La fille du vendredi : Juliette Ghislain, créatrice des Agendas de Juliette

Mis à jour le 10 juillet 2018 par Helena Coupette et ELLE Belgique
La fille du vendredi : Juliette Ghislain, créatrice des Agendas de Juliette

Parce que la quête de l’agenda parfait lui semblait infinie, Juliette Ghislain a pris l’initiative d’en créer un, à son goût qui rassemblerait chaque petit détail indispensable au bon aménagement de son quotidien. Le résultat ? Des agendas pratiques, jolis et green, capable d’optimiser nos rendez-vous et de soulager notre obsession des listes. Rencontre avec celle qui va nous aider à nous organiser.

  • Les Agendas de Juliette, c’est qui, c’est quoi ?

Pour commencer, ce sont des agendas papiers qui mêlent agenda classique et Bullet Journal. Aujourd’hui, grâce au développement du projet, nous réalisons également des calendriers muraux des anniversaires ainsi que des carnets de note.

L’aventure a commencé il y a un an et demi, lorsqu’une fois de plus je pestais de ne rien trouver dans le commerce qui corresponde à mes attentes. J’ai alors eu une illumination : Pourquoi ne pas créer mon propre agenda ?

  • Quel est ton parcours ? 

Je suis anthropologue de formation et je travaille depuis maintenant deux ans dans un service d’aide à la jeunesse dans notre jolie contrée namuroise.

  • Comment parviens-tu à concilier ton travail à Namur et ta marque Les Agendas de Juliette ?

J’adore rendre service aux autres et je prends un réel plaisir à tenter de les satisfaire du mieux que je peux. Le contact avec les gens est primordial à mes yeux, qu’il s’agisse de mon imprimeur, des magasins, et par-dessus tout, des clients, ainsi que tous ceux qui me soutiennent.  J’aime énormément ce travail, qui combiné avec Les agendas de Juliette, m’épanouis totalement. Lancer ma marque m’a permis de réunir mon envie d’aider les autres et de développer mon projet.

La fille du vendredi : Juliette Ghislain, créatrice des Agendas de Juliette - 1

  • Raconte-nous le déroulement du projet.

Tout s’est enchaîné très vite. Essais, tests, impressions, bouche-à-oreille, demandes de particuliers, puis de professionnels... Je suis aujourd’hui inscrite comme indépendante complémentaire. Même si je dois bien admettre que je ne suis pas graphiste, je m’éclate ! J’ai eu la chance d’être encouragée par mon entourage qui m’a énormément soutenue. Étonnamment, personne n’a éclaté de rire lorsque j’ai annoncé haut et fort « Je vais créer des agendas ! ».

Il faut noter que je suis persévérante. Si j’ai une idée en tête, je m’investis à 200% pour y arriver. Aujourd’hui, dès qu’une édition est finalisée, je trépigne d’impatience à l’idée de créer la prochaine, avec toutes ses nouveautés et ses améliorations.

  • De quoi est fait l’agenda parfait selon toi ?

Il réunit à la fois un caractère éco-responsable et un côté esthétique. Une reliure anneaux et une couverture pelliculée sont indispensables. Vous pouvez renverser votre café à votre guise dessus : Testé et approuvé ! Il possède également des To Do et Shopping Lists hebdomadaires, une petite touche développement personnel, des citations, des listes pratico-pratiques, de nombreux espaces notes, un planning pour un emploi du temps clair, … En somme, des caractéristiques quasi-impossibles à trouver et qui font la particularité de mon agenda.

  • On y retrouve aussi les principes du Bullet Journal (créer et tenir des listes). As-tu un petit côté Control Freak ?

Loin de là ! Je suis au contraire une grande distraite. D’où l’utilité incontournable pour moi d’un agenda, de carnets et autres calendriers d’anniversaire. Les listes et moi vivons d’ailleurs une grande histoire d’amour. Elles m’accompagnent partout, à tout moment de la journée. Nous vivons dans un monde où l’information se fait de plus en plus dense et les rendez-vous de plus en plus nombreux. L’utilité d’un agenda est nécessaire pour s’y retrouver et pouvoir décharger notre cerveau et notre mémoire de ces nombreuses tâches. C’est pourquoi j’ai tout de suite été séduite pour la tendance du Bullet Journal, mais s’y tenir rigoureusement représentait définitivement trop de travail. Je rêvais d’en créer un avec des semainiers et des dates pour plus de clarté, c'est désormais chose faite.

La fille du vendredi : Juliette Ghislain, créatrice des Agendas de Juliette - 3

  • Ton agenda est par ailleurs certifié « Belge ». Dis-nous en plus.

Un agenda belge c’est tout d’abord un chouette agenda ! Plus sérieusement, il s’agit un agenda pensé, crée et imprimé en Belgique, près de Namur, avec des matériaux belges. Il contient aussi un calendrier des fruits & légumes de saison spécial Belgique, nos jours fériés et nos vacances, une carte de notre beau pays et une liste de nos numéros utiles.

  • Au-delà de l’aspect local, tes produits sont respectueux de l’environnement. Pourquoi était-ce important pour toi ?

Ce sont des valeurs qui m’ont toujours tenues à cœur, il était donc logique de tout mettre en œuvre pour proposer des produits éco-responsables. Si la mise en pratique reste compliquée, proposer des créations réalisées dans un état d’esprit et une optique de non-gaspillage, de consommation responsable des énergies et de réutilisation des chutes de papiers et des restes de matériaux, en symbiose avec le respect de l’environnement apparaît comme une merveilleuse occasion de participer à l’écologie. Même s’il n’est évidemment pas toujours facile de faire attention à la provenance des produits que l’on achète, je suis heureuse de pouvoir en proposer à ma petite échelle.

  • Se tourner vers le papier à l’heure du Smartphone, était-ce un pied de nez à la technologie ?

J’envisage plutôt les deux comme étant complémentaires. Selon moi, les nouvelles technologies ne remplaceront pas le papier. Évidemment, je ne vais pas mentir, il m’arrive plus souvent d’envoyer un SMS que de poster une lettre ! Pourtant, le charme d’une carte postale ou d’une correspondance me séduit davantage. La sensation du papier au toucher, la clarté d’un semainier sur deux pages, le plaisir de dessiner, griffonner, barrer ou raturer… Garder une trace écrite et palpable de ce que l’on vit est trop précieuse.

  • Des envies pour la suite ?

Je ne vais pas te cacher que je souhaiterais développer ma marque. Cependant, ce projet doit rester un plaisir. Je veux continuer à m’éclater dans ce que je fais. Je compte essayer de me développer petit à petit, à un rythme humain, en proposant mes produits dans plus de magasins, locaux et/ou éco-responsables dans la mesure du possible. J’ai envie de faire de mes nouvelles idées de produits et de celles que me suggèrent mes acheteurs, des réalités. J’ai encore tellement de projets en tête qui ne demandent qu’à se concrétiser ! Surprises, surprises…

Toutes les créations de Juliette sont à retrouver sur son site.

D'AUTRES ARTICLES 

La fille du vendredi: Pauline Cousseau, créatrice de Polette

Le top 10 des paradis éco-friendly

10 trucs cool à s'acheter avec des éco-chèques