Leadership : 7 compétences essentielles pour être un bon boss

Mis à jour le 1 octobre 2019 par Noemi Dell'Aira et ELLE Belgique
Leadership : 7 compétences essentielles pour être un bon boss

Pour mener à bien une équipe dans l'accomplissement des objectifs de l'entreprise, le leadership doit pouvoir être efficace. Pour être un bon boss, celui-ci doit être pourvu de certaines qualités indispensables. En voici 7.

Tout bon leader se doit d'avoir certaines compétences pour diriger au mieux sa team vers la réalisation de projets. Héléna Demuynck, coach en leadership et membre d'Oxygen4leadership, une organisation qui se consacre au coaching et à la construction des leaders de demain, assurant ainsi des performances positives au sein d'entreprises et organisations de toutes tailles, sera présente lors du ELLE Active Forum avec trois Workshops destinés à explorer les défis et stratégies du leadership.

Avoir confiance en soi

"Suis-je à la hauteur ?","comment vais-je y arriver ?" ou encore "mais que vont penser les autres ?" Pour que les membres de l'équipe aient confiance en leur leader, il faut avant tout que celui-ci ait confiance en lui, que ce soit dans sa manière de communiquer, de proposer des projets, ou même encore dans sa posture. Cependant, l'assurance n'est pas quelque chose d'inné, mais se développe au quotidien. La première étape après avoir repérer ses points faibles, c'est de faire le plein de nos points forts, qui feront toute la différence.

Gérer ses émotions

Si quelque chose ne se passe pas comme prévu, c'est vers lui que les employés viendront demander conseils, réponses ou solutions éventuelles. Le leader doit pouvoir garder son sang-froid en toutes circonstances pour éviter de semer la panique au sein de l'équipe. Même si le stress peut parfois être bénéfique, il peut aussi être un frein imposant à l'efficacité et la productivité. On respire, car tout souci a sa solution.

Être à l'écoute

Alors que l'on nous pousse à croire que les boss sont toujours horriblement méchants et bien trop exigeants, nombreux sont à diaboliser et craindre leur supérieur. Pourtant, une bonne communication entre les deux parties suffit à donner le ton et à comprendre les volontés de chacun. Savoir communiquer, certes, mais l'écoute est aussi un point fort. En effet, si votre équipe ne se sent pas considérée, elle aura tendance à perdre de son énergie et ainsi être moins performante.

Prendre conscience qu'être chef, ce n'est pas être dictateur

Ne vous méprenez pas ! Devenir un boss, ça ne veut pas dire être le roi du monde et ne vous permet en aucun cas de vous comporter comme tel. Soyez humain et comprenez les limites des membres de votre équipe, car si vous comptez évidemment sur eux, eux aussi comptent sur vous pour les appuyer et les encourager. N'hésitez pas à les féliciter s'ils font du bon travail, ils se sentiront en confiance et boostés pour les prochaines missions que vous leur confierez.

Être ambitieux, mais réaliste

Avoir des objectifs est très certainement une bonne chose, que ce soit dans la vie privée mais également dans la sphère professionnelle. Cependant, il est essentiel de rester en contact avec sa team pour prendre connaissance de l'évolution des projets. Si ceux-ci vous disent qu'il existe des blocages et obstacles infranchissables, écoutez-les. Il est peut-être encore temps de revoir vos ambitions à la baisse et de penser simple, mais efficace.

Savoir prendre ses responsabilités

Un capitaine ne doit jamais quitter son navire avant les passagers. Dans le monde du travail, c'est à peu près la même chose. En effet, le patron doit pouvoir encaisser la responsabilité du projet, que ce soit dans sa réussite ou dans son échec. Il est nécessaire d'assumer ses décisions et ses prises de risque pour le meilleur de sa troupe car, il ne faut pas oublier que le leader fait, lui aussi, partie intégrante de l'équipe.

Avoir l'esprit ouvert

Être un bon leader, c'est aussi avoir conscience qu'on ne dispose pas de la science infuse. Effectivement, se remettre en question dans certaines circonstances représente une qualité plus qu'appréciée dans le monde professionnel, surtout en tant que boss. Il faut également pouvoir intégrer les membres de son équipe non seulement dans la participation au sein du projet, mais également dans les décisions fondamentales à prendre pour son bon fonctionnement.

Rencontrez Héléna Demuynck au ELLE Active Forum et venez découvrir la girl boss qui sommeille en vous les 15 et 16 novembre prochains à Bruxelles. Informations et inscriptions à partir du 2 septembre sur ELLE.be.

Prenez vos tickets

LIRE AUSSI:

Reconversion professionnelle : quelles sont les étapes à franchir ?

Management : comment être un meilleur boss ?

Comment faire de ses échecs une réussite professionnelle ?