“Serendipidating” : la nouvelle manie sur les applis de rencontre

Publié le 16 avril 2019 par ELLE Belgique
“Serendipidating” : la nouvelle manie sur les applis de rencontre

Le "serendipidating" semble être le nouveau comportement adopté par beaucoup de célibataires sur les applications de rencontre. Il consiste à repousser constamment un date en espérant toujours trouver mieux.

Nouvelle manie ?

Bumble, Hater, Tinder, les applications de rencontre se multiplient et les mauvaises habitudes des utilisateurs aussi. Il y a d'abord eu le "ghosting" qui désigne le fait de mettre un terme à une relation en ne donnant plus aucune nouvelle. Puis, le "haunting", pratique visant à espionner les réseaux sociaux de son ex. Le "cushioning" est sans doute la pire ! Il s'agit de continuer à utiliser une application de rencontre pendant une relation amoureuse afin d'avoir un plan B si jamais la relation venait à se terminer. Dernier comportement repéré sur les applications de rencontre ? Le "serendipidating". Contraction des mots "serendipity", l'art de faire des découvertes par hasard, et "dating", un rendez-vous amoureux, ce nouveau mot décrit le comportement d'une personne qui retarde sans cesse le moment de la rencontre dans l'espoir de trouver une personne correspondant plus à ses attentes.

Pourquoi ?

Les personnes inscrites sur des applications de dating sont de plus en plus nombreuses. Lorsqu'elles arrivent sur une appli de rencontre, elles se rendent très vite compte qu'elles ont accès à des centaines de profils différents ! Il est alors compliqué de sélectionner la personne idéale parmi toutes ces propositions. Les célibataires commencent donc par entretenir des conversations avec plusieurs personnes en même temps à la recherche de la perfection. Dès lors, ils voguent d'un profil à l'autre tout en gardant des contacts avec des dates éventuels pour ne pas ressentir la solitude. Le problème ? Les possibilités de rencontre étant presque infinies, les célibataires continuent de rechercher la personne qu'ils s'imaginent sans jamais prendre le temps d'effectuer un choix. À force de poursuivre cette quête de l'alchimie parfaite, ne passeraient-ils pas à côté du charme d'une rencontre fortuite ?

Esther Gerard