« Je ne suis pas parisienne », le plaidoyer pour toutes les femmes d’Alice Pfeiffer

Publié le 16 septembre 2019 par Elisabeth Clauss
« Je ne suis pas parisienne », le plaidoyer pour toutes les femmes d’Alice Pfeiffer Alice Pfeiffer © Astrid di Crollalanza

#jenesuispasuncliché : c'est le propos du livre qui fait du bien, réflexion d'Alice Pfeiffer qui démonte les croyances marketées pour vendre un idéal, excluant et complexant.

Journaliste et sociologue, française et britannique, analytique et sympathique, Alice Pfeiffer met en perspective l’inaccessible mythe de la Parisienne, pour inclure toutes les autres. Dans ses articles (elle écrit pour les Inrocks, a collaboré au magazine Antidote, entre autres), elle se penche depuis des années sur les questions de genre, sur les messages sous-jacent des tendances et sur leur appropriation, et sur les notions d'identité, de plus en plus mouvante.

"Je ne suis pas parisienne" est un essai qui transforme le regard qu’on pose sur l’icône Française, devenue marque de fabrique du chic contrôlé, faussement nonchalant, authentiquement inexistant. Un modèle identifié par une allure, une minceur, une culture, une répartie, une polyvalence. Une couleur de peau, un milieu social, aussi. Partageant sa distanciation d'expat' dans son propre pays, la journaliste remet la Tour Eiffel au milieu de notre réalité.

Pourquoi jeter maintenant le pavé dans la Seine ?

« Après 10 ans de journalisme, j’ai ressenti une lassitude d’analyser et sur commande, la « Française » de manière répétitive. On en revient toujours à cet archétype dont ni la fonction, ni le modèle de fonctionnement, ni le rôle, ne semblent destinés à évoluer ».

A qui profite le mythe ?

« Aux groupes de luxe, qui sont basés à Paris, et qui vendent la femme-mascotte avec le package des grandes marques. Ils écrivent uniquement le Paris qui les sert, avec macarons et marinières ».

La video ELLE du jour :
10 RECETTES ULTRA SIMPLES DE SMOOTHIES VERTS
Alice Pfeiffer © Astrid di Crollalanza
Alice Pfeiffer © Astrid di Crollalanza

On sait donc ce qu’on n’est pas, mais comment se positionner ?

« Il ne faut pas se penser en carcans. Aucune femme n’est définie par une seule catégorie socioculturelle. Il y a une intersectionnalité, et aucune case n’est préférable à l’autre : on ne se résume pas à notre façon de consommer ou de fonctionner. Les codes qui sont diffusés partout sont calibrés pour être lisibles par tout le monde, ils sont donc simplistes.

Je suis parisienne, mais je ne suis pas parisienne.

D’autres choses m’ont faite que juste mon appartenance cette ville. Ce livre s’adresse autant aux Parisiennes qu’à celles qui ne le sont pas, et invite à la critique ». Un questionnement universel pour chacune, là-bas, ici, ou ailleurs.

Je ne suis pas parisienne, chez Stock
Je ne suis pas parisienne de Alice Pfeiffer aux éditions Stock

Je le veux !

LIRE AUSSI:

Livres : 5 destins de femmes hors du commun