Emily Ratajkowski : égérie féministe du nouveau parfum Paco Rabanne

Mis à jour le 22 novembre 2018 par Marie-Noëlle Vekemans
Emily Ratajkowski : égérie féministe du nouveau parfum Paco Rabanne

Pour incarner sa nouvelle fragrance féminine sensuelle et gourmande baptisée Pure XS, Paco Rabanne a choisi l’explosive Emily Ratajkowski. Rencontre en tête à tête à Paris, en pleine fashion week.

J’ai rendez-vous dans une chambre cosy d’un très chic hôtel. Elle m’accueille assise sur un moelleux canapé en velours, en robe légère au motif léopard et cuissardes noires, et m’invite d’une petite tape conviviale à m’installer juste à côté d’elle. Comme la veille, lors de la présentation du parfum à la presse, l’actrice et mannequin américaine de 27 ans est souriante et décontractée. Elle s’est montrée très à l’aise avec les journalistes et blogueuses invitées malgré la bonne cinquantaine d’objectifs de smartphones pointés sur elle. Emily Ratajkowski rassemble près de 20 millions de followers sur son compte Instagram (@emrata) et les abreuve au quotidien de photos et vidéos d’elle. Pas tellement surprenant donc qu’elle soit tellement à l’aise face à la caméra.

Confidences sur canapé

Quels sont les points communs entre vous et Paco Rabanne ?

J’aime le regard que Paco portait sur les femmes. Il aimait les mettre en valeur et célébrer tout ce qui fait leur féminité. Ce sont des valeurs qui me parlent et que j’essaie également de porter à travers ma marque de maillots de bain.

Vous êtes sous le feux des projecteurs depuis le début de votre carrière à l’adolescence. Les photos sexy que vous réalisez lors de shootings et votre exposition continue au regard des autres sont-ils compatibles avec vos engagements féministes ?

Je pense que toutes les femmes sont sans cesse jugées par les autres et c’est terriblement fatiguant. Bien sûr lorsque, comme moi, vous choisissez d’exposer votre corps dans des films ou en photo, vous devenez une cible privilégiée mais je crois que même sans faire tout cela, simplement en marchant dans la rue, une femme peut être confrontée aux jugements et aux critiques des autres. Pour ma part, j’estime que ça fait partie du job et que oui, c’est compatible avec ma vision du féminisme. En fait, les idées que je soutiens sont le résultat d’expériences que j’ai vécues en tant que femme et pas en tant que mannequin ou actrice.

Avez-vous parfois l’impression qu’on ne vous prend pas au sérieux à cause vos shootings sexy ?

Je pense que l’acte de rabaisser les femmes n’est pas uniquement en lien avec le fait qu’elles soient belles ou pas. Je trouve que les femmes sont méprisées à différents niveaux et jugées bien plus rapidemment que ne le serait un homme. Si une femme est attirante, comment peut-être être également intelligente ? Ce genre de réflexion vient du fait que c’est encore bien souvent sur le physique qu’elles sont jugées. Les gens font une fixation sur la beauté et cela me frustre vraiment. C’est profondément injuste. Ce genre de commentaire réducteur, je les entends même de gens proches de moi et que j’apprécie beaucoup. Il y a un vrai problème culturel par rapport à la représentation de la femme. Il faut faire changer les mentalités en profondeur, il faut pouvoir en discuter sans tabou pour faire avancer les choses. Et pas que du côté des hommes, certaines femmes aussi font des commentaires déplacés à d’autres femmes. Je trouve dommage qu’aujourd’hui encore beaucoup de femmes se définissent et ne se voient qu’au travers les yeux des hommes. Elles se comparent entre elles, se mettent en compétion au lieu de s’aider et de devenir des alliés.

Qu’avez-vous envie de répondre à celles et ceux qui pensent qu’une femme qui se dénude fait du tort à l’image de la femme ?  

Je pense qu’un corps est juste un corps. Je veux dire : quelle est l’alternative ? Se cacher ? Ne plus oser montrer le corps d’une femme ? Pour moi, c’est là que se situe le problème. Je trouve que c’est vraiment un choix personnel que chaque femme a le droit de faire. Qu’elle ait envie d’être sexy ou de ne jamais exposer la moindre partie de son corps, les deux options sont bonnes. Ceux qui essaient d’imposer aux femmes ce qu’elles doivent faire ou non sont, selon moi, l’opposé du féminisme. Si certaines personnes ont un problème avec le fait de voir un corps nu, je pense que le problème se trouve plutôt de leur côté.

Emily Ratajkowski : égérie féministe du nouveau parfum Paco Rabanne - 1

Pensez-vous que c’est un choix conscient de vouloir être sexy ou que les femmes ont intégré les codes du patriarcat et les reproduisent malgré elles?

Mmmmh, je ne sais pas ! Oui, je suppose que c’est en partie vrai. Que les femmes ont intégrés des codes venant d’une société patriarcale depuis qu’elles sont toute petites. Beaucoup de choses que mon instinct me dicte de faire, comme ma façon de m’habiller ou d’agir viennent peut-être d’une culture mysogyne et négative que j’ai intégré. Je ne sais pas… Mais ce que je sais c’est ce qui me fait me sentir bien à un moment précis et je sais que la vie est courte et que je ne veux pas perdre mon temps à me demander si mes talons sont trop hauts ou si ma jupe est trop courte.

Quel regard portez-vous sur votre corps ?

Pas tellement bienveillant en fait. Il y a des moments où je me sens comme Beyoncé, je me trouve fabuleuse et belle et tout va bien et d’autres où c’est tout l’inverse. Parfois, je me sens même frustrée d’être coincée dans mon corps. Je pense que les femmes sont souvent très dures avec elles-même. Chaque femme est sa pire critique et ce n’est pas parce que je suis mannequin et actrice et que j’ai l’habitude d'exposer mon corps que je me sens toujours super à l’aise avec lui. C’est important d’en parler et de savoir que chaque femme peut ressentir cela et que c’est normal et c’est aussi super important de se foutre un peu la paix parfois et de se faire confiance.

Si un jour vous devenez mère, quel message aimeriez-vous faire passer à votre fille ou garçon ?

Si c’est une fille, j’aimerais lui apprendre beaucoup de choses (rires) … mais le plus important je pense c’est de lui donner confiance en elle. La société n’est pas toujours tendre avec les filles surtout lorsqu’elles deviennent des femmes donc la confiance en soi est primordiale.

Si c’est un garçon, je crois que honnêtement avec tout ce qui se passe avec #meetoo, je veillerai à ce qu’il comprenne parfaitement la notion de consentement et ce qu’est le sexe et aussi qu’une fille sait très bien ce qu’elle veut. Que le sexe n’est pas quelque chose que les garçons ont le droit d’obtenir des femmes mais que c’est bien un moyen de montrer de l’amour, d’en donner, d’en recevoir, de s’amuser et de prendre du plaisir.

Quelle est la chose la plus importante que vous avez apprise jusqu’ici ?

Que je suis la seule à savoir ce qui est le mieux pour moi. A savoir ce dont j’ai besoin et quand j’en ai besoin. Si vous ne prenez pas soin de vous, personne ne le fera à votre place. Pas aussi bien que vous en tous les cas. Il faut savoir s’écouter et se faire confiance. Cela peut être un constat effrayant de se dire qu’on ne peut jamais vraiment se reposer sur quelqu’un mais finalement je vois ca comme une force. Cela signifie que vous avez le contrôle sur votre vie et ça c’est grisant !

D'AUTRES ARTICLES

Quels sont les produits de beauté préférés des Youtubeuses ?

4 maisons de parfums exclusives enfin disponibles à Bruxelles

Pourquoi votre parfum ne tient pas ? Les raisons et les solutions