Et si on s’inscrivait à un club de cheerleading belge ?

Publié le 5 avril 2019 par Marie Guérin Photos: Pierre Vachaudez
Et si on s’inscrivait à un club de cheerleading belge ?

Nous sommes allées pousser les portes de l’Athanor Gym Club et - surprise! - on se croirait dans un film américain! Des nanas athlétiques qui virevoltent dans les airs. C’est donc ça le cheerleading ? Pas uniquement...

portés cheerleading belge Athanor Brussels Cheer

Les athlètes concentrées, vêtues de noir et jaune, sont les cheerleaders de l'Athanor Brussels Cheer, l'équipe fraîchement constituée par Mona Alvim de Faria, 21 ans et Basil Trefon, 22 ans, deux gymnastes quoi ont déjà de la bouteille. Mona a fait de la gymnastique toute son adolescence: "Quand je suis devenue trop vieille pour le sport, je me suis dirigée vers le cheerleading qui allie gym et acrobatie. Je me suis inscrite au cours de l’ULB et j’ai tout de suite accroché. Je suis devenue flyer (celle qui s'envole !) puis assistante-coach et j’ai eu envie de lancer, avec Basil, ma propre équipe."  Basil, c'est au cirque qu'il doit son agilité et sa souplesse: "J’ai commencé la gym quand j’étais petit, ensuite j’ai fait l’école du cirque de Bruxelles. Ma spécialité, c’était les acrobaties. Je suis parti aux États-Unis pendant un quadrimestre et j’ai fait du cheerleading là-bas, j’ai perfectionné ma technique, j’ai appris comment mieux coacher." L'équipe créée en septembre 2018 avait donc des appuis solides. Mais que sait-on du cheerleading en Belgique ?

basil Trefon et mona Alvim de Faria de l'Athanor Brussels Cheer
Basil et Mona, les coachs de l'Athanor Brussels Cheer

Le cheerleading, c'est quoi?

"Le cheerleading en Belgique se pratique entre 8 et 25 personnes (elles sont 26 dans leur team - ndlr). Le but c’est de participer au championnat national du 12 mai, on s'y entraîne toute l'année. Le sport est constitué principalement de portés dans des unités de quatre personnes. Il y a une voltige ('flyer' en anglais) qui fait les figures en l’air et trois personnes qui la réceptionnent. La routine de 2 minutes 30 comprend également des sauts, du tumbling (gym au sol) et de la danse" explique Mona. À l'origine, le sport est apparu au 19e siècle au nord-est des États-Unis. Il était uniquement pratiqué par des hommes (blancs) pour soutenir des équipes de football américain. Le cheerleading est souvent confondu avec les pom-pom girls qui pratiquent une danse, c'est moins acrobatique, c'est différent. Du coup, pas de pompons ? "Si, mais c’est juste pour le cri !" explique Basil. "On s'annonce 30 secondes avant le début de la routine : « On est Athanor Brussels Cheer ! » et le public crie avec nous. Ensuite, on lâche les pompons et la performance peut commencer. En club, comme nous le faisons, il n’y a aucun lien avec une équipe de foot. On se concentre uniquement sur les performances et les compétitions."

L'équipe de l'Athanor Brussels Cheer

Vous êtes peut-être un.e futur.e cheerleader ?

Que l'on soit claires: ce n'est pas un truc de nanas. Les mecs aussi peuvent s'inscrire, c'est une épreuve physique qui demande de la force et de la solidité. Basil fait d'ailleurs partie de l'équipe nationale belge: "on a commencé avec quatre garçons qui ont arrêté. Comme il y a cette confusion avec le pom-pom, c’est difficile de les recruter, mais ils sont bien présents dans la discipline."

Et si je veux devenir cheerleader, je fais comment ?

L'année prochaine, Basil et Mona ambitionnent de lancer une deuxième équipe, ce sera l'occasion où jamais de se lancer ! (C'est le cas de le dire). Quelles sont les qualités requises ? "Ça dépend de la position" précise Mona. "La voltige est portée, elle a donc un gabarit plus petit, elle doit être souple. Derrière, pour la réceptionner, il faut une personne plus grande, plus robuste. C’est un sport qui demande une bonne condition physique. Nous avons fait le choix de faire une équipe sénior, à partir de 15 ans, il n’y a donc pas de limite d’âge. On a des filles de 17 ans et d'autres de 30 ans. Il n’y a pas de pré requis, car on apprend rapidement. C’est vrai qu’une expérience en gymnastique, danse, cirque ou acrogym est un atout, mais on trouve une place à tout le monde." Et si on désire tester ses aptitudes avant le grand plongeon, le club organise des cours ouverts tous les dimanches (après le 12 mai) de 13h à 16h.

Ceux qui veulent juste regarder sans se mouiller peuvent aller soutenir les filles de l'Athanor Brussels Cheer lors du Championnat de Belgique, le 12 mai.

Allez hop ! C'est parti. Les rendez-vous sont pris.