Revolutions: l’expo insolite pour se la jouer rebelle

Publié le 30 janvier 2019 par Laurence Donis
Revolutions: l’expo insolite pour se la jouer rebelle

Sa particularité ? Vous recevez un casque à l’entrée et la musique, soigneusement sélectionnée, change en fonction des pièces où vous allez. Immersive, l’expo nous emmène à la fin des sixties, un moment révolutionnaire dans plein de domaines… Testée et approuvée !

« Une succession d’environnements immersifs vous convie à un voyage dans le temps : dans les rues de Londres, où la mode ne cesse de se réinventer, au cœur des manifestations de Mai 68 à Paris, pendant le Summer of Love de San Francisco ou encore parmi les hippies du festival Woodstock. Laissez-vous emporter au gré des salles pour revivre cette période intense imprégnée d’une immense soif de liberté… » Ca, c’est le pitch de l’expo « Revolutions – records and rebels » qui se déroule en ce moment dans l’ING Art Center. Et il faut bien avouer qu’elle nous faisait de l’œil depuis un moment. On y est allé, on a adoré. 

Tout commence avec un casque qu’on nous tend gentiment à l’entrée (inclus dans le prix, ce qui ne gâche rien). En fonction de l’endroit où se déplace, la musique change pour coller parfaitement au thème. Et on écoute la crème de la crème : les Beach Boys, les Beatles, David Bowie, les Doors, Jimi Hendrix, Joni Mitchell, les Rolling Stones, les Who… Idéal pour se mettre dans l’ambiance. Au fil des pièces, on découvre des affiches, des vidéos, des Vogue vintage, des meubles retro, des robes de l’époque, des pochettes d’albums ou encore des costumes de scène. Tout y passe. L’expo couvre une petite période (1966-1970) et pourtant, les révolutions culturelles, artistiques, sociales et technologiques survenues à ce moment-là ont encore un impact sur nos modes de vie actuels. 

expo robe

Les petits plus ? L’ancrage local, des sujets belges ont été spécifiquement traités, et le côté immersif, interactif. Ici, tout est fait pour que vous ayez vraiment l’impression d’y être. On essaie virtuellement les coiffures des sixties, on se prend en photo sur le passage piéton d’Abbey Road et on assiste à un concert live à Woodstock. C’est grand, prévoyez du temps. On ressort de l’expo idéaliste et plein d’énergie, avec l’envie de se battre, de changer la société et d’être immensément libre…

La video ELLE du jour :
VOICI COMMENT RÉAGIT VOTRE CORPS QUAND VOUS STOPPEZ L’ALCOOL

Infos pratiques : Revolutions, jusq’au 10 mars 2019. Ouvert du mardi au dimanche, y compris les jours fériés. De 10h00 à 18h00, nocturnes tous les mercredis jusqu’à 21h00. Adresse ? ING Art Center, Mont des Arts, Place Royale. Prix ? 12 euros adulte, 7 clients ING et 4 étudiant. Tous les premiers mercredis du mois, affichez un look sixties et rentrez gratuitement!