Du porno dans les oreilles avec Voxxx et Coxxx

Publié le 27 décembre 2019 par Elisabeth Debourse
Du porno dans les oreilles avec Voxxx et Coxxx Photo de Malvestida Magazine via Unsplash

Féministes, inclusifs et créatifs, les podcasts intimes d'Olympe de G. et Lélé O réinventent la série sonore érotique, pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

Alors que les classements des « meilleures séries de l’année », « livres féministes à relire de toute urgence » ou « films de Noël pour se mettre dans l’ambiance des fêtes » sont légion, étrangement, les tops des « fictions les plus excitantes » ou « romans pour se chauffer » sont plus rares. Résultat, ce sont les mêmes images qui tournent en boucle, dans la tête ou sur un écran d’ordinateur, quand il s’agit de se faire fondre la dragée. Et pourtant, pour les créateurs de la plateforme sonore « Voxxx », c’est évident : « Nous méritons tous un porno plus intelligent, plus sensible, plus ouvert et plus créatif ». Amen, mais aussi allelujah, puisque les podcasts érotiques existent.

« Vox », c’est la voix, en latin. Et « xxx », ce doit être l’une des recherches Google les plus utilisées des les années 2000. Les deux ensemble donnent « Voxxx », une série sonore dédiée à la masturbation, qu’on soit amatrice de porno ou pas. À l'intersection de tous ces épisodes, qui alternent entre médiation suggestive, fiction provocatrice et ASMR pornographique, le plaisir, tout simplement. Celui qu’on se donne à soi, quand l’imagination débridée, on se laisse aller à ses fantasmes le plus intimes — ou ceux des autres.

porno
Photo de Scott Sanker via Unsplash

Et puis, il y a désormais « Coxxx ». Officiellement lancé le 21 décembre, journée mondiale de l’orgasme, il s'agit cette fois d'un podcast « pour phallus audiophiles », quand « Voxxx » se dédiait plutôt au plaisir féminin. Une nouvelle série qui explore la sexualité masculine, mais toujours dans une optique féministe et avec un vrai souci d’inclusivité. Ici, l’orgasme ne passe ni forcément par la pénétration ni par l’éjaculation.

Un projet imaginé par Olympe de G., réalisatrice de films porno alternatifs — pour Erika Lust — et Lélé O. Les deux femmes et leur équipe ont à cœur une pornographie plus safe, inclusive et créative, loin des clichés misogynes ou racistes des sites de x. Dans leurs réalisations, on se sent à l'aise sans être prude, bref, entre de bonnes mains : les nôtres.

La video ELLE du jour :
10 SPORTS QUI FONT UN CORPS DE BOMBE

LIRE AUSSI :

Mode d'emploi : à la conquête du point P

Cunnilingus : Techniques et bienfaits