Daughters of Witches: l’e-shop féministe vraiment pas comme les autres

Mis à jour le 21 août 2019 par Malvine Sevrin
Daughters of Witches: l’e-shop féministe vraiment pas comme les autresPresse

Un énième concept soit-disant féministe qui se contente de vendre des T-shirts aux slogans “girl power” ? Pas du tout ! Daughters of Witches se démarque par son engagement à soutenir des associations qui luttent pour le droit des femmes.

Entraide et sororité

Lancé par la journaliste franco-allemande Natacha Bastiat et la graphiste polonaise Marta Szmyd, Daughters of Witches est une plateforme de shopping féministe qui propose des vêtements, bijoux et toutes sortes de gadgets venant de labels fondés par des femmes ou des personnes genderqueer. Mais l'e-shop ne s’arrête pas là… Afin de lutter contre le male gaze - cette vision masculine qui règne dans la culture visuelle, de la publicité aux jeux vidéos en passant par le cinéma (les films d’Abdellatif Kechiche en sont les exemples les plus parlants) - les deux fondatrices collaborent exclusivement avec des artistes et activistes féminines ou non binaires pour shooter leurs projets. Histoire d’aller encore plus loin, l’e-shop féministe soutient également trois ONGs qui oeuvrent pour le droit des femmes: Women Refugee Route, Jahjaga Foundation et Federa. Nous faisons la promotion de leurs missions et leurs évènements sur nos plateformes, nous sensibilisons notre communauté à leurs actions, nous soutenons leurs fundraisings en faisant leur promotion sur les réseaux sociaux, nous créons des outils de communication pour elles comme des dossiers de presse, etc. Nous essayons toujours de trouver des moyens créatifs de les soutenir autant que possible” explique Natacha Bastiat, l’une des co-fondatrices du site.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Daughters Of Witches (@daughtersofwitches) le

La video mode du jour :
HALLOWEEN 5 COCKTAILS TERRIFIANTS À DÉGUSTER SANS TREMBLER

Fuck the patriarchy

Daughters of Witches, c’est aussi l’endroit où faire des trouvailles ultra cool. On y déniche des cahiers et tote bags sublimés par les traits de l’artiste et activiste américaine Kimothy Joy, des illustrations de femmes inspirantes - de Frida Kahlo à Nikki de Saint Phalle en passant par Malala Yousafzai - des culottes brodées, des casquettes estampillées “Make witches great again” en référence au slogan de Donald Trump et des bagues gravées de la punchlineFuck the patriarchy”. C’est également l’occasion de découvrir des labels fun et décalés comme Little Woman Goods, qui propose des stickers, magnets et bijoux aux designs body positive qui normalisent le corps féminin ou encore la jolie marque de joaillerie polonaise Anka Krystynia. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Daughters Of Witches (@daughtersofwitches) le

Envie d'en découvrir plus ? Faites un tour sur l'e-shop daughtersofwitches.com

À LIRE AUSSI

Bad Bitches Only: le nouveau jeu parfait pour l'apéro

"Clit Révolution": la série innovante sur la sexualité féminine

Un peu gênantes: le podcast belge drôle et décomplexé