Qui sont les créateurs à suivre en 2021 ?

Mis à jour le 11 mars 2021 par Marie Guérin
Qui sont les créateurs à suivre en 2021 ?Charles de Vilmorin

Il souffle un vent de couleur, de formes, de volume et de maximalisme sur les podiums de la nouvelle garde des créateurs. Ouf, on respire.

Charles de Vilmorin, le sculpteur de corps

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Charles de Vilmorin (@charlesdevilmorin)

À tout juste 23 ans, ce jeune créateur français a ébloui la semaine de la Couture avec ses vêtements-costumes aux airs de Nanas de Niki de Saint Phalle habillées pour une Cavalcade. Derrière ce folklore joyeux, on découvre des pièces incroyables, des vestes, des capes, des manteaux aux volumes extravagants. Mais qui est-il ? Charles de Vilmorin a grandi dans son château familial de Verrière-Le-Buisson avec un père passionné par la mode et Christian Lacroix. À 12 ans, il commence ses croquis, ensuite il passe par l’Institut Français de la Mode. Seulement voilà, il n’a pas de stage. Il décide alors de mettre en scène sur Instagram sa collection de fin d’année. Coup du sort inespéré, un anonyme lui achète toutes ses pièces ! De quoi le mettre sur les rails pour lancer son label. Des vêtements produits à la demande, aux couleurs exubérantes, des motifs régressifs à l’image de ses dessins, oniriques et chatoyants: si on peut, on veut.

Molly Goddard, entre tulle et froufrous

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Molly Goddard (@mollygoddard)

Comme beaucoup de créateurs, la pandémie a joué un rôle déterminant sur son imagination. Sa collection printemps/été 2021 est née lors du premier confinement, en  mars 2020. Ses bonnes résolutions minimalistes ont vite été oubliées pour laisser place à la joie et la couleur. Des robes vibrantes, des tricots optiques dans un mélange de taffetas, de volants et de pompons. Sa palette ? Le vert gazon, le rose magenta, l’orange vif et des touches de bleu électrique. Pas étonnant que ses pièces aillent si bien à notre cover girl, Gemma Chan ! Mais d’où vient cette créativité ? La créatrice londonienne a 31 ans. Après ses études à  la Central Saint Martins, elle lance sa marque en 2015. En lice pour le prix LVMH en 2016, c’est finalement le BFC/Vogue Designer Fashion Fund qu’elle remporte en 2018. Sa notoriété décolle lorsque Rihanna se  met à porter ses looks maximalistes sur les tapis rouges. Cette saison encore, elle nous donne le sourire et nous rappelle que la mode c’est aussi s’amuser.

Boramy Viguier, le tailoring utilitaire

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Boramy Viguier (@boramyviguier)

C’est en 2018 qu’on a découvert le talent de ce jeune créateur de 30 ans. Après des études à la Central Saint Martins et quatre ans chez Lanvin, il a lancé sa marque éponyme de menswear. Construite autour du costume revisité ambiance techno avec une touche médiévale, il a séduit par son univers mystique et mystérieux. Cette saison, il propose sa première collection féminine (mais, est-ce que cette catégorie a toujours un sens?) qui brouille les pistes entre vêtement d’intérieur, d’extérieur, utilitaire et technique. C’est un flot de chemises victoriennes, de manteaux aux imprimés fleuris et de symbole du tarot. Un univers très  « Gen Z » qui ne manque pas de poésie.