Décès de Thierry Mugler : retour sur 3 moments iconiques de sa carrière

Publié le 24 janvier 2022 par Camille Vernin
Décès de Thierry Mugler : retour sur 3 moments iconiques de sa carrière © Dominique Issermann

Il a littéralement régné sur la mode dans les 80s. Thierry Mugler est mort ce dimanche 23 janvier à l'âge de 73 ans de mort naturelle selon son attaché de presse. Depuis, une pluie d'hommages se déchaîne sur les réseaux, de Beyoncé à Diana Ross.

Pour celui dont la mode a toujours été un véritable show, il fallait allier musique et théâtre pour créer un spectacle hors du commun. "Ma mesure c'est la démesure", disait-il. Ses silhouettes, ils les imaginent en spirales, sensuelles et rétives. Les femmes de Mugler ressemblent à des créatures mi-mystiques, mi-robots. Il exacerbe la féminité à grands coups d'épaules rembourrées, de tailles ultra serrées et de hanches rebondies. Dans les années 80, il fait la pluie et le beau temps en matière de mode avec des shows qui réinventent le genre. En 1992, il crée son célèbre parfum Angel qui sera d'ailleurs en première place des ventes avec le mythique N°5 de Chanel.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Manfred Thierry Mugler (@manfredthierrymugler)

Après plusieurs transformations physiques spectaculaires sur son corps et son visage comme "une renaissance, une façon d’effacer le passé", il exigeait qu'on l'appelle désormais "Manfred T. Mugler". Retour sur 3 moments cultes du créateur :

1. Un défilé historique au Palais de Tokyo

C'est l'un des événements iconiques de sa carrière. Pour présenter sa collection printemps-été en octobre 1990 au palais de Tokyo à Paris, Mugler réunit une incroyable brochette de talents pour porter ses pièces : Diana Ross, Tracee Ellis Ross, Cindy Crawford, Tatjana Patitz, Cordula Reyer, Naomi Campbell, Linda Evangelista, Helena Christensen, Rachel Williams, Estelle Halliday, Angie Everhart, Marpessa, Elaine Irwin, Emma Sjöeberg, Yasmeen Ghauri, Carla Bruni...

Plus qu'un défilé, le créateur propose un véritable spectacle de mise en scène. Les défilés d'aujourd'hui sont la suite de ce que Mugler a inventé. Les pièces de cette collection connaîtront un véritable revival en apparaissant notamment dans le clip Paparazzi de Lady Gaga ou en étant portées par Beyoncé durant sa tournée I Am... Tour.

2. Il signe le clip de George Michael et refuse Madonna

Ses tenues mystiques et fétichistes séduisent les plus grands. Selon la rumeur qui court, Mugler aurait tout bonnement dit non à Madonna ou à Francis Ford Coppola pour les besoins de son film Cotton Club. À l'inverse, il déploiera sa folie créative pour David Bowie ou plus tard pour Beyoncé. Reconnu à l'international, il réalise en 1992 le clip du tube de George Michael, "Too Funky", dans lequel il dirige les mannequins Linda Evangelista, Estelle Lefébure ou encore Eva Herzigova qui subliment ses créations.

Le clip originel et le making-of de cette vidéo imaginée comme une parodie du milieu de la mode et des coulisses des défilés furent coupés sur fond de conflit entre Thierry Mugler et George Michael et ne seront connus du grand public que plus de 20 ans plus tard, grâce à une diffusion sur Internet.

3. Il invente la femme-robot futuriste

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Reagan Marshall (@reaganmarshall)

Pour son défilé haute couture automne-hiver 1995-1996, Thierry Mugler crée une combinaison de cyborg décrite par Vogue comme "une image aussi effrayante qu'alléchante à l'aube de l'ère Internet". Cette pièce présentée au cours du défilé des 20 ans de la maison Thierry Mugler au Cirque d'Hiver à Paris est devenue l'une de ses pièces emblématiques.

Elle a été immortalisée ensuite par les plus grands photographes, d'Helmut Newton à Herb Ritts et portée par les plus grandes stars : Lady Gaga, Gisele Bündchen, Cara Delevingne, Beyoncé...

À LIRE AUSSI :

Exclusif : la leçon de mode de Manfred Thierry Mugler

Qui sont ces créateurs qui ont perdu leur nom dans la mode ?

Interview exclusive : qui est Gaëlle Garcia Diaz ?