Comment soulager le mal de dos grâce à la médecine douce ?

Mis à jour le 18 janvier 2021 par Nathalie Evrard et ELLE Belgique
Comment soulager le mal de dos grâce à la médecine douce ? Unsplash, Larisa Birta

Près 70 % des belges auront mal au dos au moins une fois dans leur vie. Parfois, les médecines douces peuvent venir à notre rescousse, même en complément de traitements médicamenteux.

Prévention : les bons gestes

La plupart des lombalgies sont le résultat cumulatif de plusieurs facteurs qui s'additionnent avec le temps : le tabagisme, la sédentarité, le surpoids, les antécédents familiaux, le stress prolongé, les sports et postures inadaptés, le port de charges lourdes, … Heureusement, dans 90% des situations, la douleur disparaît dans les semaines qui suivent, ce qui ne l’empêchera pas de récidiver »

« La lutte contre la sédentarité, le contrôle du poids, la gestion du stress et la connaissance des bonnes positions peuvent épargner le dos d'une manière spectaculaire », indique le Dr Payam Hakimi, directeur médical de Body of Harmony, en Californie.

Surtout bouger !

Une véritable révolution s’est produite dans la manière d’aborder le mal de dos. Aujourd’hui, le repos au lit est à éviter à tout prix ! Il faut sortir du cercle vicieux (au plus j’ai mail, au moins je bouge !) Il entraine le passage à la chronicité, le déconditionnement physique, la déprime.

« Notre dos est fait pour bouger, il doit garder cette fonction. Tout commence par une sollicitation intelligente et harmonieuse de tous les muscles et le réapprentissage des gestes quotidiens, en évitant les torsions inutiles. L’objectif est de développer la musculature dorsale et abdominale », insiste le spécialiste.

La video beauté du jour :
COMMENT SAUVER SES CHEVEUX ABÎMÉS APRÈS UNE DÉCOLORATION

Les bons gestes

Ainsi, lorsque l'on ramasse quelque chose, il ne faut pas faire le dos rond mais plier les genoux et saisir l'objet, s'il est lourd, des deux mains. Au volant de sa voiture, dans les transports en commun, ou assis à son bureau, il faut veiller à être bien installé au fond du siège, à maintenir son dos bien droit et à avoir les pieds bien à plat, au sol.

La pratique de la marche a des effets bénéfiques sur le dos, en développant sa capacité d'amortissement. Bouger, monter les escaliers à pied, marcher 30 minutes par jour... sont des petits gestes de la vie quotidienne qui peuvent éviter le mal de dos. Faire du sport, au minimum deux fois par semaine est essentiel. La natation est le sport le plus indiqué car elle permet de développer la musculature dorsale. Par contre, on évitera tous les sports de raquette. « Le tennis, le badminton ou le squash sont des sports asymétriques qui entraînent des torsions au niveau du dos, qui nécessitent de faire des sauts et donc qui créent des impacts pouvant être traumatisants pour le dos. Le golf a surtout l'avantage d'avoir des temps de marche très longs et positifs pour le dos. En revanche, les mouvements, notamment celui du swing, restent brusques, traumatisants pour le dos et créent des torsions du dos » souligne notre expert.

Homéopathie et ostéopathie : un duo gagnant

Notre premier réflexe est souvent de soulager la douleur à coups d’anti-inflammatoires et d’antalgiques. Mais comme le rappelle le Docteur Hakimi, ils apportent une aide limitée.

« Toute douleur se répercute sur l’ensemble du corps, voilà pourquoi l’ostéopathe intervient parfois à distance de la zone douloureuse. Avec ses mains, par un toucher fin et précis, l’ostéopathe cherche à identifier l’origine physique du trouble (atteintes osseuses, musculaires) et à rétablir le bon fonctionnement du corps » explique le docteur Hakimi. « En fonction du trouble, poursuit-il, il utilise différentes techniques : la mobilisation, l’étirement, la manipulation. »

Comme pour l’ostéopathie, l’homéopathie ne traite pas un mal de dos lambda mais s'attache à soigner un patient qui a mal au dos avec un traitement personnalisé. « Nous nous intéressons aux modalités d'apparition des douleurs ainsi qu'au contexte affectif, physique et environnemental du patient afin de proposer un traitement adapté et ciblé.

Homéo et mal de dos, ça marche comment ?

Si vous souhaitez soulager votre lombalgie par des médicaments homéopathiques, il est très souvent recommandé de consulter un spécialiste, afin qu’il vous fournisse une prescription adaptée à votre situation. En attendant la visite chez le médecin, Arnica montana en granules, crèmes, ou gels soulage les lombalgies et les contractures dues à un effort. Si la douleur est intense on y associera Chamomilla 9CH, 3 granules toutes les deux heures.

À lire aussi: 

Les soins de support pour mieux vivre avec son cancer

Comment soulager efficacement les maux de tête ?

Lithothérapie : quels sont les réels pouvoirs des pierres ?