INTERVIEW : On a parlé activiste, empathie et rassemblement avec Gloria Monserez de StuBru

Publié le 19 mars 2021 par Cellule commerciale Photos: Jon Verhoeft
INTERVIEW : On a parlé activiste, empathie et rassemblement avec Gloria Monserez de StuBru Gloria Monserez, Look Tommy Hilfiger

À l’occasion de la campagne « Moving Forward Together » de Tommy Hilfiger, ELLE s’est entretenu avec l’animatrice radio et télé Gloria Monserez sur des thèmes divers : le rôle de l’activisme dans notre société, comment aborder les sujets difficiles comme le racisme et le sexisme, ou encore l’impact non négligeable de la crise du coronavirus sur notre bien-être mental.

Gloria, vous êtes très engagée. Dans notre société, quelle question mérite selon vous plus d’attention ?

« J’ai le sentiment que les gens sont extrêmement divisés, une situation encore exacerbée par la pandémie actuelle. Par-dessus le marché, comme ils gagnent de l’argent grâce aux clics et aux individus qui se querellent, certains médias et entreprises misent sur ces divisions et veulent semer encore davantage la discorde. C’est pourquoi nous devons au contraire nous concentrer sur ce qui nous rassemble et sur l’empathie, l’écoute et le dialogue. »

Gloria Monserez, look Tommy Hilfiger
Gloria Monserez, look Tommy Hilfiger

Qui sont vos grands héros en ce qui concerne l’activisme ?

« J’admire particulièrement l’activisme dans le domaine des arts, en raison de ma formation en design graphique, mais aussi parce que je suis convaincue que c’est la meilleure façon de se rapprocher de gens ordinaires comme vous et moi. J’ai donc beaucoup de respect pour les artistes comme Keith Haring, qui a abordé la crise du sida en peignant sur le sujet dans le métro, au plus près des gens ordinaires. Ou encore Frida Kahlo, dont les peintures mettent en lumière des thèmes tels que les fausses couches, la sexualité, la féminité, la douleur et la différence physique. »

Vous estimez qu’il est important d’aborder des sujets « difficiles » comme le genre, le racisme et la santé mentale. Quel est l’enseignement le plus important que vous ayez tiré personnellement en la matière ?

« L’été dernier, quand le mouvement Black Lives Matter a vu le jour, j’ai appris à ne pas directement m’énerver lorsque quelqu’un adopte un point de vue différent du mien. Au début, je me mettais vraiment en colère quand on me contredisait. Jusqu’à ce que je prenne conscience que dans mon combat pour l’égalité, je causais en fait la division. En fin de compte, nous voulons tous la même chose : nous sentir en sécurité. Il est difficile de s’en souvenir quand on discute avec quelqu’un dont les propos sont en contradiction flagrante avec nos normes et valeurs. Aujourd’hui, je me dis que cette personne a aussi une raison d’avoir cette opinion. En chaque individu gronde une tempête dont nous ne savons absolument rien. J’ai appris à pardonner et à être patiente. En définitive, faire preuve d’empathie est la chose la plus importante. »

La pandémie de COVID-19 a un impact majeur sur la santé mentale, en particulier chez les jeunes. Quels sont vos conseils pour faire face à cette période difficile ?

« Il faut absolument sortir de chez soi pour prendre suffisamment le soleil, car cela libère de la sérotonine, l’hormone du bonheur. Et ne vous contentez pas des réseaux sociaux. Je suis très reconnaissante des communautés qu’ils nous ont permis de créer et des informations qu’on y trouve, mais il faut trouver un équilibre. Essayez de dessiner, de faire de la musique, de lire, de tenir un journal et de vous recentrer ainsi sur vous-même au lieu de vivre dans un monde virtuel. Et si vous ne pouvez pas parler de vos problèmes à vos amis et à votre famille, demandez une aide professionnelle. Il n’y a aucune honte à avoir ! Si vous avez du mal à vous ouvrir à vos proches, dites-vous que certains d’entre eux connaissent peut-être les mêmes difficultés. En entamant la conversation, il sera plus facile pour eux de confier qu’ils ne vont pas bien. »

Que pensez-vous de la campagne « Moving Forward Together » de Tommy Hilfiger ?

« Je la soutiens totalement ! La campagne clame que “se serrer les coudes est la meilleure façon d’avancer”, et je suis absolument d’accord ! Nous en avons besoin pour nous connecter les uns aux autres, nouer le dialogue et, ce faisant, tenter de faire la différence pour celles·ceux qui, en raison de la discrimination et de l’oppression, sont exclus. Il s’agit de faire participer tout le monde au lieu de rester chez nous derrière nos écrans. »

Gloria Monserez, look Tommy Hilfiger
Gloria Monserez, look Tommy Hilfiger

Pensez-vous que la mode et le style peuvent jouer un rôle dans ces domaines ?

« Absolument, et je trouve formidable qu’une marque comme Tommy Hilfiger ait des pièces aussi versatiles dans sa collection printemps-été 2021. J’aime particulièrement le pull bleu clair combiné au t-shirt blanc. Le col large du t-shirt est visible, ce qui crée un bel effet de superposition.  J’a-do-re ! Un autre favori est le pantalon ample noir à imprimé graphique avec un sweat à capuche noir. Ma pièce préférée est de toute façon un pantalon noir taille haute qui n’est pas moulant. Celui-ci a des cordons, ce qui est encore mieux car ça accentue bien la taille. Je pourrais porter ça pendant un mois entier sans me dire qu’il est grand temps de changer de tenue. Je ne suis pas très robe, mais si je devais en choisir une, ce serait celle avec les rayures vertes et le pull assorti. C’est décontracté et je peux la porter avec une paire de baskets. »

Cet article a été écrit en étroite collaboration avec Tommy Hilfiger.

be.tommy.com

Lieu: Bruxelles, Up-Site Tower

À lire aussi:

Salade d’orzo aux légumes croquants, pécan et Emmentaler AOP

Kintsugi : l’art japonais qui sublime nos objets cassés avec de l’or

Salade d’orzo aux légumes croquants, pécan et Emmentaler AOP