Emballage alimentaire et écologie : les solutions d’avenir

Publié le 10 janvier 2022 par ELLE Belgique
Emballage alimentaire et écologie : les solutions d’avenir

Les emballages alimentaires écologiques

De nombreux produits peuvent être catalogués comme emballages alimentaires écologiques. Cette étiquette peut en effet être attribuée aux conditionnements en coton biologique, en papier kraft, en carton, en plastique recyclable, etc. : ainsi, pour vous aider à déterminer l'emballage alimentaire écologique idéal pour vos produits, il est important d'avoir des informations sérieuses et exhaustives.

Ceci est d'autant plus important que ces emballages adoptent des formats variés pour répondre à tous les besoins. Vous avez par exemple :

  • les sacs papier kraft,
  • les tote bags,
  • les boîtes alimentaires,
  • les barquettes et moules,
  • Les boîtes pâtissières,
  • les boîtes repas,
  • les pots biodégradables, etc.

Outre les formats variés, ces emballages sont disponibles dans des tailles diverses, et sont destinés à des activités comme les services traiteurs, les pâtisseries, les fast-foods, etc. Tous ces modèles de conditionnements alimentaires sont réalisés avec des produits recyclables, recyclés ou biodégradables.

Emballage alimentaire et écologie : les solutions d'avenir - 1

La particularité des plastiques biosourcés

Un emballage dit biosourcé est un emballage fabriqué à partir de ressources renouvelables (végétale, animale, résiduelle…). Il s'agit d'un produit qui est conçu dans une logique de durabilité, et dont la production elle-même répond à un certain nombre de normes environnementales. Les conditionnements biosourcés sont de plusieurs types, mais les plus connus et utilisés aujourd'hui sont la bagasse et le PLA.

La bagasse

Elle est un résidu fibreux de canne à sucre. Celle-ci est produite majoritairement au Brésil, sans irrigation ni utilisation d'OGM ou de pesticides. La production de la canne à sucre génère un très faible taux de CO2. La bagasse quant à elle est mélangée à de l'eau et à un liant naturel avant d'être solidifiée, ce qui permettra de créer des emballages, mais aussi des assiettes, des gobelets, des barquettes, etc.

Ce système de production est très réfléchi et respecte parfaitement le principe de l'économie circulaire. D'un point de vue écologique, l'utilisation des assiettes, barquettes et boîtes en canne à sucre par les professionnels de la restauration présente de nombreux avantages.

Par leur composition, ils sont totalement compostables, ce qui garantit que chaque produit a un cycle de vie positif. En outre, les utilisateurs peuvent mettre ces emballages avec leurs déchets alimentaires sans se soucier du tri sélectif.

De plus, les contenants en canne à sucre sont adaptés aussi bien pour passer au micro-ondes que pour aller au four, ils peuvent aussi être congelés. La bagasse supporte en effet une température allant de -10 ° à 200 °. Ainsi, vous pouvez utiliser ces emballages pour servir :

  • des plats chauds,
  • des plats en sauce ou non,
  • des préparations froides,
  • des boissons,
  • des soupes, etc.

Il faut noter que la bagasse est résistante à l'eau ainsi qu'à l'huile.

Le PLA

Le PLA est quant à lui obtenu à base d'amidon de maïs. Tout comme la bagasse, ce composé est avant organique. Ce bioplastique est cependant apprécié pour sa transparence. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est utilisé pour la fabrication de couvercles transparents, de verres jetables, de fenêtres de boîtes de salades ou de sacs à sandwich. Le PLA sert aussi dans la fabrication de couverts et de pailles flexibles.

Il faut toutefois préciser que ces derniers sont recouverts de chaux afin de leur donner plus de résistance. C'est cela qui permet de les utiliser pour déguster des plats chauds. Il est important de souligner que, contrairement à ce qu'on pourrait penser, avec les contenants biosourcés, il n'y a pas de transfert de goût.

Outre le PLA et la bagasse, le bambou et le bois sont aussi considérés comme des matières biosourcées. Ils servent principalement à fabriquer des couverts, des bols et des contenants réutilisables une fois lavés.

Emballage alimentaire et écologie : les solutions d'avenir - 2