Carnet de voyage : à la découverte de la Nouvelle Orléans

Publié le 20 mars 2019 par Mireille Assénat et ELLE Belgique Photos: Carrie Solomon
Carnet de voyage : à la découverte de la Nouvelle Orléans

La Nouvelle Orléans est une belle indolente, certes, mais pas seulement. La plus grande ville de la Louisiane s’est muée en lieu branché et pointu. 

Nouvelle-Orléans, la plus grande ville de l’État de Louisiane, au sud des États-Unis, qui a fêté ses 300 ans en 2018, est l’une des destinations privilégiées du moment. Ici, on prend le temps et on plonge littéralement dans cette ambiance « old school » propre à la région. On navigue sur les rives du Mississippi à bord des typiques bateaux à roues à aubes, on savoure la cuisine locale et on se prépare à un retour en force du jazz et du blues.

Début 1900, la Nouvelle-Orléans est connue aux États-Unis comme l’épicentre de la musique et sert de refuge aux musiciens un peu «paumés». Aujourd’hui, rien n’a vraiment changé. La Nouvelle-Orléans fidèle à sa réputation reste une des plus cool capitales du jazz, comme en témoignent les nombreux groupes qui se produisent en live dans la rue. Même si l’origine de son surnom « The Big Easy » reste inconnue, tout le monde s’accorde à dire que ce qui fait le charme de la ville c’est l’attitude de ses habitants. Faciles à vivre et ouverts d’esprit, ils profitent de la vie, avec ses hauts et ses bas, toujours avec le sourire. 

Une maison typique de la Nouvelle Orléans.
Colonnades, vérandas et balcons ouvragés donnent un chic intemporel aux maisons coloniales du Garden District.

L’atmosphère charmante des colonies françaises encore très présente rappelle le temps des robes crinolines et des héroïnes de roman comme Scarlett O’Hara. Même si le passé sombre de l’esclavage dans les plantations de coton n’est jamais loin et que les images du passage dévastateur de l’Ouragan Katrina en 2005 marquent encore très fort les esprits, la ville est redynamisée grâce à l’énergie et à l’optimisme de ses habitants.

Culturellement parlant, les influences créoles, cajuns, africaines, françaises et amérindiennes confèrent à la ville une identité empreinte de sensualité. Une sensualité qu’on goûte, qu’on ressent ou qu’on expérimente partout mais aussi et surtout en gastronomie. Même si Bourbon Street, au cœur du Quartier français, est considérée comme la rue la plus emblématique de la ville, on n’hésite pas à s’écarter des itinéraires prescrits et à se balader dans les petites rues un peu plus éloignées de Bywater, quartier boho par excellence.

Entrée boisée d'une maison de la Nouvelle Orléans.
On retourne à l’époque des plantations de coton lors d’un voyage au passé chargé dans la campagne de la Louisiane. À environ une heure de route de la Nouvelle-Orléans se trouve la pittoresque ville de St. James Parish, mondialement connue pour sa plantation Oak Alley. Ce patrimoine historique doit son nom au long chemin de 240 mètres qui relie les rives du Mississippi à la maison et qui est entouré par de vieux chênes. Un décor qui nous laisse sans voix.

À Bâton Rouge, les food trucks ont déclenché une véritable révolution culinaire depuis 2010. En semaine, les rues se remplissent de ces restaurants mobiles qui proposent à la carte toutes les spécialités locales. Tous les mercredis, les camionnettes se réunissent pour le « Baton Rouge Wroundup », un festival gastronomique hebdomadaire agrémenté de musique live. Of course.

Carnet de voyage : à la découverte de la Nouvelle Orléans - 5

1. Jazz à max 

Aussi fou que dans « Treme », la série culte, le jazz se vit ici en live. Surtout dans le French Quarter ou Vieux Carré, quartier historique où les jazz bands mettent les rues en musique.

Carnet de voyage : à la découverte de la Nouvelle Orléans - 7

2. Le temps d'avant 

L’histoire du restaurant Brennan’s remonte à plus de sept décennies, et ça se ressent. Même si sa déco vintage à l’allure d’une boîte à musique est sûrement l’attraction principale, son menu n’est pas en reste. Brennan’s célèbre la cuisine créole avec de délicieux plats traditionnels tels que la banane flambée et les œufs à la Hussarde. Réservez votre table pour le fameux « Breakfast at Brennan’s » ou à l’heure du Happy Hour au Roost Bar. Toujours rêvé d’un mariage à la « Autant en emporte le vent » ? La salle des fêtes de Brennan’s est à votre disposition.

brennansneworleans.com

Carnet de voyage : à la découverte de la Nouvelle Orléans - 9

3. Bienvenue à la maison

Le boutique-hôtel La Belle Esplanade doit son nom à ses facades belles et colorées. Au programme: cinq suites qui respirent le Sud. On y va pour l’hospitalité de ses propriétaires, ambassadeurs de bonne volonté de la Nouvelle-Orléans, qui nous font sentir comme à la maison, du moins si on a la chance d’avoir une chambre.

labelleesplanade.com

Carnet de voyage : à la découverte de la Nouvelle Orléans - 11

4. La pause Gourmande 

Le Café du Monde est une institution où touristes et locaux se pressent pour ses fameux beignets et son café au lait à la chicorée, spécialité orléanaise ultra-calorique. Petits appétits s’abstenir !

cafedumonde.com

Carnet de voyage : à la découverte de la Nouvelle Orléans - 13

5. Le site historique 

Pitot House, seule maison coloniale créole ouverte au public, ce bâtiment construit en 1799 et son jardin luxuriant dévoilent un mode de vie disparu. Le tout dans un quartier charmant, celui de Bayou St. John. 

louisianalandmarks.org

Carnet de voyage : à la découverte de la Nouvelle Orléans - 15

6. Finger(sea)food 

Chez Seaworthy, on savoure, dans une jolie déco, huîtres américaines, cocktails, poissons et fruits de mer, dont les « peel’n’eat shrimps », crevettes sautées aux épices parfumées.

seaworthynola.com

Carnet de voyage : à la découverte de la Nouvelle Orléans - 17

7. French quarter

Bourbon Street est probablement la rue la plus touristique de la Nouvelle-Orléans. Arrêt obligatoire pour admirer les magnifiques bâtiments aux ferronneries coloniales. 

Carnet de voyage : à la découverte de la Nouvelle Orléans - 19

8. Le bazar musical

Louisiana Music Factory ou le temple de la musique locale ! Sur vinyle ou CD, idéal pour dénicher des trésors jazz, rock, soul ou blues.

louisianamusicfactory.com

Carnet de voyage : à la découverte de la Nouvelle Orléans - 21

9. Manger, dormir, ne plus repartir  

L’Hôtel Ace est le signe que la Nouvelle-Orléans innove et se réinvente. Ce bâtiment de style Art déco datant de 1928 situé dans le Warehouse District a été rénové avec le plus grand soin et dans le respect du passé. On est ici dans un hôtel de luxe sans en avoir l’air. Coup de cœur pour la déco nostalgique de la salle à manger privée ou encore pour les imposants lustres de cire de bougies fondues de l’artiste Michael Schmidt. Quant au restaurant, le menu sophistiqué des chefs Andy Ticer et Michael Hudman propose un mélange de saveurs italiennes et sudistes.  

acehotel.com/neworleans

Carnet de voyage : à la découverte de la Nouvelle Orléans - 23

10. L’artisanat local

Chez DNO, ou Defend New Orleans, le parti pris est clair.
Tout a été créé par des artistes locaux. T-shirts, livres, musiques, objets... Une mine de cadeaux originaux et de souvenirs à ramener dans ses valises !

defendneworleans.com