Les coulisses du quartier des diamantaires d’Anvers

Publié le 19 mai 2014 par ELLE Belgique
Les coulisses du quartier des diamantaires d’Anvers

1

On a voulu aller voir d'un peu plus près le mystérieux quartier des diamantaires d'Anvers parce que "Diamonds are a girl's best friend".

Nous commençons ce reportage dans une galerie sombre... Ce n'est pas exactement le lieu glamour et bling-bling dans lequel on aurait imaginé acheter des diamants.

1

Le quartier des diamantaires d'Anvers est une importante plaque tournante dans le commerce international des diamants. "Pour le moment, le quartier semble mort, mais l'après-midi, tout le monde sort de son bureau et ça devient complètement dément ici. Des gens de cultures et de religions différentes vivent ici et travaillent ensemble en parfaite harmonie. Ce méli-mélo est génial."

La créatrice de bijoux Magali Pinchasi sera notre guide aujourd'hui. Sa famille est depuis des années dans le monde du diamant, elle connaît donc le quartier comme sa poche.

1

"De Rijfstraat en de Hovenierstraat: des milliers de diamants sont expédiés d'ici partout dans le monde. Tous les marchands de diamants sont tous les uns à côté des autres donc c'est vraiment pratique si vous cherchez une pierre en particulier. Le quartier est très sûr, le contrôle social est énorme et les caméras aident à maintenir la sécurité".

1 2

1/

Magali a appris les ficelles du métier grâce à des cours intensifs à Londres. Elle a lancé sa propre marque il y a deux ans, en pleine crise économique. "Ca m'a semblé plus prudent de commencer d'abord avec une ligne de bijoux fantaisie, sans prendre trop de risques". La ligne Be de Magali Pinchasi est principalement composée de bracelets tissés avec des détails métalliques comme une fleur ou une jolie plaque avec des inscriptions. "Je travaille beaucoup avec des couleurs fluo". Le prix est très démocratique, c'est à peu près 45€. La ligne est disponible, entre autres, chez Smets.

1 2 3 4 5

Il est temps de passer aux choses sérieuses. "Je commence à expérimenter les diamants avec prudence: ma conception la moins chère coute 100€ et la plus chère - une bague en diamants - coute 800€. Ma première création? Un bracelet en argent avec quelques diamants. Le client pouvait le personnaliser avec des initiales ou un nom. Ca a bien marché: les gens aiment porter des choses personnalisées. Depuis, je fais également des colliers sur le même principe."

Vous pouvez commander ces bijoux personnalisés via la boutique en ligne de Magali ou en envoyant un mail à jewelry.magalipinchasi@gmail.com

1 2 3 4 5 6

2/

Magali trouve ses diamants dans le quartier et plus précisément dans une des dernières usines de polissage belge. Les diamants viennent de partout dans le monde: Russie, Canada, Afrique du Sud, Australie, ... Dans les mines, des tonnes de terre sont ramenées à la surface et filtrées par des machines spéciales. De temps en temps, parmi tous les graviers, on trouve une pierre précieuse. En général, il faut filtrer deux tonnes de terre pour trouver une seule petite pierre. Celle-ci est ensuite amenée dans une usine spéciale pour être transformée en un joyau étincelant.

"Avant, on trouvait beaucoup d'ateliers comme ça en Belgique, mais maintenant, c'est tellement moins cher de sous-traiter à l'étranger." Heureusement pour nous, il y a en a encore quelques-uns comme celui qu'on va visiter aujourd'hui.

La façade suggère le contraire, mais pourtant, des millions de diamants sont quotidiennement traités dans cet immeuble tout gris. Nous entrons dans le bâtiment, passons la sécurité et allons voir de plus près le fonctionnement de cette usine pas comme les autres.

1 2 3

3/

"Un diamant brut est traité en plusieurs étapes. Tout d'abord, le diamant est passé sous un scanner qui va calculer la valeur de la pierre. Ensuite, le scanner peut également couper les irrégularités. La découpe au laser est très importante car c'est ça qui va définir la qualité du diamant". Cette étape délicate, qui se faisait autrefois à l'oeil nu, se réalise aujourd'hui grâce au microscope.

1 2

4/

Ce laser qui découpe la pierre selon les dimensions spécifiées est extrêmement puissant et peut couper une main en un clin d'oeil. En moyenne, il faut plus ou moins 2 ou 3h pour couper une pierre. "C'est vraiment l'étape la plus risquée, si ça casse, tout est perdu".

Les proportions et les carats souhaités
Les proportions et les carats souhaités

1

1 2 3 4

5/

Ensuite, le polissage peut commencer. "C'est réalisé avec de la poussière de diamant sur une plaque de métal qui tourne à 2000 tours par minute. Chaque diamant a 58 facettes qui ont besoin d'être aiguisées parfaitement et dans les moindres détails. Certaines formes, les formes plus rondes par exemple, ont besoin d'être polies par une machine spéciale. Le temps qu'il faut pour polir une pierre dépend de la pierre en question. Certains diamants sont terminés en un jour, d'autres prennent 6 mois.

1 2 3 4 5 6 7

Et après? Une fois que les diamants sont terminés, ils sont envoyés partout dans le monde à des fabricants de bijoux pour "l'assemblage". Ils vont ensuite ornés des colliers, des bracelets, des boucles d'oreille, etc. Les bijoux seront ensuite envoyés à nouveau à des diamantaires qui s'occuperont de les fournir directement aux clients.

1

6/

Pour le moment, Magali ne travaille qu'avec des petits diamants, mais si le client le demande, elle peut aussi utiliser de plus grosses pierres. "Il y a huit sortes de diamants dans le monde: l'Ovale, le Coeur, le Rond, l'Emeraude, la Poire, la Marquise et la Princesse. Puis, il y aussi certaines formes à la mode. Par exemple, la bague de fiançailles de Kate Middleton était ornée diamant en forme de coussin. Depuis son mariage, cette forme est devenue super populaire".

2 3 4

" J'adore voyager et je suis dingue des pays chauds. Mes grand-parents sont originaires d'Israël et ma grand-mère vit toujours à Tel Aviv. J'y vais souvent et j'y trouve une réelle source d'inspiration. Là-bas, les bijoux ne sont pas un truc spécialement pour les femmes. Les hommes et les enfants en portent. Ca devrait être la même chose en Belgique".

 

1
Sur la photo, on voit le grand-père de Magali en visite dans des mines sud-africaines.

1

7/

On parle beaucoup de bijoux sur mesure, mais finalement, comment choisir le diamant parfait qui vous convient le mieux? Magali nous guide chez un véritable diamantaire, qui nous explique la règle des 4C: la coupe, la clarté, la couleur et le carat.

1 2 3

Le carat correspond à la taille, au poids d'un diamant. Au plus le diamant est gros, au plus il y a de carats et au plus il aura de la valeur. Pour chaque diamant brut, vous pouvez avoir soit un grand diamant, soit deux pierres plus petites. Il est donc possible d'ajuster le nombre de carats d'une pierre précieuse.

1 2 3

La clarté fait référence au degré de pureté du diamant. Chaque diamant à une ou plusieurs irrégularités qu'on peut voir, soit à l'oeil nu, soit au microscope. Au moins les irrégularités sont visibles, au plus le diamant est cher.

1 2 3 4

La coupe n'a rien avoir avec la forme, mais équivaut à l'éclat d'un diamant. L'éclat d'un diamant équivaut dépend quant à lui de la manière dont il est coupé. Chaque diamant a 58 facettes: au mieux c'est coupé, au plus la pierre va briller. Les diamants les mieux coupés prennent mieux la lumière.

1 2.

Un diamant bien coupé (en haut) et un moins bon (en bas): on voit que l'éclat est beaucoup moins prononcé dans le second cas.
Un diamant bien coupé (en haut) et un moins bon (en bas): on voit que l'éclat est beaucoup moins prononcé dans le second cas.

Quant à la couleur, les diamants parfaitement blancs ont énormément de valeur, mais ceux de couleur valent encore plus. Les diamants jaune, rose, bleu, rouge et vert - s'ils n'ont pas d'irrégularités et qu'ils ont de l'éclat - sont vraiment extrêmement cher car ils sont très rares. Un autre facteur important est l'intensité de la couleur: un diamant jaune foncé a plus de valeur qu'un diamant qui tend vers le beige par exemple.

1 2 3

8/

Notre visite touche à sa fin. Le monde du diamant est sorti dans la rue et comme nous le disait Magali au début de la visite, la pause de midi dans le quartier des diamantaires vaut de l'or. Un diamant à l'état brut...

1

Photos: Marloes Desterbecq