Qui est Darren Barnet, notre nouveau crush made in Netflix ?

Mis à jour le 30 avril 2020 par Malvine Sevrin
Qui est Darren Barnet, notre nouveau crush made in Netflix ? ©Erik Johnson

Drôle et inclusive, la nouvelle teen série de Netflix “Never Have I Ever” est notre petit plaisir coupable pendant la quarantaine. Elle raconte les déboires d’une jeune indo-américaine - nerd sur les bords - qui se lance le défi de passer du côté du clan des cool kids. On en a profité pour faire connaissance avec Darren Barnet, le “love interest” de notre héroïne, et accessoirement notre nouveau crush du petit écran.

Si vous avez binge-watché “Jane the Virgin”, “Insatiable” ou encore “To all the boys I loved before”, cette nouvelle série façon rom com devrait vous plaire ! Fraîchement débarquée sur Netflix le 27 avril dernier, elle est créé et inspirée par l'enfance de la productrice exécutive Mindy Kaling. Dans “Never Have I Ever” (Mes premières fois en VF), l’acteur américain Darren Barnet incarne Paxton Hall-Yoshida, le beau gosse sportif et populaire du lycée qui fait craquer la jeune Devi (incarnée par la géniale Maitreyi Ramakrishnan), une ado indo-américaine bien décidée à abandonner pour de bon son statut de looseuse et à perdre sa virginité dans les bras de son crush. Mais qui se cache réellement derrière ce personnage tout en tablette de chocolat ?

C'était comment de travailler sur ce nouveau projet ?

C'était un rêve. J'ai passé des auditions pour plusieurs rôles au cours des dernières saisons pilotes et dès l’instant où je me disais que "ma vie allait changer", je passais à la trappe et j'étais de retour à la case départ. D'une certaine façon, tout cela m'a conduit où je suis maintenant. Une série dont je suis fier et un casting dont je suis absolument tombé amoureux. Je pense que nous avons créé quelque chose de pertinent, auquel on peut s’identifier et de super divertissant. Vous pouvez vous retrouver à rire, à pleurer ou à ressentir une émotion entre les deux. C'est tout ce qu'un acteur peut demander.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Darren Barnet (@darrenbarnet) le

Qu'est ce qui t'a attiré dans le scénario ?

Les déboires d'adolescents qui traversent les années lycée sont une histoire qui a été explorée de manière exhaustive. J'ai été attiré par le scénario parce qu'il raconte cela d'une façon que je n'avais encore jamais vraiment vue auparavant. J’ai trouvé cette approche originale. C'était aussi drôle que sincère et réel. La série s'appuie sur des sujets de race, de religion, de sexualité et cela sans jamais être moralisatrice ou à la traîne. Je pense que vous pouvez perdre un public en le faisant, mais Mindy (Kaling, la scénariste et productrice de la série, NDLR) et le reste de l'équipe savaient exactement ce qu'ils faisaient.

Comment as-tu commencé à jouer ?

J'ai toujours été ce que ma famille appellerait un "personnage". Dès que j’ai pu parler, je me suis amusé à faire des imitations, des accents ou des bruits aléatoires avec lesquels je rendais ma famille folle toute la journée (rires). Quand j'ai annoncé à mes parents que je voulais être acteur, ils n'étaient pas trop contents. Bien entendu, la vie d'un acteur peut être une bataille constante et mes parents l'ont compris assez tôt dans leur vie. Je me suis donc concentré sur l'école et sur une carrière "réaliste" pendant que mes rêves prenaient du recul. J'ai obtenu une bourse complète pour l'université. Là-bas, j'ai obtenu des rôles principaux dans quelques pièces de théâtre et fait des films d'étudiants et je suis à nouveau tombé amoureux du métier. À partir de là, je suis reparti à Los Angeles sur un coup de tête et j'ai décidé de me lancer. Je sens vraiment que j'aurais pu faire tout ce que je pensais, mais jouer avait une trop grande place dans mon coeur. Je ne pouvais plus y renoncer.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Darren Barnet (@darrenbarnet) le

Quels sont les acteurs que tu admires ?

Évidemment, les classiques : James Dean, Brando, Paul Newman. Ce n’est pas pour être cliché, mais j'aimerais aborder les rôles que Johnny Depp, Leo DiCaprio et Brad Pitt interprètent. Si quelqu'un pouvait appeler Scorsese, Fincher ou Nolan pour moi, ce serait très apprécié ! Je pense à un spin-off du Joker ou de Fight Club ? Oui, je rêve grand.

Partages-tu des points communs avec ton personnage Paxton ?

Paxton est vraiment un livre que l’on juge par sa couverture. Vous ne vous rendez pas compte des couches qu'il a jusqu'à ce que vous creusiez un peu plus profondément. Et c’est quelque chose que je comprends très bien puisque beaucoup de personnes m’ont déjà dit : "Avant de te rencontrer, je pensais tu étais un idiot". Je réponds toujours par "...Merci, je pense."

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Darren Barnet (@darrenbarnet) le

Ton crush célébrité quand tu étais ado ?

Posh Spice a eu mon cœur pendant un certain temps. Elle l'a prêté un peu à Halle Berry. Rachel McAdams l'a volé. Natalie Portman l'a de nouveau volé. Jessica Alba est ensuite entrée dedans et l'a gardé pour toujours. La fin.

Ta meilleure accroche pour draguer ?

"Ayyyyeee how youuuuu doin?!" Je  plaisante, évidemment. "Hello" est généralement mon go-to.

Comment t’occupes-tu pendant le confinement (en dehors de binge-watcher "Never Have I ever" comme nous) ?

J’essaie de rester créatif. Écrire des paroles, des scénarios, terminer un pilote sur lequel je travaille. Discuter avec des amis et être plus présent par téléphone que je ne l'ai jamais été de ma vie. Cuisiner. Et enfin, faire du sport de manière constante afin d'être prêt à retirer ma chemise à tout moment. La pression est en marche.

Intriguée ? La première saison de 10 épisodes est dispo dès à présent sur Netflix.

À LIRE AUSSI

On regarde quoi sur Netflix ce mois-ci ?

Quelles sont les alternatives à Netflix en Belgique ?

Unorthodox : la nouvelle série bouleversante sur un monde méconnu