5 sports qui boostent le cerveau

Publié le 26 juin 2020 par Isabelle et Virginie Dupont
5 sports qui boostent le cerveau © Getty - iStock

Vous ne le saviez peut-être pas, mais le sport a une incidence directe sur le fonctionnement du cerveau et la santé mentale. Pratiquer une activité physique de 30 minutes par jour procure des bienfaits déjà appréciables après une semaine. Alors enfilez une paire de baskets au lieu de dégainer la télécommande de la télévision. Et vous verrez qu’après quelque temps, vous ne pourrez plus vous en passer.

Quelle influence a l'activité sportive sur le cerveau ?

  • Lors d'un effort physique, votre cœur aussi fait de l’exercice : le flux sanguin s’accélère et emporte une bonne dose d'oxygène dans sa course vers le cerveau. Résultat : il assure de manière optimale les fonctions cérébrales, comme la concentration.
  • Ajoutez à cela les hormones du bonheur (la sérotonine et la dopamine), libérées lorsqu’un grand groupe musculaire fournit un effort intense, et vous obtenez le cocktail parfait pour apaiser votre état mental. Adieu stress, anxiété et déprime.
  • Dernier bienfait mais non des moindres : le sport stimule également la libido. Voilà de quoi rendre vos pauses pendant le blocus à la fois intéressantes et efficaces. Et puis, il n’y a pas meilleure activité physique que le sexe...

Quels sports sont particulièrement bénéfiques pour augmenter votre productivité en blocus ? Selon les experts, il s’agit de pratiquer une discipline qui allie mouvement pour stimuler la production de nouvelles cellules cérébrales et coordination pour favoriser la communication entre celles-ci. Le cerveau est donc en pleine forme pour remplir ses fonctions : la réflexion, la mémorisation et l'analyse. Découvrez les sports les plus efficaces en la matière.

Le tennis de table

sport ping pong
© Shutterstock

On vous voit déjà sourire, mais le ping-pong est le sport qui sollicite le plus le cerveau. Il exige une coordination œil-main et une concentration extrêmes, il développe les réflexes et oblige à penser stratégiquement sans perdre son calme. Le tout en sautillant frénétiquement sur ses deux pieds. Bref, le combo gagnant !

La danse

sport danse
© Tim Mossholder - Unsplash

Inutile de vous décrire les vertus de la danse pour le corps et l’esprit : ce sport envoie valser — sans mauvais jeu de mots — tous vos tracas et permet simultanément d’améliorer votre endurance. Laissez libre cours à votre créativité et lancez-vous dans un freestyle ou, pour stimuler davantage votre mémoire et votre corps, apprenez une chorégraphie par cœur. Ce qu’il vous reste à faire ? Vous inscrire à un cours hebdomadaire de hip-hop, de danse classique, de jazz ou de tango, sans avoir peur des faux pas !

La video lifestyle du jour :
JEÛNE INTERMITTENT LE RÉGIME DE 8 HEURES COMMENT ÇA MARCHE

Le basketball et le tennis

sport basket
© Georgie Cobbs - Unsplash

À vrai dire, tous les sports de balle sont recommandés, car ils exigent une certaine coordination œil-main, mais le tennis et le basketball restent les plus bénéfiques. Ils présentent les mêmes avantages que le ping-pong. Même si les mouvements de jeu sont moins rapides et exigent moins de réflexes, ces deux sports sont plus gourmands en énergie, ce qui rétablit l’équilibre.

Les sports de combat

sport boxe
© Sarah Cervantes - Unsplash

Frapper un punching-ball en imaginant que c'est l'expéditeur de tous ces e-mails assommants, c’est ça qu’on veut ! Les sports de combat procurent d’incroyables bienfaits sur la santé mentale, ne serait-ce que parce que les mouvements explosifs libèrent une véritable bombe d'endorphines et font pomper le cœur deux fois plus vite. Et le cerveau dans tout ça ? Il s’entraîne aussi. La rythmique du sport et la coordination constante des mains et des pieds pourraient dissuader celles qui hésitent encore à suivre leur premier cours. Des chercheurs ont montré que les sportifs qui pratiquent un sport de combat de haut niveau ont un volume de matière grise remarquablement plus élevé que les personnes qui ne sont jamais montées sur un ring. Il faudrait peut-être dire à Jackie Chan de préparer son doctorat...

Le yoga

sport yoga
© todd kent - Unsplash

Pas envie de transpirer ? Le yoga, et en particulier le pranayama (le contrôle de la respiration), produit également un effet bénéfique sur vos performances cognitives au travail et en blocus. Cette pratique se base sur différentes techniques de respiration qui activent chacune une partie différente du cerveau. Ainsi, le pranayama vous permet de booster votre énergie en soufflant, d'améliorer votre concentration en expirant avec force, et de combattre votre stress en respirant profondément.

Les pièges à éviter :

  • L'objectif est d’accélérer votre flux sanguin afin d’acheminer plus d’oxygène dans le cerveau. Les activités physiques au long cours, comme le jogging et le cyclisme, vous aident à changer d’air, certes, mais elles ne produisent pas de miracle au niveau cognitif.
  • Et oui, le cerveau est complexe : pour le booster, il faut pratiquer une activité physique intense sans dépasser ses limites. Si l’intensité et la fréquence de vos entraînements sont trop élevées, votre organisme libérera des hormones de stress, ce qui pourrait contrecarrer l’effet bénéfique sur vos capacités cérébrales. En outre, le but n’est pas de vous épuiser, mais bien de regagner de l’énergie. Privilégiez les entraînements fractionnés (par intervalles) et alternez de courts moments d'effort intense avec des moments de récupération active, c’est-à-dire en continuant à bouger.

À LIRE AUSSI

Ces 5 chaînes YouTube qui vous motiveront à faire du sport à la maison

Quels sont les aliments indispensables des sportives ?

Quel sport pratiquer après l’accouchement ?