#thatgirl : Pourquoi ce hashtag obsède TikTok ?

Mis à jour le 30 août 2021 par Camille Vernin
#thatgirl : Pourquoi ce hashtag obsède TikTok ? © Shutterstock

Le hashtag #thatgirl a pris possession de TikTok, mais que signifie cette tendance virale ?

Qui est #thatgirl ?

Elle se réveille à 6h du matin, fait son lit impeccablement, boit un smoothie vert et rédige consciencieusement sa liste de gratitudes. Tous les matins, elle prépare sa to-do list dans son bullet journal. Ensuite, séance de yoga au lever du soleil, latte matcha sunrise et promenade matinale en écoutant des podcasts sur le bien-être et la confiance en soi. Elle mange sainement, elle prend soin de sa peau, lit tous les jours (de préférence des livres de développement personnel) et ne porte que des matching outfits.

@kaylieestewartfocusing on yourself 🧡 #motivation #thatgirl #healthylifestyle #healthylifestylechange #fyp♬ original sound - xxtristanxo

#thatgirl, c'est la fille idéale que tout le monde voudrait devenir. Le hashtag obsède littéralement Youtube, Instagram et TikTok depuis le confinement. TikTok comptabilise d'ailleurs plus de 900 millions de vues à lui tout seul, à coup de hashtags #5amclub, #productivity, #healthyliving. Sur Youtube, des vidéos intitulées "Comment devenir cette fille", "Le guide ultime pour devenir THAT GIRL" ou encore "Comment devenir cette fille si vous n'êtes pas du matin" comptabilisent plusieurs millions de vues.

Devenir la meilleure version de soi-même

L'objectif avoué de ces vidéos ? Devenir la meilleure version de soi-même. La tendance n'est pas nouvelle puisqu'un mouvement #girlboss assez similaire existait déjà (lancé en 2015 par Sophia Amoruso pour raconter la success story de son business Nasty Gal, et qui a d'ailleurs fait l'objet d'une série très très cool surnommée justement GIRLBOSS avec Britt Robertson).

Les morning routines, night routines ou les vidéos coréennes silencieuses remplissaient déjà le web avant que #thatgirl ne monopolise les réseaux. Mais ce type de contenu a connu un regain d'intérêt durant la pandémie, alors que beaucoup de personnes se sont mises à la recherche d'un mode de vie plus sain et équilibré. Ainsi, des vidéos qui retracent la journée parfaite que nous devrions tous - et surtout toutes - suivre pullulent sur Internet.

Sur TikTok, le compte @.becomethat.girl propose chaque jour un conseil supplémentaire (ranger un endroit random de sa chambre, lire 5 pages, prendre 10 minutes de soleil, nettoyer ses plantes vertes,...) pour devenir l'idéal de la femme parfaite. "Il n'y a pas une seule bonne routine. Le but est de se motiver et d'être plus productif pour changer des petites choses négatives dans sa routine quotidienne", explique la youtubeuse Vanessa Tiiu.

Une tendance toxique ?

Si les intentions de cette tendance semblent pures à l'origine, en encourageant les internautes à adopter un mode de vie plus épanouissant et meilleur pour leur santé physique et mentale, cette méthode aurait en réalité tendance à provoquer l'exact opposé selon les experts. Au lieu d'être plus productif.ve et motivé.e, ces vidéos entraîneraient plutôt complexes, remises en question et sentiment d'insécurité. En cause ? Les attentes irréalistes que provoque l'idée qu'il faut être productif à tout prix.

@virgohabits“i don’t chase, i attract” #healthyliving #motivation #focusonmechallenge #thatgirl♬ Originalton - Meral 🧸

Sans parler du caractère faussé de ces vidéos montées de façon à ne montrer que le meilleur, mais qui ne correspondent finalement à aucune personne réelle. C'est comparer sa vie à un idéal imaginaire. "Les gens ne publient généralement pas des instantanés aléatoires et représentatifs de leur vie quotidienne", a déclaré le Dr Elia Abi-Jaoude, psychiatre à l'Hospital for Sick Children de Toronto ) CBC News. "Lorsque vous regardez constamment les vidéos les plus soigneusement sélectionnées, vous pouvez vous dire : "Si c'est ce que tout le monde fait, je devrais faire de même".

Un sentiment d'inadéquation

Les producteur.trices de contenus #thatgirl se défendent de créer une obsession malsaine autour de leurs vidéos, arguant que la tendance peut simplement être une bonne façon de s'inspirer. L'importance des rituels contribue aussi à un sentiment de réconfort et peut effectivement changer certaines mauvaises habitudes.

Mais ce serait oublié que nous sommes avant tout des humains, soit des "créatures qui se comparent" selon une étude de Psychology Today, qui a démontré que jusqu'à 10 % des pensées quotidiennes qui nous traversent l'esprit sont des comparaisons sociales. "Ces tendances peuvent parfois donner aux femmes un sentiment d'inadéquation", explique la Dre Jennifer Mills, psychologue clinique agréée et professeure agrégée de psychologie à l'Université York de Toronto.

@.becomethat.girlis it? ##fyp ##4u ##thatgirl ##like ##follow ##aesthetic ##trendy ##viral ##trending ##foryoupage♬ t r a n s p a r e n t s o u l - WILLOW

"'Je ne suis pas assez bonne, je ne suis pas assez en bonne santé ou je ne suis pas assez mince'. Ce type de comparaison sociale peut finir par pousser les femmes à se sentir moins bien dans leur peau. Mais cela ne les empêche pas forcément de suivre ces contenus. Il peut s'agir de la recherche d'astuces, d'informations ou de conseils, mais cela peut aussi être plus inconscient que cela", explique-t-elle. "On peut faire la sourde oreille et imaginer que la vie serait merveilleuse si on mange des aliments sains et qu'on perd du poids. Il y a là un élément d'évasion."

À LIRE AUSSI  :

Les 5 recettes les plus virales de TikTok à tester

Déco : 5 comptes Instagram belges qui méritent d’être connus

Et si les réseaux sociaux étaient dangereux pour notre couple ?