Souffrez-vous du syndrôme du « dating-burnout » ?

Mis à jour le 4 février 2022 par Camille Vernin
Souffrez-vous du syndrôme du « dating-burnout » ? © Shutterstock

C’est un mal générationnel qui fait de plus en plus parler de lui et que vous avez déjà peut-être rencontré chez l’une ou l’autre de vos connaissances. Peut-être l’avez-vous d’ailleurs déjà expérimenté ou le vivez-vous en ce moment même ? Le dating-burnout, de la même manière qu’un burnout classique lié à une charge importante et stressante de travail, se présente comme une fatigue relationnelle liée aux fameux "dates" online.

Ce phénomène s’est attisé avec la pandémie, alors que les rencontres en ligne ont pris le pas sur les rencontres en live. Mais comment sommes-nous arrivé.e.s à nous retrouver dépassé.e.s à ce point par nos swipes ?

Qu’est-ce qu’un dating-burnout ?

Les nouveaux moyens de rencontre en ligne nous ont donné la sensation de passer plus de temps à chercher l’âme soeur qu’à la trouver réellement. Souvent, à la nouveauté curieuse des premiers « swipes » et à l’endorphine des nombreux « matchs » vient se substituer une fatigue liée aux conversations qui n’aboutissent à rien et un manque de magie lié à la rencontre à distance.

dating-burnout
©Unsplash

Résultat, un état de fatigue lié à la frustration et à la déception de ne pas rencontrer l’âme soeur tout en ayant l’impression de tout donner pour. Alors qu’on a l’impression d’avoir fait le tour de toutes les apps de rencontre, on pense que personne n’est fait pour nous. Une fatigue en partie liée au trop grand nombre de rencontres potentielles proposées sur les apps. Un état de fait qui nous pousse à toujours vouloir chercher plus loin, trouver mieux. Mais que faire quand on pense avoir atteint le point de non-retour ?

Comment savoir si vous êtes concerné.e ?

Plusieurs signes ne trompent pas. Premièrement vous ne vous amusez plus, vous swipez sans but et sans même plus vous intéresser aux profils et centres-d'intérêt des personnes que vous validez. Vos conversations sont toutes les mêmes, vous ne souhaitez plus faire d'effort ni faire preuve d'originalité.

Ensuite, les nombreux rendez-vous ratés, les longues conversations sans suite, les déceptions après la rencontre ou encore les ghostings inattendus mènent à une totale dépréciation de vous-même. Vous avez perdu espoir et avez le sentiment que personne ne veut de vous ou, à l'inverse, que personne n'est fait pour vous.

dating-burnout
©Unsplash

Troisième signe assez parlant, vous commencez à multiplier les rencontres en pensant que plus vous travaillez vos apps, plus vous aurez statistiquement de chances de rencontrer quelqu'un mais aussi pour répondre à l'injonction à sortir à tout prix du célibat. Et ce sans jamais tenir compte des nombreuses variantes qui interviennent dans le caractère magique d'une rencontre.

Faire un break

"L'épuisement à cause des rencontres peut se manifester de différentes manières selon les personnes. Vous pouvez vous sentir désespéré.e et craindre qu'il n'y ait personne qui vous convienne. Ou vous pouvez vouloir abandonner complètement les rencontres", explique au Cosmopolitan UK Logan Ury, directeur en science des relations chez Hinge. Son premier conseil ? Faire une pause le temps de se retrouver.

"Prendre du recul vous donne le temps de vous concentrer sur qui vous êtes, sur ce que vous voulez et sur la façon dont vous aimeriez vous montrer lors de votre prochain rendez-vous", explique-t-il. "C'est l'occasion de ralentir et d'investir dans votre santé mentale. Savoir qui vous êtes et ce que vous voulez vous permet de mieux réussir vos rendez-vous et de trouver votre prochain partenaire."

Reprendre le contrôle

Au lieu de resté.e coincé.e dans le cercle vicieux des rencontres décevantes et inabouties, il s'agit de se réinterroger sur la raison pour laquelle on avait téléchargé son app de rencontre pour la première fois. Que recherchez-vous ? Qui êtes-vous ? Que voulez-vous ? Répondre à toutes ces questions vous permet d'identifier concrètement quelles sont vos attentes et comment les combler.

dating burnout
©Unsplash

"Chercher ce que vous voulez permet de reprendre les commandes de votre vie amoureuse", explique Logan. L'expert raconte que Hinge a remarqué que ses utilisateurs les plus performants avaient quelque chose en commun : ils sont plus intentionnels dans leurs rencontres. "Cela signifie qu'ils réfléchissent à qui ils sont, à ce qu'ils recherchent et à la manière dont ils se présentent dans leur vie amoureuse", explique-t-il.

Finalement, la psychologue clinicienne spécialisée dans les relations et la sexualité Brandy Engler donne un très bon conseil à Glamour : "vous pouvez également commencer à considérer les rencontres comme quelque chose qui améliore vos projets, et non pas comme quelque chose qui fait vos projets". Engler suggère par exemple de vous créer une liste des choses que vous aimeriez faire et d'inviter votre date à partager l'expérience. "Si une connexion se crée, tant mieux. Et si ce n'est pas le cas, vous aurez au moins eu l'occasion de faire quelque chose que vous vouliez faire depuis longtemps !" Dater moins mais mieux en gros, on tente ?

À LIRE AUSSI :

10 bars branchés pour un premier date à Bruxelles

« Dating Club » : Jouissance Club lance une page de rencontres pour contrer les algorithmes

Applications de rencontres : pourquoi toujours autant de célibataires ?