jardin familial de Froidchapelle. Vous voyez ce qu’il vous reste à faire avec Solal, votre fils cadet dont le seul effort musculaire consiste à remettre sa mèche longue derrière l’oreille. Daniel, qui a l’âge d’un adulte contrairement à ses juvéniles coéquipiers, joue au grand Bayern de Munich, où on ne fait pas que manger des bretzels, même si on en croquerait bien. Vu que sa mère est allemande, il manie parfaitement la langue de Goethe, ce qui est aussi alléchant.

7/

 

J-Vertongen

 

Mensurations : 79 kg pour 1 m 89

Âge : 27 ans

Position préférée : milieu

Il vient d’où ? Sint-Niklaas

On peut le croiser où ? À Londres

Ce qu’il faut savoir de lui pour briller dans les dîners: 

Il a quitté très jeune la Belgique pour jouer à Amsterdam. Discret et cultivé, c’est un des intellos de la bande. Il rêvait de faire des études, alors pendant qu’il jouait aux Pays-Bas, il suivait des cours parallèlement aux entraînements. Sa femme travaille dans le théâtre. Lui, qui joue aujourd’hui à Tottenham, en Angleterre, pourrait bien sortir un jour un best-seller en trois actes et deux mi-temps.

8/

 

R-Lukaku

Mensurations : 94 kg pour 1 m 90

Âge : 21 ans

Position préférée : attaquant Il vient d’où ? Anvers

On peut le croiser où ? À Liverpool

Ce qu’il faut savoir de lui pour briller dans les dîners:

Fils du footballeur professionnel congolais Roger Lukaku, Romelu a été scolarisé en néerlandais. Il est parfaitement trilingue, avec l’anglais des Beatles. Son jeune frère, Jordan, joue à Ostende. Romelu décortique tous les matchs, même ceux des autres. Il apprend vite, son jeu émerveille les connaisseurs, sa plastique émeut les autres. Avec ses pas loin de 100 kg de testostérone, il remporte déjà nos suffrages. Pour l’anecdote, Romelu a été « prêté » à Everton (le club de Liverpool, vous avez compris maintenant). On l’emprunterait bien aussi. En Angleterre, dès qu’il touche un ballon, le stade résonne de la mélopée shakespearienne suivante : « Lukaku is bigger than a fridge. » Pourtant, à nous, le gars donnerait plutôt chaud.

9/

 

K-Debruyne

Mensurations : 68 kg pour 1 m 80

Âge : 21 ans

Position préférée : attaquant

Il vient d’où ? Anvers

On peut le croiser où ? À Liverpool

Ce qu’il faut savoir de lui pour briller dans les dîners Ce n’est pas un hasard (contrairement à Eden Hazard) si Kevin est aussi roux, aussi altier et pose sur le monde le même regard frondeur que le prince Harry. Car la maman de l’attaquant est d’origine britannique. Une partie de la famille de ce Petit Prince du foot vit à Londres, où l’on suit avec passion ses scores autour d’un scone. Kevin, dessine-moi un ballon…

10/

E-Hazard

Mensurations : 69 kg pour 1 m 72

Âge : 23 ans

Position préférée : milieu

Il vient d’où ? La Louvière

On peut le croiser où ? À Chelsea

Ce qu’il faut savoir de lui pour briller dans les dîners:

Eden, avec son nom de paradis, est gourmand. Le bleu de ses yeux vous donnerait bien envie de le séduire ? Faites-le d’abord passer à table, c’est de la fourchette qu’il est sensible. Mais ne vous faites pas trop d’illusions : sa place de joueur est au milieu du stade, et sa place d’homme est au milieu d’une jolie petite famille. À l’autre bout du terrain du cliché de la superstar du foot qui fraye avec des minettes jusqu’à l’aube, cet homme-là était déjà père à 20 ans d’un petit Yanis, rapidement suivi de Léo. Comme Léo Massi, le meilleur joueur de foot au monde, paraît-il. Eden vit et veille sur ses bambins à Londres. Les fratries, il connaît : deux de ses frères, Thorgan et Kylian, sont footballeurs pro. Quant au petit dernier, Ethan, il a déjà enfilé les crampons. élevé dans la culture des familles nombreuses, Eden a emboîté le pas à ses parents, qui jouaient tous les deux au foot. Oui, sa maman aussi. Les chats ne font pas des cyclistes.

Marc Wilmots

Mensurations : 85 kg pour 1 m 84

Âge : 45 ans

Position préférée : entraîneur

Il vient d’où ? Jodoigne

On peut le croiser où ? À bruxelles

Ce qu’il faut savoir de lui pour briller dans les dîners:

L’entraîneur de l’équipe nationale belge depuis deux ans a du terrain dans les jambes. Ancien international, il a été sélectionné 80 fois. Il doit son surnom de « Taureau de Dongelberg » à son village d’origine et à ses épaules – qu’il vaut mieux avoir larges quand on passe de coach d’une « petite » équipe nationale à quasi-challenger du Mondial. Marc est issu d’une famille de fermiers, et il n’en a pas retiré que des clavicules de compétition : il y a aussi acquis un inébranlable sens des valeurs, et une prudence méticuleuse. À tel point que mener une enquête pour percer à jour quels hommes sont les joueurs dans le civil, c’est un peu comme essayer de monter un dossier contre un juge sicilien. Wilmots est respecté, et décrit comme un homme de la terre au sens noble. Il gère ses contrats en interne, sous le regard bienveillant de son épouse, avocate. À Schalke, club allemand du bassin de la Ruhr avec lequel il a remporté une coupe UEFA, on fait encore des holas à l’évocation de son nom. Et attendez qu’on gagne la finale en juillet...