Bientôt des cosmétiques cruelty-free partout dans le monde ?

Mis à jour le 13 mars 2018 par Eloïse Pirard
LAPIN

Ce week-end marquait le 5e anniversaire de l’interdiction européenne des expérimentations animales à des fins cosmétiques ainsi que de la vente de produits de beauté testés sur les animaux. Malheureusement, 80% des pays dans le monde n’ont toujours pas mis un terme à cette maltraitance. Ensemble, Cruelty Free International et The Body Shop vous invitent à signer une pétition visant l’abolition de ces tests aux quatre coins du globe.

Depuis 2013, il est impossible de trouver un mascara qui ai un un jour été testé sur des chats, des lapins, des souris ou encore des chiens sur le marché européen. Malheureusement, ces expérimentations sont toujours monnaie courante dans 80% des pays du globe. Hors Europe, on estime qu’encore 15.000 à 27.000 animaux subiraient des tests en laboratoires. C’est pourquoi The Body Shop et Cruelty Free International ont décidé de lancer conjointement la campagne Forever Against Animal Testing  pour interdire ces pratiques dans le monde entier.

Forever Against Animal Testing

Lancée en juin 2017, la pétition a déjà récolté plus de 4,7 millions de signatures, dont celles de nombreuses célébrités. Très bientôt, le Parlement et la Commission Européennes doivent se rassembler pour statuer contre les tests cosmétiques sur les animaux à l’échelle internationale. C’est pourquoi la marque et l’organisation cruelty-free espèrent, par cette action, pousser les Nations-Unies à mettre en place une loi internationale. Et pour que l’interdiction devienne globale, votre soutien ne sera pas de trop. La ELLE Beauty Team vous encourage donc à signer la pétition de Cruelty Free International et The Body Shop dès maintenant sur  www.ForeverAgainstAnimalTesting.com

Cercle vertueux

Avec plus de 80 milliards d’euros générés en 2017 et une masse salariale avoisinant les 2 millions d’emplois, choisir de mettre fin à la maltraitance animale était un pari risqué pour le marché de la beauté en Europe. Et pourtant cette même année, l’UE a décidé d’aller plus loin en proposant un projet de loi interdisant également les produits importés testés sur les animaux sur notre territoire.

Et il semblerait que cette décision ait redynamisé le secteur du make-up. En effet, ce dernier connaît une hausse non négligeable de 8% depuis l’application de ces lois. Ainsi, l’UE a pu démontrer qu’en plus de ne pas être nécessaires, les tests cosmétiques sur les animaux n’auraient pas d’effets positifs sur l’économie d’un pays.

Et dans la tendance “Lead by example”, l’UE a inspiré de nombreux autres pays qui ont, eux aussi, suivi la voie du cruelty-free. L’Inde, l’Israël, la Nouvelle-Zélande et même la Corée du Sud ont décidé depuis d’interdire ce type de maltraitance animale. Les marques sont également de plus en plus nombreuses à renoncer à ces méthodes. L'association de défense des animaux PETA estime que près de 1900 marques cosmétiques dans le monde ont déjà banni ces expérimentations sur les animaux. Une voie plus respectueuse de la faune et que l’on espère voir globalisée très prochainement.

A lire aussi: 

3 e-shops belges où acheter des cosmétiques vegan

Quelles sont nos marques naturelles, vegan, bio, cruelty-free préférées ?

Makesenz: la marque de cosmétiques naturels 100% belge