Comment arrêter de tuer vos plantes d’intérieur ?

Mis à jour le 25 juin 2021 par ELLE Belgique
Comment arrêter de tuer vos plantes d’intérieur ? ©Shutterstock

Peu importe l'attention et le soin que vous apportez à vos plantes d'intérieurs, elles ne vous rendent pas la pareille ? Leurs feuilles jaunissent, se taches, perdent leurs couleurs ou tout simplement, ne poussent pas ? On vous explique comment identifier un problème et quelle solution apporter pour que vos plantes prospèrent à nouveau.

Pour décorer un intérieur, les plantes vertes constituent une solution peu onéreuse et esthétique. Contrairement aux simples objets de décorations, elles présentent également l'avantage de changer de forme et de taille en grandissant, permettant de transformer notre intérieur au fil du temps. Seulement, elles demandent également un certain soin pour continuer à s'épanouir dans nos foyers et certaines sont parfois plus capricieuses que d'autres.

Et lorsque l'une de nos plantes d'intérieur commence à moins bien se porter, si on ne comprend pas le problème, on pourrait bien faire pire que bien en lui apportant les mauvais soins. Qui n'a pas contribué à achever une succulente en continuant à l'arroser alors que là était la source du problème ? Oui, je parle en effet d'expérience (répétée à plusieurs reprises).

Mais si vous êtes comme moi et que vous vous attachez trop facilement à vos plantes vertes, vous préférerez savoir comment en prendre soin pour ne pas devoir les remplacer tous les quelques mois. Nous avons réuni les raisons les plus courantes pour lesquelles les plantes dépérissent et les solutions pour remédier au problème :

1. Sous-arrosage

Il s'agit de l'une des erreurs les plus courantes. Que vous aillez sauté une semaine dans l'arrosage, ou n'avez juste pas réalisé la quantité d'eau dont votre plante a besoin, le sous-arrosage est quelque chose qui arrive. Dans ce cas, les feuilles vont perdre leur fermeté et flétrir, même si elles ne perdent pas tout de suite leur couleur.

Heureusement, la plupart des plantes ont une forte résistance aux manques d'eau et il faudra plus qu'un ou deux arrosages manqués pour en venir à bout. Si le sous-arrosage est léger, il suffit de lui donner de l'eau normalement. Mais si la plante est fortement desséchée, il est conseillé de l'arroser un peu toutes les quelques heures pour lui permettre de boire sans risquer de la noyer. On pensera à un champ sur lequel il n'a pas plu pendant des semaines - lorsque le déluge arrive, la terre est si dure que le sol n'arrive pas à absorber l'eau correctement.

Pour savoir quand il est temps d'arroser votre plante, creusez un peu le terreau avec un doigt et sentez à quelle profondeur il redevient humide. En général, vous pouvez arroser dès que les 3 ou 4 premiers centimètres sont secs. Il existe également des testeurs d'humidité qui mesurent l'humidité du terreau de vos plantes.

2. Sur-arrosage

Beaucoup plus compliqué à remarquer et à traiter, le sur-arrosage peut être fatal pour vos plantes d'intérieur. Il est important de le traiter le plus rapidement possible pour éviter des dégâts irréparables. Les effets d'un sur-arrosage sont des feuilles qui flétrissent ou tombent et noircissent à cause de l'excès d'eau.

Si une de vos plantes présente ces symptômes, vérifiez l'état du terreau. S'il est très humide, laissez le sécher complètement, pendant au moins une semaine - parfois plus - avant de lui donner de l'eau à nouveau. Si la plante est en très mauvais état, il est possible que les racines aient commencé à pourrir. Dans ce cas, pour éviter que la pourriture ne s'étende sur le reste de la plante, vous pouvez la rempoter en retirant les racines abîmées. Assurez-vous que votre pot a des trous de drainage au fond pour laisser s'écouler l'eau.

3. Environnement trop sombre

Si l'arrosage n'est pas la cause du problème, il est possible qu'il s'agisse d'un manque de lumière. Une plante qui ne reçoit pas assez de lumière aura du mal à produire de la photosynthèse. Elle va donc arrêter de grandir et risque de dépérir avec le temps.

Pour déterminer si votre plante manque de lumière, il suffit de rechercher son nom sur internet. De nombreux sites et blogs expliquent comment prendre soin des différentes plantes d'intérieur, ainsi que la quantité de lumière directe ou indirecte dont elles ont besoin.

4. Environnement trop lumineux

À l'inverse, les plantes peuvent également souffrir d'un excès de soleil ou de lumière. Dans ce cas, les feuilles auront tendance à décolorer. Elles peuvent également attraper des coups de soleil qui prennent la forme de taches brunes sur le feuillage. Si vous remarquer ces symptômes sur l'une de vos plantes, c'est qu'il faut la relocaliser à un endroit moins lumineux ou qui ne reçoit pas de lumière directe.

En apprenant à connaître les besoins de vos plantes, vous pourrez plus facilement déterminer l'emplacement qui leur conviendra le mieux et dans lequel elles s'épanouiront.

5. Facteurs environnementaux

Au-delà de l'arrosage et de la quantité de lumière, d'autres facteurs environnementaux interviennent dans la santé de vos plantes. On pensera notamment à la température et à l'humidité ambiante. En général, vos amis feuillus ne se plairont pas dans un environnement trop froid ou trop chaud. Évitez donc de les placer à côté de courants froids ou de radiateurs allumés.

Enfin, si vous remarquez que les feuilles de votre plante perdent leurs couleurs et sèchent alors que vous lui apportez un arrosage adéquat, il est possible qu'elle manque d'humidité.

L'humidité est un facteur plus délicat à contrôler. Il est évidemment difficile en effet de reproduire un environnement équatorial dans notre intérieur. Mais pour les plantes qui en ont le plus besoin, la salle de bain peut servir d'emplacement idéal, à condition qu'elle reçoive assez de lumière en journée.

Si elle n'est pas une option (ou que vous l'avez déjà transformée en forêt tropicale), vous pouvez vous munir d'un brumisateur rempli d'eau pour vaporiser les feuilles plusieurs fois par semaine.

6. Et si rien n'y fait

Il n'est pas toujours évident de déterminer la source d'un problème et de trouver la solution pour y remédier. Si votre plante a vraiment souffert et que vos efforts ne suffisent pas, la dernière solution reste de couper des boutures des feuilles saines et de les mettre dans l'eau pour créer nouvelles racines. Chaque espèce est bouturée différemment, donc n'hésitez pas à faire quelques recherches avant de couper les feuilles, pour leur assurer les meilleures chances de reprendre.

boutures plantes

Et si votre plante fini tout de même par mourir malgré vos meilleurs efforts, ce n'est pas très grave. Cela vous permettra d'apprendre et de mieux vous y prendre avec vos futures plantes !

À LIRE AUSSI :

Shopping : les plus beaux cache-pots pour nos plantes d’intérieur

5 plantes d’intérieur qui ont la cote en 2021

10 plantes non-toxiques pour les animaux de compagnie