Nos films préférés du studio Ghibli à regarder sur Netflix

Publié le 3 février 2020 par Elisabeth Debourse
Nos films préférés du studio Ghibli à regarder sur Netflix21 films du Studio Ghibli vont débarquer sur Netflix dès le 1er février. ©Ghibli

Depuis le 1er février, la majorité des films du légendaire studio Ghibli sont à streamer de son canapé. Voici une sélection de cinq chefs-d’œuvre pour (re)découvrir l’œuvre du réalisateur Hayao Miyazaki.

La nouvelle est immédiatement passée au sommet des préoccupations de Twitter et pour cause : c’est un énorme pan de culture animée japonaise qui s’apprête à faire son entrée au catalogue de Netflix. En effet, après des mois de tiraillement entre la plateforme et Disney+, le studio Ghibli a finalement opté pour Netflix. Il lui confie pas moins de 21 films parmi les plus sensibles du cinéma d’animation.

Les pellicules sortiront à raison de sept par mois, et ce à partir du 1er février — date à noter d’une grosse croix rouge dans votre agenda. Les premiers à streamer seront « Le château dans le ciel », « Mon voisin Totoro », « Kiki la petite sorcière », « Souvenirs goutte à goutte », « Porco Rosso », « Je peux entendre l’océan » et « Les Contes de Terremer ». Le 1er mars, c’est « Nausicaä de la vallée du vent », « Princesse Mononoké », « Mes voisins les Yamadas », « Le Voyage de Chihiro », « Le Royaume des chats », « Arrietty, le petit monde des chapardeurs » et « Le conte de la princesse Kaguya » qui débarqueront sur la plateforme. Viendront ensuite « Pompoko », « Si tu tends l’oreille », « Le château ambulant », « Ponyo sur la falaise », « La colline aux coquelicots », « Le vent se lève » et « Souvenirs de Marnie ».

Le voyage de Chihiro (2002)

Petit bijou signé Hayao Miyazaki, créateur du Studio Ghibli avec Isao Takahata, « Le voyage de Chihiro » a remporté en 2002 l’Oscar du Meilleur film d’animation — rien que ça. L’histoire d’une fillette de dix ans en plein déménagement, qui s’égare dans le royaume des esprits et y perd ses parents, affreux gloutons transformés en porcs. Pour retrouver le monde des vivants et les siens, elle entre au service de la sorcière Yubaba. On retrouve dans « Le voyage de Chihiro » les thèmes favoris de Miyazaki : les dérives du capitalisme, la force du collectif, ou encore le lien avec la nature. Un must-see.

Princesse Mononoké (1997)

Attention, ceci n’est pas un film pour enfants. « Princesse Mononoké » relate l’histoire fantastique de San, une humaine élevée par une déesse louve, qui croise la route d’un prince maudit. C’est violent, sanglant même, mais aussi d’une infinie beauté. Comme souvent dans les films du Studio Ghibli, et d’autant plus dans ceux de Hayao Miyazaki, le long-métrage n’est pas sans message politique : « Princesse Mononoké » est une fable écologique autant qu’un récit féministe. Sombre, mais éclatant.

Mon voisin Totoro (1988)

Il y a des rencontres exceptionnelles dans la vie de chacun, mais aucune ne peut l’être autant que celle des fillettes Satsuki et Mei avec Totoro, énorme créature magique, douce et attachante. Il emmène les deux petites dans son monde fantastique, et nous par la même occasion dans une aventure enfantine réconfortante. Le film a eu un succès populaire tel que la silhouette de Totoro figure désormais au début de chaque pellicule du Studio Ghibli et qu’un astéroïde a été nommé d’après le gentil monstre.

Le château dans le ciel (1986)

Il a fallu que « Le voyage de Chihiro » et « Princesse Mononoké » ouvrent la voie pour que « Le château dans le ciel » puisse enfin être projeté chez nous, 17 ans après sa sortie au Japon. On a donc failli passer à côté de l’histoire romanesque de Pazu et Sheeta, deux enfants fuyant la « bande de Dora », une bande de pirates à la recherche d’une pierre volante aux mystérieux pouvoirs. Les dessins et l’animation sont ici plus simples, mais l’esprit Ghibli est bien là et l’action au rendez-vous.

Kiki la petite sorcière (1989)

« Kiki la petite sorcière » est l’adaptation d’un livre japonais pour enfants. Le film raconte la quête initiatique d’une jeune sorcière qui, comme le veut la tradition, doit quitter le domicile familial à l’aube de ses treize ans. Pour gagner sa vie, elle décide de fonder sa petite entreprise de livraison à domicile par les airs, puisque voler est son unique pouvoir. Une romance complice et un nouveau récit initiatique, qui aborde des thématiques telles que le travail, le sens de la communauté et l’indépendance.

À LIRE AUSSI

Top 10 des films à voir en 2020

Les 10 nouvelles séries qui vont cartonner en 2020